mercredi 2 février 2011

La géothermie, Steffi, et moi


Il y a quelque temps, un ou deux mois ou quelques siècles, je crachais ici sur l'image de l'ingénieur. Un accès de rage, parce que la pompe à chaleur venait de tomber en panne et qu'il faisait froid dans la maison. J'avais tort, évidemment, les généralités sont toujours absurdes, mais bon sang que c'est bon sur le moment ! Une petite pièce électronique de rien du tout, même pas 600 euros, qui ne supporte pas les variations de tension électrique du réseau, vous voyez ? Donc, je n'avais pas complètement raison de m'en prendre à l'ingénieur, ou alors il aurait fallu préciser : l'ingénieur concepteur du bidule de temporisation de la PAC (c'est le petit nom d'une pompe à chaleur), et puis les ingénieurs d'ERDF qui ne sont pas fichus de nous servir une électricité sans bavures. Mais pour être juste, il aurait fallu rapidement remonter jusqu'à l'Europe qui a cassé notre service public d'électricité, sans oublier Sarkozy orchestrant la perte de moyen de celui-ci.

En fait, il y a pire que ce brave ingénieur qui ne m'avait rien fait : il y a le commercial. Et même, pour être plus précis dans la désignation de l'ennemi, il y a le technico-commercial, ainsi qu'il est d'usage aujourd'hui de désigner le représentant à valise de ma jeunesse. Vous ne connaissez pas ? Vous n'avez jamais eu affaire à un technico-commercial ? Je vais vous expliquer.

Le bon technico-commercial est un type souvent jeune, mais c'est aux alentours de la quarantaine qu'il est le plus redoutable, car il a acquis de l'expérience, l'animal. Il est en général beau mec et fort sympathique. Celui dont je parle avait les yeux bleus, il me semble —en tout cas le regard franc et honnête du gars à qui vous pouvez confier les clefs de la maison.

Il se présente à la porte, le chien déboule du pré en gueulant qu'il a horreur des technico-commerciaux et qu'il va le bouffer… Deux minutes après, il lui fourre la truffe dans les couilles en remuant de la queue, ils sont copains à la vie à la mort. Steffi (je déforme un peu : j'ai des amis Stef dans la blogosphère que je ne voudrais pas fâcher), Steffi lancera dès lors la baballe à notre chien Toufou à chaque visite : comment se méfier d'un type qui vous épargne dix lancés de balle au moins dans une journée ?

Vous vous demandez ce que Steffi avait à nous vendre, peut-être ? De la géothermie, messieurs-dames. Nous avions auparavant un chauffage central alimenté par une chaudière fonctionnant à l'or en citerne. Il faut avoir les moyens, les nôtres n'auraient pas résisté longtemps à l'ascension des tarifs du gaz propane. Donc, nous épluchons en famille toutes les alternatives à ce gouffre à fric, et il apparaît vite que la géothermie est la plus séduisante.

Pour peu que vous disposiez d'un terrain assez grand, on le décaisse d'une soixantaine de centimètres de profondeur sur une grosse centaine de mètres carrés de surface. Là-dedans, on déploie un réseau de tubes de polyéthylène dans lesquels circulera un mélange d'eau et de glycol chargé de capter les calories du sol. Côté maison, une sorte de réfrigérateur à l'envers, appelé PAC, récupère ces calories pour réchauffer l'eau du chauffage central traditionnel. Laissons de côté de menues considérations techniques, l'essentiel de ce qui conduit à l'éclosion puis à l'épanouissement de la rancœur envers MON technico-commercial réside ailleurs que dans l'installation. C'est dans la capacité du bonhomme à gagner votre foi en sa parole et à vous faire prendre cette naïveté pour une conviction rationnelle, que se cache l'essentiel.

Ne croyez pas que vous pourriez vous improviser technico-commercial à la faveur d'un petit stage à la va-vite pour assimiler du vocabulaire spécialisé, non. On ne devient pas un bon technico-commercial, on l'est de naissance. Lorsque le don du ciel est là, vous pouvez vendre aujourd'hui des éoliennes de salon, demain un frein de secours suppositoire pour l'automobiliste, et plus tard une machine à soulager l'arthrose d'un membre amputé : vous serez toujours dans votre élément. Mon technico-commercial à moi œuvrait dans la géothermie ; les soucis venant il s'est reconverti au solaire photovoltaïque, mais aux dernières nouvelles, il vend des maisons en bois massif, un concept belge. (à suivre)

34 commentaires:

Yann a dit…

Tu ne peux pas t'imaginer à quel point ça fait plaisir de te lire.

