mardi 22 février 2011

Mam au Brésil, Lagarde à Tunis …

S'il fallait démontrer l'impossibilité de garder Michèle Alliot-Marie à la tête du ministère des Affaires étrangères, c'est fait. Elle s'est chargée elle-même d'en administrer la preuve en filant se terrer au Brésil pendant que Christine Lagarde la remplace en Tunisie aujourd'hui… Personne ne sera dupe de cet alibi piteux, évidemment. MAM est désormais dans l'impossibilité de se rendre dans les pays arabes récemment débarrassés de leurs dictateurs : inutile d'en rappeler les multiples raisons.

On mesure mieux ainsi l'indigence de Nicolas Sarkozy en diplomatie, et son insupportable arrogance d'autocrate en matière de politique intérieure. Méprisant les appels à démission qui montaient de l'opposition et de l'opinion publique, Sarkozy tenait à montrer qu'il est notre maître et qu'il fait ce qu'il veut. Comme Kadhafi cette nuit sous son parapluie. Et tant pis si avec lui, Fillon, Mam, et quelques autres, notre pays devient de plus en plus grotesque. Il devient urgent de lui dire : dégage!

5 commentaires:

le-gout-des-autres.blogspirit a dit…

Depuis longtemps, notre excité me fait penser à ces mauvais directeurs commerciaux arrivés, grâce à la tchatche, à circonvenir leur boss.
Ils sont toujours en train de virer quelqu'un et de choisir des collaborateurs surtout en fonction du danger d'être un rival qu'ils représentent.
Comme ces types, notre nabot énervé, vire les mauvais parce qu'ils nuisent à son image d'efficacité et vire les bons parce qu'il lui font de l'ombre...

Nicolas a dit…

Il faudrait qu'on reçoive Kadhafi à Paris en grandes pompes pour redorer le blason de notre diplomatie.

MHPA a dit…

Je propose qu'en solidarité avec Kadhafi, notre diplomatie remette la légion d'honneur au label "camping-caravaning de France".

solveig a dit…

On ne sait plus où donner de la pétition ou de la non-pétition !... quelle jungle, et grande est la tentation d'assister en spectateur à ce qui se passe et de s'en laver les mains ... pourtant j'ai passé toute ma vie, qui commence à se faire longuette, à défendre l'idée que je me fait de la justice, de l'égalité (de l'angélisme aussi ...).
Je vois mon compagnon, militant de toujours, élu de gauche pendant trois mandats, baisser les bras et se couper peu à peu de la société.

Oups ... me suis un peu trompée de billet, mais celui-ci vient plutôt conforter mon découragement.

Le coucou a dit…

Le-goût-des-autres,
Sarkozy est vraiment un désastre pour le pays. Non seulement il a mis à mal notre système social, à l'intérieur, mais il a dégradé l'image de la France, ruiné sa diplomatie pour longtemps par totale incompétence.

Nicolas,
en grande pompes ? Ah ! tu souhaites donner rendez-vous à l'aéroport à tous ceux qui chaussent du 46/50 pour l'accueillir…

Mike,
qui dirige le Club Med, déjà ? Un Giscard d'Estaing, non? Il faut l'élire président.

Solveig,
oui, oui, il y a des élus impeccables, c'est exact. Mais à eux seuls, ils n'ont jamais pu empêcher la dérive du système politique. Il est inévitable qu'un jour ou l'autre on fasse table rase pour repartir sur une base enfin démocratique.