mercredi 9 février 2011

Ne badinons pas avec la corruption

Si j'ai bien suivi l'actualité récente, Robert Badinter n'est pas ému par les vacances égyptiennes de François Fillon. Il y voit presque une nécessité politique, car les Egyptiens «se formalisent aisément si on refuse leurs invitations», et M. Badinter de rappeler en passant que des dirigeants politiques français de tout bord ont bénéficié dans le passé de semblables largesses.

Et alors ? ai-je envie de répliquer. Sous prétexte que la Ve République pue depuis longtemps, les Français n'ont-ils d'autre alternative que d'endurer la corruption ou de se boucher le nez ? Ce qui était déjà un scandale inadmissible au temps de la gauche au pouvoir, ou auparavant, est devenu carrément insupportable aujourd'hui. Il s'agit là de véritables malversations de gens au pouvoir, même s'il n'existe pas de loi fiscale pour encadrer et chiffrer les avantages en nature qu'ils perçoivent en toute discrétion. Ces révélations, survenant dans un régime déconsidéré par son cynisme et la destruction méthodique de nos acquis sociaux, appellent un coup d'arrêt.

Il se dit que Michèle Alliot-Marie serait sauvée d'une démission réclamée en raison de ses propres turpitudes, par la mise en cause du premier ministre pour des errements semblables. Ah bon ? On ne peut demander la démission du premier ministre pris la main dans le sac, en quelque sorte ?

Je crois au contraire que l'opposition n'a pas d'autre choix que d'exiger les démissions des deux ministres sans vergogne. La gauche ne les obtiendra sans doute pas, mais ce serait l'occasion de nous expliquer comment elle compte en finir après 2012 avec les mauvaises pratiques républicaines, si elle gagne les élections. Cela ne pourra pas seulement passer par de bonnes paroles et l'assurance que les dirigeants de demain auront la vertu dans la peau. Nous voulons savoir comment nous y parviendrons, quelles lois planteront le renouveau. Nous voulons une nouvelle république.

22 commentaires:

Nicolas a dit…

Beau coup de gueule !

Stef a dit…

Évidemment d'accord ^^

Yann a dit…

Alors là chapeau bas !

Nouvel Hermes a dit…

Moi aussi je signe!

Gildan a dit…

Je pensais à ça cet après midi !
Je ne me rappelle plus très bien de la phrase qu'on me disait quand j'étais petit !
"C'est pas parce qu'ils l'ont fait avant que tu peux le faire aujourd'hui !"
Ou un truc comme ça ! Et on rajoutait : "Tu comprends, hein ?" J'acquiesçais !
:)

lg a dit…

Absolument!

Captainhaka a dit…

Tout le microcosme tente de s'abriter derrière la pratique coutumière pour en atténuer les effets. Tu as raison Coucou, les prochains devront dire que tout le cirque cessera une bonne fois et feront en sorte que.

Melclalex a dit…

aux armes citoyens !

Le coucou a dit…

Nicolas, merci

Stef, je n'en doutais pas !

Yann, reste couvert, ce n'est pas de saison !

Hermes, hop, c'est noté !

Gildan,
bonne leçon ;-)

Lg, improbable ? ;-)

Captainhaka, il est plus que temps d'en finir avec des pratiques dignes de l'Ancien Régime.

Melclalex, chiche.

isabelle B. a dit…

100 % d'accord avec toi ! c'est bien quand tu gueules un coup !

Raquel a dit…

yes.
(j'ai bien essayé de publier un commentaire constructif, mais c'est pas évident quand tout à été dit ! :P)

solveig a dit…

Question : que ferions-nous si "le Canard" ne dénonçait toutes ces turpitudes ? ... je suis quand même sidérée que ce soit un journal qui se charge des révélations et provoque ensuite les confessions de Fillon et ... de qui encore ?
Car il n'y a aucune raison pour que ça s'arrête !

lejournaldepersonne a dit…

Merde ! On s’ rappelle

Merde… je crois que c’est le mot… qu’il faut…
Pour un guignol de l’info…
Quelle âme est sans défaut ?
C’est nous qui sommes des guignols
Gouvernés par des guignols
Avec de la merde plein les yeux
Oui nous sommes trop vieux
Trop peureux… trop sérieux !

http://www.lejournaldepersonne.com/2011/02/merde-on-srappelle/

Le coucou a dit…

Isabelle,
ça tombe bien : moi aussi, je suis d'accord avec ce que tu as dit chez toi sur le sujet .


Raquel,
merci et bienvenue.