Gildan a dit…

Non tu ne peux pas imaginer !
:)

Gildan a dit…

Le don du ciel n'est pas tombé sur moi ! Je n'aurais jamais pu faire un tel métier !
Pourtant je suis beau gosse !
:)

Gaël a dit…

J'ai essaye cette branche mais je n'etais pas assez commercial justement :-)

(bon retour qui fait plaisir)

El Camino a dit…

Me rappelle les commerciaux de K par K, des branles-manettes sans noms.
Merci pour ton retour ;)

GdeC a dit…

Content de te retrouver. je me suis inquiété. pour de vrai. fais gaffe à la géothermie, ça pourrait donner des coups de chaud, de manière impromptue.

FalconHill a dit…

(ouais, ça fait plaisir de te lire !).

Sinon pour le chauffage, l'ingénieur pas commercial pour un sou que je suis te dirais qu'un feu de bois, ben peut être que ça chauffe pas toute la maison, mais putain que c'est bon !

(et puis dis moi donc... en Provence d'où qu'on a besoin de chauffage ^___^ ?)

Le coucou a dit…

Yann, merci !

Gildan, merci. Mais tu pourrais l'être pour caser des vidéos de chanteurs… ;-)

Gaël,
il faut tout essayer, même le pire ;-) Et encore merci pour tout !

El Camino,
chut ! tu les fiches à la porte, ils vont rentrer par la fenêtre… :-)

GdeC, sympa ! Gaffe à la géothermie, vraiment ? Quand ça marche, c'est pourtant magique…

Falcon, j'ai deux poêles à bois à la maison en cas de nécessité. Ça fume éventuellement, et dans le cas d'un Petit Godin, que tu charges par dessus, tu prends une bouffée de chaleur, voire de fumée, dans la figure et les poumons, lorsque tu ouvres le couvercle. Moi, ça ne me gêne pas vraiment, mais c'est moi. Et puis la chambre n'a pas de poêle, elle.

Le coucou a dit…

Falcon P-S : zut ! encore un ingénieur blogueur ! À la réflexion, il vaudrait mieux ne dire du mal d'aucun métier, sauf président de la république (un politico-commercial). :-D

Stef a dit…

On m'a appellé Steffi aussi à un moment de ma vie... Non je plaisante :-))

Content de te lire aussi ^^

Zette a dit…

Ahhhhhhhhhhhh le coup du chien.
La méthode est usée, peu importe l'objet de la famille, faut se faire un pote!
Chez nous, pour nous coller une cheminée avec 45 mètres de tuyaux pour chauffer toutes les pièces et celles du lotissement tout entier, le jeune (ouais yeux bleux aussi) avait carrément bercé et endormi notre enfant. Oui et oui, ça nous avait évité de le faire.
Et on a pas signé.
Il est parti en claquant la porte et a réveillé le môme.

Zette a dit…

bleus les yeux, il n'en avait alors que deux.

mathRo7i a dit…

Eh bien je ne connais rien ni à la géothermie ni aux technico ... suis seulement ravie de de vous lire à nouveau ! oui ça fait plaisir ! Ils &taient bleus comment ? :-)

Nicolas a dit…

Ca me fait penser à celui qui est passé chez ma mère, récemment. Par jeu, on l'a laissé tenter de baratiner une "petite vieille"... Jusqu'à ce que je fasse semblant de sortir des toilettes.

iboux a dit…

je dois être sadique car je ne trouve rien de plus amusant que de démonter l'argumentaire d'un technoco-commercial, et de voir son air déconfit :-) quant à lui envoyer mon chien là où tu penses, ben nous avec un shih tzu, ça fait pas grand effet...

