mercredi 25 mai 2011

Lagarde a peur [de la fin du monde], mais ne se rend pas.*

Samedi dernier, ce devait être la fin du monde. Romain de Lyonnitude(s) avait demandé pour l'occasion à une flopée de blogueurs, dont j'étais, ce que je ferais s'il me restait 12 heures avant la fin du monde… Je n'ai pas très bien compris comment lui-même occuperait son temps, la lecture de la Bible, ou une intense méditation sur la manière dont il occuperait ses dernières heures lors de la prochaine fin du monde, en décembre 2012 ?

Je viens de me souvenir de sa question, parce que j'ai du mal à nourrir l'idée de titre qui m'est venue : Lagarde a peur, mais ne se rend pas —ceci dans le cadre du concours de titres débiles qui s'est déchaîné depuis quelques jours dans les blogs. On aura reconnu un détournement de la fameuse réplique de Cambronne à la barre de la CIJ de Waterloo, lorsque accusé par le procureur Anglais d'avoir favorisé l'enrichissement d'un copain de l'empereur Nicolas 1er, il fut sommé d'avouer. Au passage, on notera l'absurdité de cette parole historique qui n'a aucun sens : il aurait dû s'exclamer «Cambronne a peur, mais etc. », car enfin il ne se nommait pas Lagarde ! Il s'agit en fait de l'un des premiers effets connus du politiquement correct, toutes les personnes présentes à l'audience l'ayant bel et bien entendu crier : «Lagarde vous emmerde !» Cette apparence incohérence s'éclaircit si l'on veut bien se souvenir que  Cambronne répondait à l'affectueux sobriquet de Lagarde auprès du personnel de son ministère. Il en était très fier.

Or donc, faute d'avoir eu le temps de me documenter sur la question dans la presse en ligne, j'ai laissé choir Lagarde. Plus grave, alors que N. Sarkozy est donné largement devancé au premier tour de la présidentielle par François Hollande comme par Martine Aubry, je me suis trouvé dans l'incapacité de récupérer un titre auquel je tenais  pour habiller les résultat du sondage !

Voilà pourquoi, j'ai finalement préféré vous dire que si la fin du monde nous était promise dans douze heures, je serais le plus heureux des hommes. J'ouvrirais une bonne bouteille (en plus, avec la chaleur, elle va s'abîmer), je prendrais un bon bouquin et j'irais attendre la délivrance au salon. Je n'aurais même pas la funeste tentation d'allumer la télé pour voir ça en direct : la mienne ne marche plus depuis hier, où nous sommes «passés à la TNT». Impossible de comprendre les subtils rapports entre le mode d'emploi chinoisé du décodeur et la notice danoise du téléviseur… Alors, ce serait un chouette programme, la fin du monde!

P-S : Le négus est À la traîne, comme moi en lecture chez Christophe … Un conseil de visite chez Orlando… Et un petit coup de pub pour mon blog annexe

12 commentaires:

Gildan a dit…

"...la typo..."
D'ailleurs j'ai cru que j'allais chez Poireau en cliquant dans ma bloguerolle !
:)
Tu ne voudras pas faire un tennis avant de prendre ton bouquin !
:)

mtislav a dit…

Il y a du Poireau dans ta fin du monde. Ca avait du goût, ça donne du lustre.

Le coucou a dit…

Gildan,
m'étonne pas, tu ne sais pas tout voir quand il manque un i dans le camion !
Un tennis ? Plutôt crever ! Ça tombe bien, c'est la fin du monde :)

Mtislav,
heu… si j'ose dire, c'est une fin du monde sans minette…

solveig a dit…

... et si tu ne vas pas à Lagarde(ère), Lagard'ére ira-t-à toi !!! ... fin du monde ou pas.

Le coucou a dit…

solveig,
c'est la formule retenue par Romain de Variae (en lien sur "titres"). Les possibilités s'amenuisent au fil des jours. Il ne restera bientôt plus qu'à détourner les manuels scolaires : Lagarde et miches hard, par exemple…

iboux a dit…

je suis d'accord avec toi, une bonne bouteille, un bouquin, un fond musical, ce serait l'idéal, tout en live twittant la fin du monde en disant ," ah ben c'est bizarre chez moi, il se passe rien ":-)

Gildan a dit…

@u coucou
À 10h01 je le trouve ... dimanche prochain !
Tu verras !
...
Je suis vexé !
Pffff !
...
(s'te plait, pas trop difficile, hein !)

Romain / Variae a dit…

J'allumerai quand même la télé pour voir le dernier JT de Pernaut. Y a des valeurs à garder, merde !

Le coucou a dit…

Iboux,
ah non ! la fin du monde étant une libération, pas question de twitter !

Gildan,
pour le moment je n'ai même pas une idée…

Romain,
ma foi, je connais ce nom pour le voir cité par ci par là régulièrement, mais je n'écoute jamais ce qu'on appelle "informations" à la télé. D'ailleurs, il n'y a que quelques semaines que j'ai rallumé une télé après des années de repos —quelques minutes avant ou après minuit, le temps de m'endormir.

Homer a dit…

Bah de toute façon y'a jamais rien de bien à la télé. Très bon billet, j'adore la version non-officielle de la petite histoire de Cambronne :-)

Nicolas a dit…

Avec Cambronne, les jeux de mot vont de mal empire.

Le coucou a dit…

Homer,
oui, mais l'embêtant, c'est que l'écran noir ou moucheté marche moins bien comme somnifère.

Nicolas,
c'est l'empire du mal. Heu… Il ne restait plus grand chose à en tirer…