samedi 29 mars 2008

Chagrin au village

Le village est divisé, les anciens en souffrent, de plus jeunes aussi, personne ne peut se réjouir de la situation. J'imagine que dans le passé clavésien, à chaque élection peut-être, une fraction de la population était mécontente de tout ou partie de la municipalité sortie des urnes, mais au moins les choses étaient-elles claires, aucune manoeuvre déloyale n'ayant entaché le résultat. Les dépités mettaient leur rogne dans la poche, le mouchoir par-dessus, il fallait bien s'incliner devant la volonté de la majorité de ses concitoyens, même ceux que l'on tenait pour des cons. Cette fois, quelque chose de différent est arrivé : la campagne électorale a été sourdement tendue, on a joué des rumeurs, tenté de convaincre au porte à porte, ouvert des permanences, débattu, bref : bataillé sans doute plus durement que d'habitude. Et cette fois, deux élus qui ont mal pesé toutes les conséquences de leur volte-face, ont berné la majorité des électeurs, semé la discorde. Ça ne passe pas, cela ne peut pas passer. Les Conseillers de la liste "Alternative", quoique démocratiquement élus, sont aujourd'hui indûment installés à la tête de la commune, ceux qui ont voté pour eux devraient l'admettre et rejeter avec nous les deux tricheurs. Arrêtons de nous faire la gueule, ne nous trompons pas d'adversaire.

8 commentaires:

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Coucou de Claviers a dit…

Personne n'a rien à répondre? J'essaye alors… On comprend votre amertume, mais en ce moment même dans tous les villages de France, du monde je le parierais, des gens sont fiers de leurs villages, fiers d'être honnêtes… Et puis on est toujours l'étranger de quelqu'un, on trouve toujours plus ancien que soi, il suffit de gratter. La xénophobie n'est jamais une vertu. Non, la peste n'est pas entrée à Claviers, plus modestement une opération électorale choquante divise la population. Il y a ceux qui trouvent la chose normale et se réjouissent d'avoir gagné : c'est leur droit. Il y a ceux qui sont scandalisés, comme moi, et qui ne se résignent pas à accepter le fait accompli. Il me semble que c'est aussi notre droit. Ceci dit, il y a des limites au ressentiment, discutons sans haine entre gens raisonnables d'une même communauté.
JL Fraysse

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

Il va falloir apprendre à faire la différence entre le faux et le vrai, entre démocratie et simulacre de démocratie. Il va falloir arrêter d'avoir des œillères et ouvrir les yeux, mais aussi les oreilles pour écouter et découvrir l'histoire réelle des évènements. L'esprit partisan ne m'anime pas particulièrement. Perdre une élection ce n'est pas grave en soit, le plus important c'est de savoir pourquoi et comment les avoir perdues. A Claviers c'est la trahison qui à fait "balancer" le cours des choses et cela est insupportable. Avoir à la tête d'une commune un homme qui n'a pas le respect de la parole donnée ne peut-être un bon Maire, même si il parle haut et fort que valent "ses mots" ?

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

Un homme devenu Maire par trahison de sa liste et, de ce fait, de la liste opposée n'est ni représentant de notre village, haut lieu de Résistance pendant la 2nd guerre, ni de notre République.

Ah oui, j'avais oublié, le but de la manoeuvre était juste pour les "Alternatifs" d'avoir la tête du Maire sortant et pour notre actuel représentant, le trône municipal et là tous les moyens sont bons.
Quelle belle alliance!!!!!
Cela nous promet un avenir fort en intégrité de pensées et d'actes.
Affaire à suivre de très près.........

coucou de Claviers a dit…

À la demande de l'auteur anonyme du message à l'origine de ma réponse, j'ai supprimé ses commentaires (le 1er, et le dernier qui répétait le même texte). On me le reprochera, c'est sûr, mais je considère que le désir de cette personne de revenir sur ses propos est respectable.
JL Fraysse

vengeur a dit…

On me le reprochera peut être
Mais je constate avec un peu d’amertume que l’opposition , n’est pas trop présente sur le terrain .
Il manque de la communication avec les électeurs qui les soutiennes
Certes je suppose qu’ils œuvrent en silence , mais de les voir plus souvent dans le village serrais de bonnes augures pour tous
Les beaux jours sont de retours ; alors sortez vos belles chemises et montrez vous

Bisous à tous et toutes