jeudi 27 mars 2008

Le Maire Nouveau est arrivé !

Dans ma boîte, ce midi, une lettre du nouveau Maire à ses concitoyens… Un plaidoyer, où ses mérites jusqu'alors inconnus nous sont révélés, sa trahison des électeurs justifiée avec une laborieuse impudence. Sans oublier l'accusation portée contre ses détracteurs d'être mauvais perdants —comme si le fait de détourner sans vergogne les suffrages recueillis n'était qu'une bonne blague ! Une chose encore me choque : sa prétention à vouloir nous représenter, parler en notre nom. Et je pose une question : si la majorité des 218 électeurs qui ont élu ce monsieur, comme moi, s'estiment dépouillés de leur vote, peut-il légitimement prétendre à les représenter ?

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Est-il légitime d'accepter le dictat d'un Maire sortant n'ayant pas rassemblé l'unanimité des voix des habitants de Claviers?(48,6% des voix au 1er tour) Dernier de la liste au second tour avec le minimum de voix?
N'est-ce pas un signe?
Une seule question : quelle responsabilité doit avoir les membres de la liste Antona d'avoir laissé partir deux de leurs membres ayant réuni les meilleurs suffrages tout simplement dès le PREMIER tour?
Il a été prouvé ce soir que la collaboration et la bonne cohésion de tous les membres du conseil municipal, nécessaire pour le bon fonctionnement de la commune est incompréhensible pour certain d'entre eux.

Coucou de Claviers a dit…

1- Le Maire sortant n'a émit aucun "diktat"ou alors j'ai mal entendu, mal lu.
2- votre commentaire est sans rapport avec la réalité d'une élection entachée de malhonnêteté.
Vous parlez chiffres?
Monsieur Buzenet élu en théorie avec 218 voix, Monsieur Antona 192 voix.
Les suffrages de Monsieur Antona représentent presque à coup sûr le minimum d'électeurs qui s'estiment volés par M. Buzenet.
218 voix - 192 voix = 26 voix !
Monsieur Buzenet en toute logique n'a rassemblé sur son seul nom que 26 voix.
Même remarque pour Madame Roquemaure (38 voix)…
Rien n'a été prouvé hier soir, j'ai seulement assisté à une parodie de démocratie.
Un homme et une femmes qui ont détourné des suffrages —piqué dans la poche des électeurs!— n'ont à l'évidence aucune légitimité.
J-L Fraysse

Anonyme a dit…

Vous voulez surement dire :
Le nouveau "SPAGGIARI" est arrivé.
En ré unificateur il s'est présenté, alors qu'en réalité il n'a réussi qu'à nous diviser.
Dans nos coffres il a pillé nos voix si chèrement économisées.
Sans gêne vous avez remarqué, droit dans ses bottes il est resté.
Pour l'élection de ses colistiers pas tranquille il a souvent bafouillé.
Qu'importe, il est arrivé à tous nous bafouer.
Car il est seul à penser qu'il s'agit du bien de Claviers.
Comment ne pas être effrayé face à tant de vanité.
Vanité, vanité, tout n'est que vanité

Anonyme a dit…

Un Maire sortant réélu obtient rarement le plus de suffrages parmi ses colistiers. C'est bien normal car c'est le plus exposé à l'impopularité.
D'ailleurs, cessons de confondre popularité et aptitudes à être Maire.
Enfin, nous n'avons pas laissé partir Mr Buzenet, c'est lui qui nous a lâché lors du vote du Maire afin de s'assurer le poste qu'il convoitait. Est-ce bien clair?

Anonyme a dit…

Houlala... C'est celui qui a le plus grand nombre qui gagne... Houlala refaite vos comptes et devinez qui devrait-être Maire... Houlala...

vengeur a dit…

Monsieur
C’est avec un peu d’amertumes que je constate la non parution de ma première lettre ,mais je le comprend très bien ! certains mots n’étais pas très chaleureux envers notre judas national. Certes je n’est pas votre vocabulaire ni votre aisance pour exprimer mes émotions sur une feuille blanche.
ceci dit je pense vraiment qu’il faut dire et entretenir notre haine de ce despote qui maintenant règne en maître dans votre beau village .
je ne suis pas en mesure de dire ouvertement ou d’écrire
quelques pamphlets satiriques à la gloire ne notre péteniste
mais un petit verre a l’auberge de claviers me paraît a envisager si toutefois vous le souhaitez

Vengeur a dit…

Monsieur Buzenet, qui êtes-vous ? Agent de biens immobiliers ? magnétiseur ? restaurateur ? ou un "clavésien" qui embrouille les pistes ?
Dans votre manière de "manager" quotidiennement vous dites "amen" à celui qui crie le plus fort. Vous écoutez et revendiquez des ragots de village. Vous affirmez pour vrai qui en creusant un temps soit peu est faux. Frustration ? Manque d'expérience ? Oui surement. La gestion et le "management" ce n'est pas celà Monsieur Buzenet. Ce n'est pas celui qui aboie le plus fort qui a raison!

En rapport avec les dernières élections municipales, les Clavésiens pleurent aujourd'hui ! Dommage mais il fallait descendre dans la rue au lieu de rester cloîtrer chez soi ! Votre élection est un deni de démocratie ! Et PERSONNE n'a bougé !
Merci les clavesiens ! Qui sème le vent...

Mais aujourd'hui notre sauveur est de retour, car Jésus distribuait du PAIN et notre maire "bien aimé" fait don de ses "PINS" aux Clavésiens ! (Pins de la Tempête) Merci Monsieur "Jésus" le Maire pour ce "pin" quotidien. "Qui ne coûte RIEN"

Bref, Monsieur le chef d'orchestre vous n'êtes pas un mélomane, car aujourd'hui à Claviers les fausses notes sont de mise, et votre personnalité imbue ne voie rien...

Le coucou a dit…

Cher Vengeur, que vous dire? Votre commentaire contient en lui-même sa réponse… Les clavesiens semblent avoir tourné la page, au moins pour quelques années… Mais bien entendu, ils restent bienvenus sur ce blog, tout comme vous.