mardi 11 janvier 2011

Où l'on reparle de réguler internet

La France prendra bientôt la présidence du G8 à Deauville, en mai prochain. Cela se passerait, selon les informations qui courent, dans le cadre du G20 qui se tiendra au même moment…
Ce futur G8 a ceci de particulier, que Nicolas Sarkozy souhaite en faire un sommet sur la régulation d'internet, sujet qui lui tient à cœur comme on sait. Ignorerait-on l'origine de son obsession qu'il suffirait de se souvenir que Frédéric Lefevbre, alors molosse présidentiel, voyait en 2008 dans internet le repaire des «psychopathes, des violeurs, des racistes, et des voleurs»… Et depuis, l'affaire Bettencourt est passée par là, partie du site de Mediapart, amplifiée par le Web : il est facile d'imaginer à quel point internet pèse sur l'estomac de N. Sarkozy.

Alors, comptez sur notre président : il trouvera des solutions pour réguler internet. Bien sûr, il s'agira officiellement de s'attaquer à ces très vilaines choses que sont le terrorisme, la pédophilie, le piratage, mais rien n'interdira de forger des outils légaux permettant de joindre le plus utile à la morale. Faire taire ceux qui dérangent avec davantage d'élégance que les pionniers en la matière : Chinois ou Tunisiens, par exemple.

Il est significatif que l'intention de N. Sarkozy ait reçu les encouragements de Barack Obama et Dmitri Medvedev. On connaît le dégoût de la Russie de Poutine pour la liberté et la justice, son vice du flicage. Quant à l'intérêt de l'administration américaine à l'instauration d'un contrôle du web, il est devenu évident après les révélations de WikiLeaks. Que l'on soit dictateur ou assimilé démocrate, on se rejoint désormais sur la nécessité de veiller à ce que le droit du plus fort à mentir, tricher, corrompre, spolier, assassiner au besoin, ne soit plus bafoué.

Sources: Le Monde, ZDNet.fr, la Quadrature du Net

P-S: Ruminances a changé d'adresse, la nouvelle c'est par ici
Plus d'eau chaude, Le Dimanche, alors La plante verte sèche… ou trois textes de Christophe à découvrir d'urgence.

8 commentaires:

toff de aix a dit…

bonsoir cher Coucou,
tout ceci sent mauvais en effet, mais Sarkozy se plante en beauté (comme d'hab') : vouloir réguler internet, ce serait comme son désir de paraître beau, grand, fort et capable... comme vouloir arrêter les chutes du Niagara avec un seau d'eau...JAMAIS ça ne sera possible.

Après, il y a certaines formes de flicage dont il faudra se méfier, je ne dis pas...mais il existe des tas d'outils pour s'en prémunir.

ce petit président se met le doigt dans l'œil en faisant des moulinets jusqu'au coude!

Ch. Sanchez a dit…

Hop là. un triple lien ! Merci.

(espère que les liens ne seront pas régulés ^^)

Le coucou a dit…

Toff,
en faisant le billet, je me demandais justement s'il est réellement possible de contrôler une chose aussi complexe et diffuse en même temps que la Toile? Oui, tout de même, dans une large mesure : la Chine est de ce point de vue le laboratoire…

Christophe,
de rien, j'avais du retard …

Nicolas a dit…

Mon commentaire est libre de toute pression gouvernemental et n'est absolument pas régulé.

La Commission nationale de régulation a dit…

Ce commentaire d'Omnibus a été censuré par mesure d'hygiène : son auteur est soupçonné d'être fumeur.

mike hammer papatam andropov a dit…

Fameux billet, coucou.
Et sacrément pas rassurant, bbbrrrr...

Le coucou a dit…

Nicolas,
je confirme, il est aux normes légales.

La Commission nationale,
je proteste : la fumée ne me dérange pas, je fume aussi !

Mike,
merci, restons au chaud…

b.mode a dit…

Merci coucou pour le relai !