vendredi 10 avril 2009

La recession prochainement vaincue?


Archibald Cassidy est consultant extralucide en prospective économique. Il exerce ses talents, je crois, en Californie. Pour 500$ la consultation d'une heure, il vous tirera le tarot de Doha avec analyse approfondie et conseils d'investissements. 300$ et une entrevue de trente minutes vous donneront droit à une lecture interprétative du marc de café. Plus onéreux, sur commande, Archibald peut aussi dresser le thème astral de votre entreprise et vous établir, sur douze mois, le planing des jours favorables à la signature de contrats, ou à la délocalisation de vos activités, parce que les ondes positives seront plus intenses.
Je vous parle d'Archibal Cassidy, voyant d'affaires internationalement réputé, du moins auprès des grands décideurs qui le consultent régulièrement en secret, car je me demande s'il n'a pas pris une part active à un rapport qui vient d'être publié aux USA.
Que dit ce rapport?
Les États-Unis sortiront de la récession à la troisième pleine lune du second semestre 2009, en dépit de la poursuite de l'augmentation du chômage.
Par quel miracle cela surviendra-t-il aussi vite?
Grâce à la reprise de l'immobilier et de la consommation.
Outre l'entrée en chaleur de Vénus dans la maison de Saturne, dont on convient aisément qu'elle devrait favoriser la pierre, le rapport tire également ses conclusions d'un sondage.
Effectué auprès d'un échantillon représentatif d'économistes free-lance, en nombre suffisant et non point excessif, celui-ci démontre qu'à 86% les sondés croient la fin de la récession prochaine. Les questions posées étaient les suivantes:
Êtes-vous propriétaire de votre logement?
Pensez-vous que ce bien immobilier vaille encore quelque chose?

Comptez-vous le revendre à la première occasion en encaissant une plus-value?

Les chômeurs vous empêchent-ils de dormir?

Croyez-vous que les chômeurs ont plus d'argent qu'ils ne le prétendent?

Sera-t-il possible de les inciter à consommer?
Nous ne disposons malheureusement pas du détail des réponses et de leur ventilation par tendances économique: libéraux, reagano-thatcheriens, alcooliques, dirigistes, gaëliens, keynesiens, etc. On voit cependant que la crise va bientôt accoucher d'un avenir rose. Bien sûr, côté chômage, il semble se présenter plutôt par le siège, mais l'essentiel est que l'avenir existe, n'est-ce pas?
illustration

PS. À lire sur le même sujet, en plus sérieux…

5 commentaires:

BA a dit…

Les économistes Barry Eichengreen et Kevin H. O’Rourke ont comparé deux crises :
- la crise qui a commencé en juin 1929
- la crise qui a commencé en avril 2008.

Regardez attentivement la figure 1 de leur article. Cette figure 1 montre l'évolution de la production industrielle mondiale :
- en bleu, la production industrielle mondiale à partir de juin 1929
- en rouge, la production industrielle mondiale à partir d'avril 2008.

Conclusion : la crise actuelle ne fait que commencer.

http://www.voxeu.org/index.php?q=node/3421

MACAO a dit…

Ce dont je suis certain c'est que cette crise aura une fin mais, quand?Je donne ma langue à madame "Soleil ou Irma"

Le coucou a dit…

BA, en effet, ce graphique est impressionnant quand on l'étudie… Merci de l'adresse. Reste à savoir si l'histoire économique, comme l'Histoire, bégaie, ou si la crise actuelle se déroulera d'une façon totalement différente?

Macao, en fait, ce n'est pas parce que les crises précédentes se sont achevées un jour que celle-ci sera du même genre… Il y la menace climatique, la raréfaction des matières premières: une situation jamais vue.

Monsieur Poireau a dit…

Il n'y a pas vraiment de lien logique entre 1929 et aujourd'hui, bien qu'Archibald puisse gloser sur la numérologie de 2009 pour se faire mousser.
S'il existait un modèle exact de crise, ce serait quand même de l'orodre de la magie, non ?
:-))

Le coucou a dit…

M. Poireau, c'est tout à fait mon avis! :)) Je crois que les économistes ne sont bons qu'à commenter les crises ou phénomènes économiques passés… :))