mardi 7 avril 2009

Quand Ségolène Royal agace la maison Sarkozy

Ségolène Royal a prononcé à Dakar un beau discours qui a non seulement apaisé en partie l'amertume laissée par celui, calamiteux, que fit Nicolas Sarkozy au même endroit, en 2007, mais a aussi donné des pustules à la droite, ce qui fait toujours plaisir. Il mérite d'être lu, pour voir combien sont infondées et pitoyables les attaques qui visent l'ancienne candidate à la présidentielle. D'un Kouchner dépouillé de dignité, qui ose parler de démagogie, à l'inénarrable Frédéric Lefevre, estimant que Mme Royal «ridiculise» notre pays, les réactions sont vives. Elles sont à mettre au compte de l'irritation suscitée par les attaques frontales, trop rares dans l'opposition, que l'ex-candidate n'hésite pas à mener contre le régime sarkozien.
L'autocrate lui-même est revenu par la bande aujourd'hui, sur une autre pique lancée voici quelques jours par Ségolène Royal, à propos des séquestrations de patrons par des employés exaspérés, qu'elle avait, en substance, jugées illégales, mais compréhensibles —«Ceux qui sont fragilisés, piétinés et méprisés, ce sont les salariés…» Nicolas Sarkozy donc, a tenu à rappeler de quel côté du manche se trouvent ses amitiés : «Qu'est-ce que c'est que cette histoire d'aller séquestrer des gens?»
Évidemment on ne s'attend guère à entendre un président en exercice proclamer: si que les gens sont en colère, faut bien que ça pète, y ont bien raison! Il aurait cependant été mieux inspiré de laisser s'exprimer seuls ses ministres, ou un Frédéric Lefevbre —tout auréolé du Prix Orwell 2009 qui vient de lui être décerné pour son incompétence…
On peut supposer cependant que l'envie démangeait M. Sarkozy de se servir de la polémique soulevée par son opposante, pour tenter de la déprécier dans l'opinion. Pas de chance, on retiendra surtout que nous avons un président qui n'hésitera pas à mouiller sa chemise pour défendre le chef d'entreprise orphelin contre l'ogre de la révolte, il faut que ça se sache…
Photo Désir d'Avenir

17 commentaires:

jeandelaxr a dit…

Bravo Coucou ! Bon billet !

MACAO a dit…

S'excuser pour quelques mots qu'elle n'a pas prononcés c'est peut-être plus politique que fondé, mais c'est pas le moment de rechigner il fallait le dire c'est bien mais ça ne mérite pas d'en faire une affaire d'état!
Comme quoi la politique est emplie de subtilités qui me passe au dessus du crane!

Le coucou a dit…

jean, merci!

Macao, lis donc son discours, et tu comprendras que cela n'a pas grand chose à voir avec la caricature qu'on en fait.

HERMES a dit…

A propos des " séquestrations" (comme on dit "otages" dans la lexicologie droitière) rappelez-vous ce que disait, par pure démagogie, Sarkozy aux pêcheurs: leur colère était légitime et il comprenait donc leurs moyens d'action.
Car les pêcheurs sont peu nombreux. Et notre imaginaire fait qu'il y a consensus autour d'eux. Regardez d'ailleurs comment on se garde également de trop réprimer viticulteurs, agriculteurs ou routiers.
Il ne s'agit pas de dire qu'il y a des luttes plus ou moins légitimes. Seulement de dire que la répression s'abbat sur l'industrie et la culture que l'on veut couper de la vieille "aristocratie" de la terre et de la mer si présente à droite pour désigner ceux qui s'asservissent à leurs petits marquis. (Et oui il y en a en Bretagne et en Vendée surtout...)
Quant à Royal, j'avoue qu'elle m'agace souvent mais que je la trouve de plus en plus, présente, percutante. La seule personnalité forte depuis longtemps.
Mais comme je l'ai dit aujourd'hui dans mon blog: c'est déjà trop tard. la révolution a commencé.

