vendredi 18 février 2011

Blanchisserie Raoult

C'était aujourd'hui sur Europe 1, paraît-il… Éric Raoult, député-maire UMP du Raincy n'a pas craint de défendre l'honneur de Ben Ali. «Il ne faut pas oublier que […] c'était un progressiste. […] Il a fait du bien à son pays.»

Évidemment, on sursaute en lisant ces propos : venant d'un homme de la droite sarkozyste, les idées de progrès et du bien fait au pays tombent comme des crapauds pustuleux de la bouche d'une méchante sorcière. En se portant à la rescousse du dictateur déchu, c'est évidemment la honte de la Maison Sarkozy que M. Raoult essaie de laver. Les vacances d'affaires de Mme Alliot-Marie avec sa famille en Tunisie, l'invitation en Egypte de François Fillon, feraient-elle un moindre scandale en ôtant quelques taches à la réputation de leurs hôtes ? On peut en douter.

Des insolentes vacances d'oligarque de Nicolas Sarkozy, au début de son mandat, en Amérique et sur le yatch de Bolloré, aux relations douteuses avec le monde de l'argent révélées par l'affaire Bettencourt, il n'était pas encore question de dictatures. Cela n'a pas empêché les Français d'éprouver, de plus en plus nombreux, un sentiment d'écœurement vis à vis de ce régime.

Cette fois, les blanchisseurs de l'UMP auront du mal à se débarrasser de la crasse sans lessive. Il y a de la démission dans l'air.

P-S: M. Poireau pousse un hymne à la joie luxembourgeoise… Ne pas louper cet article de Rimbus, correspondant de guerre en Syldavie.

10 commentaires:

Gildan a dit…

J'ai entendu ça oui ! Je pensais avoir mal compris ... mais non !
...
Oui, j'écoute Europe 1 ! ... Pas tout le temps hein !
;^)

mike hammer papatam andropov a dit…

Plus rien ne m'étonnera plus jamais de la part d'Eric Raoult.

gauchedecombat a dit…

Raoult, ce gros porc libidineux, est un habitué des saillies sarcastiques d'extrême droite... J'ai failli écrire un billet sur cette chose là et me suis retenu. j'ai bien fait, le tien est mieux.

Monsieur Poireau a dit…

Le pire à mes yeux, c'est que des types comme Raoult puisse être élu et réélu. Bordel, la démocratie, parfois...
:-))

Nicolas a dit…

Moi je l'aime bien, Raoult, il en sort des tonnes de conneries comme ça, ça occupe !

Le coucou a dit…

Gildan,
c'est souvent comme ça avec les énormités proférées à la radio : sur l'instant, on a l'impression d'avoir mal compris… Chez moi, Europe 1 est presque inaudible, alors je n'écoute jamais…

Mike,
il faut garder ses capacités d'étonnement, sinon on finirait par admettre le pire.

Gauche,
en général, les sorties de ce bonhomme me paraissent insignifiantes en raison de leur énormité, mais celle-ci exprime de façon caricaturale la riposte du pouvoir pour se tirer d'affaire…

M Poireau,
c'est un mystère Français, comme ces réélections de politiques condamnés en justice pour malversations diverses, qui surviennent régulièrement…

Nicolas,
ce n'est pas encore une providence comparable à Lefebvre, pour le blogueur, mais il est bien, cet homme là. D'accord avec toi.

le-gout-des-autres a dit…

Heureusement que le prochain débat sur "l'islam de France" (comprenez "que faire de tous ces bougnoules qui volent, dealent et prient dans la rue") va détourner l'attention de ces détails sans importance que sont le démantèlement de la protection sociale, un "rétabissement de la justice fiscale" qui a un air de pâté d'alouette et autre billevesées du genre une précarité gaolpante, un affairisme triomphant.
Bref, on a affaite à un "pauv' con" qui devrait se casser...

solveig a dit…

Peut-être Raoult prépare-t-il la "nécro" de Ben Ali, que l'on dit au plus mal ?

Rimbus a dit…

Salut à toi ami, les chars ont envahi Wadesdah, la répression est à son comble, mais j'ai trouvé un accès Internet encore libre (satellite CNN) pour t'écrire ce mot. Merci de relayer la cause du Khemed, le black out des médias est incompréhensible. Je dois couper là, et évacuer vers l'ambassade de Syldavie.
J'espère à bientôt ! Vive le Khemed libre !

Le coucou a dit…

le-goût-des-autres,
c'est sa tactique chaque fois qu'il y a le feu chez lui : essayer d'allumer un incendie ailleurs. Combien de temps cela marchera ?

Solveig,
à mon avis, il s'en fiche, de Ben Ali. Seul, ce qui se passe chez nous l'intéresse.

Jean-Marc,
prends garde à toi !