lundi 18 juillet 2011

Pas d'accord !

Ils n'ont pas de mots assez durs, à droite, ils n'ont pas de discours assez emberlificotés, à gauche, pour éreinter Eva Joly et sa vision du 14 Juillet. Les premiers ont sauté sur l'occasion de stimuler les Français patriotes, une espèce surabondante pour remplir les cathédrales sportives et ultra-minoritaire aux heures sombres du pays. Les seconds se sont saisis des arguments xénophobes de l'adversaire pour le combattre, tout en se bouchant le nez hypocritement devant l'imprudence d'Eva Joly. 

Mais est-ce bien une imprudence après tout ? Elle s'adresse à une partie de l'opinion peu sensible au conformisme et qui n'a pas l'habitude de se vautrer dans l'ordre intellectuel établi. J'ai lu chez des blogueurs de droite que j'estime, aussi bien que chez d'autres de gauche dont je me sens très proche, des propos qui m'ont consterné. Des lunettes de Mme Joly à son accent, rien n'a été laissé de côté pour suggérer qu'elle n'avait pas sa place dans une élection présidentielle et que son parti avait été mal inspiré de la choisir. 

C'est ne rien comprendre à la mentalité fondamentalement indocile des écologistes qui pourraient bien se féliciter au contraire d'avoir désigné une Française si manifestement d'origine étrangère, dont la droiture n'est plus à démontrer. Il y avait du défi dans leur choix, il n'est pas certain que cela déplaise autant que prévu aux électeurs. 

Je ne suis pas écolo, je préfère donner mon vote à un vrai parti de gouvernement, mais rien ne pourrait m'empêcher de dire mon dégoût devant cette levée de boucliers. Dans la blogosphère où nous caricaturons tout, cela va du pernicieux au stupide selon le degré de subtilité des auteurs, et l'on aurait sans doute voulu que Mme Joly se taise, à moins de se cantonner à son fond de commerce, les OGM, le nucléaire… Elle a cependant le droit de dire ce qu'elle veut, dans les limites de la diffamation publique s'entend, comme n'importe qui. 

Son histoire de suppression de la parade militaire est une curieuse idée, dérangeante pour nos habitudes —et non pour nos traditions républicaines qui n'ont rien à faire là-dedans—, mais par les réactions suscitées, elle a du moins le mérite d'attirer l'attention sur le formalisme du débat politique chez nous. Quelles que soient les priorités des uns et des autres, rien ne changera réellement, les mêmes déceptions se répéteront dans une société qui pue la naphtaline, il est temps d'ouvrir les fenêtres.


Voici une sélection rapide et incomplète de blogs qui parlent plus ou moins du même sujet :

20 commentaires:

Minijupe a dit…

Alors, ils peuvent supprimer le défilé, ça me fait ni chaud ni froid !!!
Ca pourrait faire des économies pour nos finances qui ne sont pas très reluisantes !...

Vallenain a dit…

@Minijupe : ça fait partie des traditions qu'il serait bête à mon avis de supprimer.

@LeCoucou : pour l'accent, tu dois faire référence au billet de Romain (Pigenel) mais je trouve que c'est plutôt bien dit de sa part. Son accent va déranger, il dit que dans l'absolu ça ne devrait pas lui être reproché mais qu'il ne peut en être autrement pour une candidate à la plus haute fonction du pays.

De la même manière qu'une personne qui ne serait pas blanche aurait... des complications.

Cui cui fit l'oiseau a dit…

Bravo !

Ras le bol du conformisme !

Ce qui serait bien, vois tu, c'est que l'armée défile à chaque victoire : comme ça on n'aurait pas eu un seul défilé en 90 ans !

C'est pourtant l'essentiel, non ? Il vaut peut-être mieux une armée qui gagne des conflits qu'un armée qui défile...
J'ai dit une bêtise là ?

Alors les militaristes de droite comme de gauche, hein...

ZapPow a dit…

Bravo itou !

N'étant pas fans des défilés, des militaires encore moins que des autres, ça fait des années que je me pose la question, et que je pose la question : pourquoi un défilé militaire alors que cette fête devrait être populaire ? Vive les flonflons, les ballons, les pique-niques, les feux d'artifice, les jeux. Qu'on rende les honneurs aux soldats morts pour la patrie (?) au cimetière (pour ceux qui prétendent que le défilé est une manière de leur rendre hommage). Quand à rappeler à l'armée qu'elle est au service de la nation, il me semble que le salut aux couleurs fait ça assez fréquemment.

Finalement, mon 14 juillet serait plus américain que norvégien.

Le coucou a dit…

Minijupe,
qu'on le garde ou qu'on le supprime ne me ferait ni chaud ni froid. Il faudrait que j'assiste au défilé pour me faire une opinion, peut-être…
À priori, je trouve que l'on pourrait s'en passer, c'est une trouvaille belliqueuse du XIXe siècle, qui ne doit rien à la Révolution.
L'économie ? Oui, bien sûr, mais si l'on veut y voir un symbole, le coût de la parade reste acceptable.


