jeudi 19 mai 2011

Un complot pour la route ?


Le complot, c'est comme un train fantôme qui tourne en rond une fois lancé et ne s'arrêtera jamais. Dans les siècles à venir, il y aura encore des gens pour expliquer que les attentats du 11 septembre 2001 ne sont pas l'œuvre d'Abd El-Kader, mais une machination de Georges Washington.

Cette semaine, voilà le complot contre DSK sur les rails… On ne va pas tarder à s'écharper virtuellement dans les blogs à ce sujet. Déjà des avis divergent, par exemple entre Yann qu'un complot laisse sceptique et Hermes qui semble presque y croire, sans parler de Nicolas qui accuse carrément les multinationales de la lessive.

Personnellement, je ne sais que penser sur la question. À priori, je ne crois pas au complot : depuis que les langues se sont déliées dans le monde politique et les médias, un portrait de DSK se dessine qui rend l'agression plausible. Pourtant, à l'heure où j'écris ces lignes, on ne sait toujours rien des faits tels que les rapportent les deux parties concernées. Il est significatif d'en être réduit à poser le problème en terme de foi : j'y crois, je n'y crois pas…

Dimanche, Mme Boutin semblait croire à un piège, mais de sa part c'est moins étonnant qu'il n'y paraît. Au bout de cinq jours, on trouve encore d'éminents strauss-kahniens comme Cambadélis pour espérer dans une conspiration machiavélique. Leur cas est, il est vrai, particulier : la piété s'impose à eux autant par fidélité que par tactique politique.

Plus troublante en revanche apparaît la position de Chevènement qui n'exclut «aucune hypothèse», évoquant même l'affaire Dreyfus. En fait, c'est surtout la présomption d'innocence que Chevènement tient à défendre. Il apporte néanmoins du même coup sa caution aux tenants du complot qui ne se priveront pas de le citer, oubliant qu'il ne réfute pas non plus l'éventualité d'une explication «pathologique».

À la réflexion, je me demande s'il ne serait pas raisonnable de garder le complot au chaud. Il faut s'attendre en effet à ce que la droite cherche à utiliser cette affaire au cours de la campagne électorale pour salir le candidat du PS. On pourra leur objecter qu'il faut chercher à qui le crime profite.

source illustration via Le Matin.ch : images de synthèse taïwanaises sur l'affaire

12 commentaires:

haber a dit…

la vérité est à affronter la journée

Nouvel Hermes a dit…

Chevènement a raison! J'allais dire que pour moi il a eu presque toujours raison!Présomptoion d'innocence? Tu as vu ce vieux film: "Le glaive et la balance"? Pour moi, je préférerai toujours mille coupables en fuite à un seul innocent en prison. J'ai tort? Tant pis.

Didier Goux a dit…

Je trouve tout à fait jouissif que le seul défenseur de ce leader socialiste soit Mme Boutin. Je pense que la plupart des petits ludions socialistes vont imploser à cause de ça.

À commencer par Hermès, qui ressemble à un canard décapité continuant de courir en tous sens dans la cour de la ferme.

mtislav a dit…

Thaïwanais ? Taïwanais. Excellent cette reconstitution qu'ils ont opéré en image tes amis Taïwanais. J'avoue ne plus parvenir à imaginer quoique ce soit de l'ordre du complot. Ce serait donc un complot très abouti...

Nicolas a dit…

Oui, gardons le complot, c'est plus rigolo...

Le coucou a dit…

Haber,
avec un café serré.

Hermes,
je ne sais pas si tu as tort ou raison. Il y a la question de la dignité : coupable ou non, il devrait être possible de traiter tout justiciable (puissant ou minable) de façon moins dégradante. Il y a les interrogations sur le fond : en penchant vers le complot tu prends déjà parti et mets déjà à mal cette présomption d'innocence, neutre. La présomption d'innocence de DSK suppose aussi de douter de la présomption de sincérité de la victime. Il semble plus raisonnable de nous en tenir aux faits exposés, relativement simples pour le moment, sans ajouter d'éléments émotionnels.

Didier,
je dois reconnaître que j'ai été presque aussi sidéré par la réaction de C. Boutin que par le coup de foudre de l'arrestation. C'était pourtant conforme à sa personnalité. Ceci dit, on imagine mal des parlementaires raconter la moindre anecdote gaillarde sur DSK en sa présence : personne ne mérite autant qu'elle la présomption d'innocence.

Mtislav,
merci, j'aurais dû jeter un coup d'œil aux mails avant d'éteindre l'ordinateur. Je trouve que cette vidéo résume parfaitement l'affaire : on n'y comprend rien et ça ne fait pas dans la dentelle.

Nicolas,
plaisanterie mise à part, le bon sens recommande de classer la thèse du complot dans les "éléments de langage", non?

Denis a dit…

De Gisèle Halimi : “Comment voulez-vous croire qu’une simple femme de ménage, noire, mère célibataire de surcroît, ne dise pas la vérité ? Quel serait son intérêt ?”

Captainhaka a dit…

Borloo serait pressenti pour le poste de président du FMI : le FBI aurait déjà placé des caméras dans le mini-bar du formule1 de Manhattan-sud.

Grosse affaire à venir ... taillez les crayons, affutez les touits !

tire-daile a dit…

tire-daile
les detectives se pinceront le nez lors de leurs investigations ...harlem non...et pi le mec qui s est presente comme son frere ,subitement i ldevient son PETIT jule ..mentalite femme a tous exploitable a outrances..et le pov mec de dsk ...on est tous avec toi DOMINIQUE.. et dans dominique il ya DOMI...

Le coucou a dit…

Denis,
je trouve que dans l'ensemble politiques et médias ont été injustes avec cette femme. On a fait bon marché de sa dignité et c'était scandaleux. Néanmoins, cette phrase de Mme Halimi est totalement creuse (et raciste!), on dirait du BHL à l'envers : pourquoi une simple femme de ménage noire et mère célibataire serait par définition incapable d'un calcul d'intérêt ? Ceci dit, je n'ai pas entendu G Halimi tenir ces propos: peut-être les détournes-tu de leur sens et lui fais-tu dire le contraire de sa pensée?

Captainhaka,
Borloo au FMI ? Ce serait piquant… On pourrait aussi leur envoyer Lefebvre : nous ne manquons pas de talents, chez nous!

Tire-dalle,
commentaire mystérieux, je ne sais que répondre, sauf que je ne suis avec personne.

marsupilamima a dit…

à propos du complot, j'ai vu passer une phrase qui a fait ma joie de la journée: le numéro de la suite du sofitel 2906 est aussi la date du dépôt de candidatures aux primaires (mais si j'ai bien compris, ça commence le 28 et pas le 29). Quoiqu'il en soit, ça m'a bien fait rire...

Le coucou a dit…

Martine,
j'avais vu ça aussi, et l'erreur de date n'est qu'une apparence, un leurre qui confirme en fait le complot, car :
9 - 6 = 3 - 2 = 1 et 29 - 1 = 28 ! CQFD.