mardi 22 février 2011

Une contrariété pour Nicolas 1er

Ma chère femme,

j'étais de garde ce matin au palais, il y a eu une nouvelle exécution dans la cour d'honneur. Ça faisait un moment qu'il n'y en avait plus, deux ou trois mois à ce qu'on dit. Ces temps-ci, une rumeur traînait à la caserne comme quoi, la prochaine tête à valser serait celle de la Sapir des Choses du dehors. Elle multiplie les bourdes dans ses fonctions et ça commence à énerver l'Empereur. Tu sais comment il est de près, Nicolas 1er, je t'ai déjà raconté : quand il pique sa crise, il vaut mieux porter la tenue de camouflage !

J'en viens aux faits, ma femme… La cour était pleine de beau monde ce matin, à l'aube de l'Empereur, sur les coups de dix heures. Tout ce qui compte en ville s'était déplacé, parce qu'on s'attendait au décollement de la Sapir des Choses du dehors : sacré spectacle.
Et puis non, finalement, ils ont été déçus. C'est bien la tête d'une femme que le bourreau a décollée, mais celle d'une dignitaire de troisième catégorie. Dirlote aux Vieux papiers de l'empire, qu'elle était de son vivant. Nicolas 1er lui reprochait de chercher à saboter son projet de musée de l'Histoire

Donc, voilà une tête au panier, en bon état, j'ai pu m'en assurer, et pour une fois d'un prix abordable. À cette heure, elle appartient à la fameuse Adèle dont je t'ai parlé aussi, la boniche de Nicolas 1er et de l'Impératrice Lala, qui nettoie la cour après les exécutions. Adèle veut 800 de la de cujus : il me semble que c'est un bon prix, pour nous offrir une tête montée en lampe de chevet, comme les gens de la haute.
Qu'en penses-tu ?
Ton Loulou qui t'aime

source lointaine d'inspiration

P-S : «Les syndicats enseignants n'ont jamais été aussi faibles qu'aujourd'hui», à lire chez Mathieu le Privilégié

7 commentaires:

le-gout-des-autres a dit…

Ah ? Toi aussi tu as remarqué que madame Neuschwander a été virée pour cause de déplaisir à notre excité ?
Mais quand, bon sang, allons-nous le virer comme le furent Ben Ali et Moubarak ?

solveig a dit…

OK ...suis allée voir ce qu'il en était et comprends mieux l'affaire de la dirlote aux vieux papiers, éminemment coupable, il est vrai !

Nicolas a dit…

Une bonne tête ! Ca faisait longtemps ! (peut-être pas deux ou trois mois, comme tu dis, il y a eu le gugusse de l'administration pénitentiaire de l'ouest, ou un truc comme ça, suite à je ne sais quelle affaire de récidive).

nicocerise a dit…

Joli papier à archiver

Le coucou a dit…

le-goût-des-autres,
oui, je m'intéresse depuis le début aux péripéties du musée de l'Histoire, de ce bonhomme qui n'occupera même pas une ligne de la petite, histoire.

Solveig,
c'est pour ça que j'ai cité la source (innocente).

Nicolas,
tiens, c'est vrai, il y a eu aussi le bonhomme dont tu parles, un oubli —mais il est vrai que c'est arrivé en France, et moi je parle du pays franchoi.

Nicocerise,
hop ! C'est classé.

Monsieur Poireau a dit…

Il ont laissé l'échafaud en place ? Je pense que dans le climat actuel, ça va tomber encore ! :-))

Le coucou a dit…

M Poireau,
c'est un billot de chêne, on fait ça à la hache, là-bas…