Vallenain,
oui, j'ai lu le billet de Romain, et la référence à l'accent vient de lui. "Son accent va déranger" : attendons de voir. Les écolos n'imaginent pas récolter 30% des voix, je suppose, mais plutôt renforcer leur implantation. J'ai bien suivi le raisonnement de Romain, je n'y adhère pas. L'accent ne peut pas lui être reproché ? Pourquoi en parler, si on ne veut pas souffler au lecteur que cela ne convient pas à une candidature à la présidence ?
Quant à la plus haute fonction du pays, pour moi c'est de la merde, et il est urgent de tirer la chasse.

Cui cui,
merci. J'ai lu déjà chez toi ton explication du déficit de victoires de notre armée. J'ai bien rit. Personnellement je ferais plutôt remonter la dernière victoire franche à Napoléon, mais bon…
Je ne suis absolument pas militariste, ni antimilitariste non plus ! À ma naissance mon père était militaire de carrière… J'essaie de rester réaliste en ces matières.
Ah, il faut encore que j'ajoute un bémol : j'ai lu ton billet d'aujourd'hui aussi. Très bon, mais je n'ai pas commenté, parce qu'il me met mal à l'aise. J'ai été favorable à l'invasion de l'Afghanistan, j'en ai fait un ou deux billets. Je suis certain que c'est grâce à cette guerre, désorganisant Talibans et Al Qaida, qu'il n'y a plus eu de grands attentats dans les pays occidentaux. Ceci dit, on voit malheureusement que l'enlisement est aussi une réalité…

Gildan a dit…

D'accord.
J'adore ce billet ! Bravo !
J'ai appris sur le tard ce sujet, étant à Avignon ... je ne suis pas l'actualité, autre que culture ...Avignon ...!
Mon avis sur le sujet est personnel. À ce jour, je ne voterai pas pour elle mais je suis d'accord avec elle !
Bravo encore !
:)

Voldemort a dit…

Tout a fait d'accord. Vive les défilés civils comme le soir du 14 juillet 1989

Homer a dit…

N'ayant pas allumé ma télé depuis le 13 juillet, j'ai appris ses propos hier et... je n'ai pas été choqué. L'idée d'impliquer les citoyens dans une célébration qui les concerne ne me parait pas farfelue. Seul le moment est mal choisi. Rappelons que la prise de la bastille, c'est le peuple qui l'a fait, pas l'armée. Alors, à défaut de tout bouleverser, peutêtre qu'un compromis est possible en ajoutant un défilé citoyen, selon certains critères, à la fin du défilé militaire traditionnel?

Petit Louis a dit…

D'accord avec cette analyse . Joli billet , pourtant j'ai regardé Le defilé. Cette Eva a gagnée la ses galons de candidate . Wait and see . Mais Elle , Elle est déjà bien dans la course...

Le coucou a dit…

Gildan,
content de me retrouver en accord avec toi. Je suis presque épaté que tu arrives à suivre encore les débats de la blogosphère en plein travail !
Je ne me dirais pas en accord sur tout avec E. J., à vrai dire je n'ai pas réellement creusé son programme, sachant que la raison me porte à voter PS.

Voldemort,
un défilé civil le 14 juillet 1989 ? Ah, oui ! J'avais oublié la fête du bicentenaire… Elle avait provoqué beaucoup de remous par son côté illustration des particularismes. Ce n'était pas forcément la bonne formule pour évoquer notre république. Je crois que je préfère tout simplement les bals, les réjouissances populaires presque spontanées.

Homer,
le 14 juillet ne célèbre pas la prise de la Bastille, historiquement, mais la Fête de la nation qui eut lieu un an après… Néanmoins, l'image de la prise de la Bastille était plus forte et plus intéressante que celle d'une mise en scène festive. Le défilé citoyen, ce serait l'envers d'une parade militaire, le ridicule en plus, je crois…

Petit Louis,
merci. Je crois qu'elle a gagné ses galons par le vote inattendu en sa faveur des militants.

Didier Goux a dit…

Pour ce qui est de l'accent, personnellement je ne voterais déjà pas pour un type ayant celui de Marseille ou de Bordeaux, alors vous pensez…

mike hammer papatam andropov a dit…

D'accord avec toi pour ouvrir les fenêtres, coucou, ça sent le renfermé et le réchauffé, ces cérémonies.
Ma nature antimilitariste (je n'ai pas dit convictions parce que pour moi ça tient "aussi" de l'épidermique, marcher au pas, chanter des chansons à la con, porter des cailloux sur trente kilomètres, se faire brailler de ssus par une plus con que toi sous prétexte qu'il est hiérarchiquement au-dessus) voit d'un mauvais oeil ce carnaval pas rigolo du tout. Une façon de montrer ses grosses burnes, d'en foutre plein les yeux aux dictateurs présents dans le périmètre, et de gagner des marchés dans le domaine de l'armement.
Cependant, je suis d'accord avec toi sur l'afghanistan.
Si au moins une armée doit servir à quelque chose c'est bien à empêcher les timbrés de toutes sortes à se regrouper afin de nous transformer tous en chair à saucisse.
C'est la cérémonie pompeuse qui me gonfle, et la vénération de valeurs comme le fusil, alors inventer un truc nouveau, et effectivement qui soit plus populaire. L'armée, elle, a son utilité pour juguler les situations de merde un peu partout.