Nicolas a dit…

Isabelle,

Ce qui m'amuse beaucoup c'est de casser un commercial dans mon "domaine de compétences"...

marsupilamima a dit…

Cela fait plaisir de vous retrouver...même en compagnie d'un steffi. (Je sens que le nom va rester. Ce matin, le steffi est arrivé. Olala, encore un steffi. Le steffi a essayé de nous démonter)

Fidel Castor a dit…

Bonjour le coucou, heureux de vous lire.
Je ne sais si la perfidie dans ce billet est destinée au Technico ou à la technique.C'est chez un producteur bio il y a 15 ans (ou +) que j'ai eu droit à un cours magistral de la PAC .
Un bon commercial vendrait de l'eau en poudre....

Mlle ciguë a dit…

Ces salopards de technico-commercial ! La meilleure façon de s'en débarrasser c'est encore de ne pas les laisser entrer!
Je rajouterais aussi à cette catégorie, ceux qui appelle chez vous pour vous vendre les slips derniers cri ou que vous êtres l'heureux gagnant de etc etc...

Suzanne a dit…

Je n'ai JAMAIS vu de pompe à chaleur qui fonctionne, ou alors pas longtemps. Jamais. Chez personne. Il y a toujours un projet séduisant sur le papier, on a l'impression que ça va marcher mais personnellement, tout ce que j'ai vu, c'est des gens qui ont dépensé pas mal d'argent et n'ont eu QUE des ennuis interminables.
Les nouvelles maisons tournantes avec triple vitrage et d'épais murs de paille, par contre, ça se chauffe avec un tout petit poële à bois.

Nicolas a dit…

Suzanne,

Pendant longtemps, j'avais des clients à Brest (avec un climat un peu particulier) : les gens étaient de grands partisans des pompes à chaleur. Il y a depuis une dizaine d'années de nouveaux systèmes qui, parait-il, sont très efficace.

Si j'avais su que ma carrière de blogueur politique m'aurait amené à débattre de pompes à chaleur avec une réac de gauche.

Monsieur Poireau a dit…

Je commençais à jeter un œil vers les PAC mais je comprend qu'il vaut mieux laisser tomber le projet. Ou alors racheter les jardins voisins en vue de l'installation !
Je n'ai jamais pu être commercial, je suis trop dans l'empathie avec les gogos à escroquer. Commercial, il faut avoir une calculatrice à la place du cœur !
:-))

[Ravi aussi… :-) ].

Le coucou a dit…

Stef,
ouf ! Remarque, il doit bien y avoir des Steffi réellement sympathiques.

Zette,
je n'écrirai pas la suite ce soir, je crois, mais je précise que nous voulions ce système de chauffage. Ce sont les méthodes et la légèreté du bonhomme que je dénonce. Deux yeux bleus… Et si c'était le même, hein ? Il vendait peut-être des cheminées à ses débuts…

Mathilde,
merci ! Je ne sais plus si c'est pervenche ou cobalt, mais la prochaine fois que je le verrai, je ferai attention. S'il a le yeux au beurre noir, je ne vous le dirai pas.

Nicolas,
si la société de protection des technico-commerciaux maltraités passe par là…

Iboux,
personnellement, soit je suis intéressé par le produit, et j'écoute, soit je l'envoie au diable immédiatement. Je ne supporte pas leurs numéros presque interchangeables .

Nicolas, ça doit être en effet un vrai plaisir de les coincer. L'autre soir, des amis m'ont raconté être tombés sur un jeune tech. comm. débutant qui, à bout d'arguments (sur le solaire), les suppliait de signer et d'user ensuite de leur droit de résiliation dans les 7 jours…

Martine,
il faudrait apprendre à reconnaître le steffi à l'état naturel, dans la rue, mains aux poches et sans mallette, et puis donner des leçons pour éconduire le steffi (et embaucher un commercial pour aller vendre les cours au porte-à-porte).

Fidel,
c'est le mensonge comme seconde nature de ce technico-là que je veux illustrer. Quand j'avais envie de lui rentrer dans le chou, on me disait : mais non ! Il ment avec sincérité, le pauvre, il croit vraiment à ses mensonges !

Mlle ciguë,
le problème, c'est que celui-là, je l'ai fait venir, moi. Je n'en dit pas davantage, parce qu'il y aura peut-être une suite.

Suzanne,
si, si, ça marche ! Il n'y a eu que deux pannes sur la pompe elle-même, et les deux fois en raison d'irrégularités dans la tension électrique du réseau. Les autres pannes provenaient de malfaçons dans la mise en œuvre du côté plomberie.

