jeudi 24 février 2011

Le web pue

Le Monde.fr parle ce soir de la contre-offensive menée par Patrick Ollier pour sa défense et celle de Michèle Alliot-Marie, sa compagne, à propos de leurs relations avec la Tunisie de Ben Ali et la Libye de Kadhafi. Une fois de plus, comme tous les ministres sarkozystes mis en difficulté sur le plan de l'éthique républicaine, voire de l'honnêteté, c'est le Web que M. Ollier accuse de ses ennuis.

Le Monde.fr relève qu'il use notamment du même registre sentimental qu'Éric Woerth blessé par les casseroles du scandale Bettencourt. L'un et l'autre semblent avoir tiré leur inspiration de la tirade de Shylock dans le «Marchand de Venise» (Si vous nous piquez, ne saignons nous pas ? Si vous nous chatouillez, ne rions-nous pas ? Si vous nous empoisonnez, ne mourrons-nous pas ?)

Car M. Olliet et Mme Alliot-Marie ont «un cœur qui bat dans [leur] poitrine» [comme nous]… Ils souffrent. Tout cela parce que les sites de la presse internet «vont chercher leurs informations dans les caniveaux».

On veut bien, mais les informations puantes divulguées en ligne (à la suite des journaux-papier) sont-elles erronées ou non ? Comment se fait-il que le monde politique bruisse de rumeurs écœurées à l'encontre de ces pauvres victimes, et que des voix de parlementaires de tout bord réclament leurs démissions ? Le personnel politique, en plus d'avoir le cuir dur, serait-il privé d'odorat au point de se laisser abuser par les ordures tombées du Web ?

P-S : joyeux anniversaire à Gaël !
Si la Libye vous fatigue, Le Grumeau vous propose la Chine, pour changer…

8 commentaires:

Gildan a dit…

ouf ! Pour une fois ce n'est pas Marseille
:)

Raquel a dit…

Si je comprends bien la logique, ça pue a cause de celui qui remue la couette, pas à cause de celui qui a pété ? :P

Nicolas a dit…

Je crois que personne ne se laisse abuser sauf quelques militants perdus, qui croient dur comme fer à cette vieille aile "gaulliste" du RPR...

Le coucou a dit…

Gildan,
tiens, c'est vrai !

Raquel,
parfaitement résumé :-)

Nicolas,
oui, certainement, mais il doit bien espérer toucher quelqu'un pour se donner cette peine…

Nicolas a dit…

Le Coucou,

Il espère surtout toucher Nicolas Sarkozy (enfin, je pense) qui ne peut se séparer d'une ministre aussi "symbolique" : il veut donc toucher des militants historiques. MAM est la dernière "vraie présidente" du RPR...

Le coucou a dit…

Nicolas,
ah, ça paraît assez logique, en effet ! Mais il devrait avoir du mal à attendrir Sarkozy qui n'aime pas MAM, dit-on.

Monsieur Poireau a dit…

Ollier est ridicule, l'affaire MAM ayant été sortie par l'excellent Canard Enchaîné. Pour s'enterrer, il suffit de suivre les déclarations délirante de sa compagne, une fois blanc, une fois noir et pas un mot d'excuse sur le fond. Ces politiciens sentent la politique à la papa alors que le monde a changé !
:-)

[Note : si MAM n'est pas encore virée, c'est peut-être bien parce qu'elle est passée par l'Intérieur et détient donc quelques dossiers sur les uns et les autres. Sans oublier qu'elle est au cœur de l'affaire Clearstream pour ce qui concerne le témoignage du président et la date à laquelle il aurait eu connaissance de l'existence des fameux listings. Attendons-nous donc à ce qu'elle sorte tout ça ou bien qu'elle récupère un joli poste honorifique bien payé par la République (c'est nous !) pour le prix de son silence ! :-)) ].

Le coucou a dit…

M. Poireau,
d'accord avec toi: entre les réseaux de MAM qui représente les chiraquiens et autres militants historiques (ce dont parlait Nicolas), et les mœurs politiques de chez nous consistant à nourrir des dossiers sur tout ceux qui détiennent un pouvoir, il n'est pas nécessaire de chercher loin les raisons de sa longévité au gouvernement.