Solveig,
si le Canard n'existait pas… Hem, ça poserait un problème. Un autre journal prendrait sans doute la place — il y a toujours eu des "fuites"dans la république. S'il n'y a pas de raison pour que ça s'arrête, il y en a beaucoup pour que les dérives de ce genre soit durement sanctionnées désormais!

Lejournaldepersonne,
j'irai lire chez vous dès que j'aurai un moment.

Olivier a dit…

La corruption est un fléau c'est sur.
Un mauvais gouvernement et en plus corrompu...

le-gout-des-autres a dit…

Je ne ferais pas l'insulte de rappeler à "nozélites" qu'un ministre suédois, jeune femme tête de linotte qui avait par erreur payé un paquet de couches de son bébé avec la carte de crédit du ministère à donné sa démission sur le champ.
Mais bon, "en même temps" comme disent les djeun's, c'est en Suède, ce pays arriéré où les membres du gouvernement vont au boulot en bus.
Ces arriérés n'ont sans doute pas d'hélicoptères ni une bande de pandores pour leur ouvrir la route...

Monsieur Poireau a dit…

Tiens ça me rappelle quand je bossais au sein de la maison mère Auchan : tous les cadeaux faits aux commerciaux dans le cadre de leur relation professionnelle avec les fournisseurs étaient regroupés en lots par catégorie (fringues, boissons, gâteau, alcools, conserves, …) puis redistribués au personnel par tirage au sort. Libre aux employés d'échanger ensuite entre eux l'ensemble ou en partie, les bidules reçus.
Ça me semblerait très sain qu'un français tiré au sort puisse profiter d'un voyage en Egypte tout frais payé !
:-))

corto74 a dit…

@monsieur Poireau: pour avoir travaillé longtemps comme vs dites à la maison mère Auchan, je peux vous dire que "cette loterie" n'était que pure façade. Les pourboires en quelques sortes laissés aux humbles. Les "vrais" cadeaux (voyages, sorties, évènements sportifs catégorie VIP, les cabarets, les putes...) n'étaient pas dans la loterie, eux.

lucia mel a dit…

Nous pouvons rêver à un monde où, comme en Suède (ainsi que le rappelle "le goût des autres"), le puritanisme et le rigorisme des cultures protestantes jugent socialement très durement la corruption (Eva Joly en est la mandatée chez nous), les passe-droit et autres élitismes. Mais, dans nos pays plus influencés par le catholicisme, cela est non seulement valorisé (celui qui arrive à truander, à obtenir des avantages se croit plus malin que les autres), mais plus encore c'en est presque une obligation.

Alors, oui, critiquons nos dirigeants, mais regardons d'un peu plus près nos pratiques sociales, et nos vies à nous, ici bas... Combien de fois avons-nous protesté quand nous avons pu bénéficier d'un avantage ? ou avons pu, par piston, donner un coup de pouce à nos fistons ? ne sommes-nous pas fiers, nous aussi, chaque fois que nous pouvons nous régaler aux frais de la princesse ?

Le coucou a dit…

Olivier,
un fléau, une injustice, et une faute de gouvernement qui entrave forcément la liberté de jugement dont des dirigeants politiques ont besoin vis à vis des pays étrangers.

Le-goût-des-autres,
ton rappel des mœurs politiques dans les pays scandinaves est bienvenu. Chez eux, la transparence n'est pas un vain mot, et n'importe quel citoyen peut demander à consulter n'importe quel document permettant de contrôler les actes du personnel politique (sauf les pièces classées dans l'équivalent du "secret défense", j'imagine).

M Poireau,
bonne idée, le tirage au sort des balades présidentielles ou ministérielles ! Je m'inscris.

Corto, bonsoir.

Lucia,
non, pas d'accord pour renvoyer dos à dos la grande filouterie politique et la mentalité profiteuse que l'on pourrait prêter au reste de la population. D'ailleurs, les gens qui tirent des avantages en nature réguliers de leur situation professionnelle sont tenus de les déclarer au fisc, chiffrés. Un homme ou une femme politique, qui a voulu le pouvoir, a une obligation impérieuse de probité.

lucia mel a dit…

oui, d'accord avec toi, je dis juste que dans nos cultures plus tolérantes à l'égard de ces pratiques, il sera beaucoup plus difficile d'appliquer une probité à la scandinave (je crois qu'Eva Joly ne dit pas autre chose, même si elle prône de ne pas arrêter ce combat).

Le coucou a dit…

Lucia,
là, nous sommes d'accord, la culture protestante compte sans doute beaucoup.