Poireau,
il y a des gens satisfaits de leur PAC, ça existe. Et d'autres solutions que le captage horizontal, qui demande une certaine surface. Mais j'arrête là : on pourrait croire que je fais des commentaires sponsorisés !

Le coucou a dit…

Mlle ciguë, ouille ! Ce que j'en dis avec un s, c'est mieux.

solveig a dit…

Jamais je n'aurais cru me pencher sur la géothermie avec tant de plaisir, moi qui n'y connaissais rien il y a 5 minutes (et n'en sais guère plus depuis)... si le technico-commercial a les yeux bleus je vais peut-être m'y intéresser de plus près !
merci coucou ...

Monsieur Poireau a dit…

Solveig : et je m'étonne en rentrant que madame ait encore acheté un aspirateur à un technico-commercial ! Il suffit qu'il ait les yeux bleus ! Les femmes sont faibles ! :-))

le-gout-des-autres a dit…

Et ce n'est rien.
Attends un peu quer sur de très gros marchés, quand les ingénieurs de polytechnique auront été remplacés par des requins issus de HEC (on en a déjà quelques uns, soit i_ls font la manche chez Mme Betten... soit ils sont à la tête d'EDF....).
Quand ces aficionados du "toujours plus (de fric)" vont s'aviser que 30% du prix d'une centrale nucléaire est dû aux systèmes de sécurité, tu vas voir s'ils vont résister longtemps à l'appel du "cost-killer"...

le-gout-des-autres a dit…

PS: Heureux de te relire...
PPS: P... ! de claviers de portables que je ne suis pas chez moi et que j'arrête parce que ça me saoule.

Regard de Mexeido a dit…

Mlle ciguê,

Dans tous les métiers il y a des salopards, il y a des connasses de coiffeuse, des cons d'ingénieur, des salopes de caissière. Commercial est un métier qui n'est pas facile surtout pour les débutants, mais c'est un secteur d'activité qui recrute énormément ( en ce moment la France compte 4 millions de chômeurs), et c'est vrai qu'on ne devient pas vendeur avec des diplômes, on l'est ou on ne l'est pas. Ca fait 10 ans que je suis commercial, aujourd'hui dans l'immobilier, et il y a 2 catégories, les killers et les sentimentaux, la première catégorie n'en a rien à foutre de votre chien, du bébé qui dort et de vos soucis du jour, il ne pense qu'à une seule chose, vous faire signer son bon de commande, peu importe le temps passé chez vous du moment qu'il empoche sa marge, Les sentimentaux vont prendre le temps de vous expliquer, d'analyser les besoins avec vous, peser le pour et le contre d'un achat.
Faire rentrer un commercial pour le casser par amusement est absolument scandaleux car il s'agit souvent de jeunes commerciaux qui débutent, si jamais je sonne à votre porte je vous mettrai au défis de me contre-argumenter avec un grand plaisir.
Néanmoins, je comprends vos colères quand on se fait avoir par de vrais escrocs parcequ' on a été faible ce jour là.
Vendeur est métier!

Le coucou a dit…

Bonsoir, les gens, ami(e)s et passants.
J'ai lu tous vos commentaires, mais je suis fâché avec les mots ce soir, merci et excusez-moi.

Mlle ciguë a dit…

Regard de Mexeido : Je suis moi-même vendeuse, pas de porte à porte certes mais je pratique le métier depuis en tout cas 6 ans. Et je suis entièrement d'accord avec vous quand vous dites qu'il y a des cons partout. Mais je n'ai jamais dit qu'il fallait "faire rentrer un commercial pour le casser par amusement" ! C'est effectivement scandaleux et même sadique. Ce qui n'est pas dans mes habitudes.
Ce que je dis par contre, c'est que je ne les laisse pas entrer. Alors si vous voulez me mettre au défi, commencez déjà par essayer de rentrer chez moi. Je vous souhaite bien du courage !
P.S.: Le Coucou, je te laisse le soin de rajouter/retirer les "s", "x", "t", et autres que j'aurais mal placés ;-)

Le coucou a dit…

Mlle ciguë, je n'en ferai rien, c'est ton œuvre. ;-)

Mlle ciguë a dit…

Le Coucou : " ton œuvre "... Flatteur va ! ;-)

Regard de Mexeido a dit…

Je ne rentre que sur invitation ma chère