Didier Goux a dit…

Mais le défilé du 14 juillet EST populaire, bon sang de bois !

Et je serais curieux que l'on m'explique ce que peut bien être une nature antimilitariste, tiens : ça doit être fort divertissant…

Epamin' a dit…

N'est-ce pas simplement la mémoire collective de notre douloureux lot de guerres qui justifie les défilés militaires ?
Les générations chanceuses qui ne connaîtront aucune guerre trouveront-elles encore un sens à ces représentations ?

Décidément, Mme JOLY a eu raison d'aborder ce sujet: les sociologues, les philosophes, les politologues, les militaristes et antimilitaristes, les collectionneurs, les uns, les autres, les "gauchers", les "droitiers", les "ambidextres", les blogueurs et j'en passe... ont du grain à moudre, pas vrai les amis ?

Didier Goux a dit…

« Les générations chanceuses qui ne connaîtront aucune guerre ”

Et d'où tirez-vous cette étrange certitude, que toute l'histoire de l'humanité a toujours violemment démentie ?

Le plus sûr moyen de connaître la guerre est encore de se comporter comme s'il ne devait plus jamais y en avoir, comme ça, par l'opération du Saint Esprit et des droits de l'homme réunis.

la_graula a dit…

Bon, on n'est pas prêts d'être sortis d'affaire(s). Si la politique consiste à commenter l'accent et les lunettes d'une candidate, je comprends de mieux en mieux pourquoi cela m'indiffère de plus en plus au point de m'exaspérer.
D'ailleurs il suffit de regarder un JT (ce que je ne fais plus) d'écouter Farce Info (ce que je ne fais plus) ou de lire un journal (ce que je ne fais plus) pour se rendre compte de la profondeur de l'analyse politique délivrée aux "électeurs' en puissance... dont vraiment je n'ai plus envie de faire partie.
J'ai vraiment chopé une sacrée allergie à tout ce capharnaüm, je deviens indiscutablement abstentionniste.

Didier Goux a dit…

Il suffit de faire ce que je ne fais plus pour se rendre compte que…

Voui, voui, voui…

solveig a dit…

Sauf erreur, l'Allemagne ne peut plus parader depuis 1945.
Pour une fois que Nicolas peut en mettre plein la vue à Angela ...

Romain / Variae a dit…

Sur l'accent : j'en ai très souvent entendu parler, et pas que chez des gens de droite, loin de là. Le président de la République est censé représenter son pays et ses habitants. On ne peut pas nier que dans ce cas précis, on touche aux limites de la logique.

Le coucou a dit…

Je suis en retard dans les réponses, et je dois faire vite, désolé…

Didier, je voterais plus facilement pour quelqu'un avec l'accent Norvégien que celui de Marseille…

Mike,
à part dans je ne sais plus quel petit pays d'Amérique du Sud, les armées ne vont pas disparaître de sitôt. Et malheureusement, l'efficacité militaire passe nécessairement par la discipline, l'entraînement physique que tu rejettes. Je n'aurais pas fait un bon soldat, moi non plus, je suis trop allergique à l'autorité.

Epamin',
sur la parade du 14, je n'ai vraiment pas d'avis, ne l'ayant jamais regardée. Par contre, je trouve tout à fait justifiée et émouvante la présence de détachements militaires aux cérémonies commémoratives dans les villages alentours —quoique je ne sois vraiment pas enclin à commémorer quoi que ce soit.

Didier,
l'angélisme devant le risque de guerre relève de l'aveuglement, d'accord. Mais le rêve d'un avenir de paix appartient aux aspirations profondes de l'humanité

La graula,
je regarde à nouveau un peu la télé, mais jamais un JT, et cela ne me réussit pas : comme je m'endors dans les cinq minutes, j'attrape un torticolis…

Solveig,
j'ignorais ça, mais je suppose qu'ils pourraient aisément revenir aux défilés s'ils en avaient réellement envie…

Romain,
ton raisonnement est parfait, je ne conteste pas cet aspect, mais ne peux l'admettre. Déjà, l'idée que l'on veuille voir dans un seul être l'image d'un pays m'agace. Et dans le cas qui nous occupe, EELV n'attend certainement pas de rassembler une majorité de Français derrière Eva Joly. Celle-ci l'a déjà emporté sur Hulot, ce qui est réjouissant, je ne serais pas étonné que son score soit meilleur que prévu.