Nicolas a dit…

Le Coucou,

J'ai le regret de t'informer que je vais finir par être réconcilié avec Ségolène Royal !

;-)

BA a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Monsieur Poireau a dit…

Tu as raison, elle est à peu près la seule à attaquer frontalement et à souligner publiquement les saletés racontées par Nicolas 1er. Comme dit Nicolas, il y a des jours où je la trouve de nouveau admirable !
:-))

Nicolas a dit…

Poireau,

Elle est aussi la seule a être reprise par les médias... et contredite par l'UMP dans une stratégie délibérée d'oublier les autres.

Monsieur Poireau a dit…

Nicolas : oui ! C'est l'opposante officielle mise en exergue par tous ces gens.
Je ne pense pas qu'ils puissent quand même maîtriser totalement le bouzin et que cela finira par leur échapper…
Enfin, j'espère !
:-))

BiBi a dit…

Beau discours en effet mais dis-moi Coucou, Ségolène très Royale n'aurait-elle pas demandé conseil à Jean-Christophe Mitterand (qui connait bien l'Afrique, continent à fric), pour écrire son discours ?

Nicolas a dit…

Deux "r" à Mitterrand, bordel !

BiBi a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Le coucou a dit…

Hermes,
J'ai toujours été étonné par la mansuétude dont bénéficient de la part des gouvernements (quels qu'ils soient), pêcheurs et agriculteurs dans leurs mouvements de contestation, souvent violents et rarement sympathiques. Sans avoir vraiment réfléchi à ces questions, j'ai du mal à me sentir le moindre atome crochu avec la corporation des pêcheurs, incapable de comprendre la nécessité de préserver des ressources en poissons qui sont le bien de l'humanité et en aucune façon le leur, ou le monde des céréaliers, de la FNSA…
Pour la révolution, j'ai lu ton excellent billet, mais si je vois comme tout le monde les motifs de révolte s'accumuler, l'absence de perspective, de projet alternatif largement partagé pour une nouvelle société, me font douter de sa réalité.

Nicolas, voilà une nouvelle qui me réjouit. La combativité de Ségolène Royal, jointe aux idées novatrices en matière de démocratie dont elle reste porteuse, me semblent de parfaits stimulants pour le réveil de la gauche social-démocrate.

BA, je ne vois pas de rapport entre ton commentaire et ce billet. J'ai parlé à diverses reprises des banques: c'est là qu'il fallait t'exprimer. Je supprime donc ton commentaire, désolé.

Poireau, Nicolas, elle attaque avec efficacité, comme d'autres, c'est vrai: Peillon, Hamon (Aubry me semble davantage suiviste, mais je peux me tromper)… Plus que la reprise des médias, il me semble toutefois que la meilleure audience de Ségolène vient de la virulence haineuse des réactions de droite.

Bibi, c'est une charge un peu vaine: Ségolène Royal, née en Afrique, n'avait pas besoin de conseils pour préparer son discours.
PS. merci de n'insulter personne ;-)

BiBi a dit…

Cher ami,
Tout prêt à vous croire sur la qualité du discours de Madame Royal. Il suffit donc d'être né en Afrique pour bien parler de l'Afrique. Détail rigolo : BiBi aussi est né lui aussi en Afrique...
Autre point : BiBi cherche à savoir si il est vrai que pour ses Plans Com', Madame Royal a embauché Madame Anne Méaux ( qui travaille avec Rachida Dati, Madame Méaux qui vient de la Droite dure, des Nervis d'Occident et qu'on baptise la "Sarko Girl". C'est étrange, cette question si simple qui demande une réponse simple semble agacer la Maison Royal.
Côté Little Nikos, on sait qui lui écrit ses potins : Mignon, Guéant, Guaino mais côté Ségo, l'information semble difficile à trouver. Peut-etre pourriez vous m'aider, cher Coucou ? Bien à vous.

Le coucou a dit…

Bibi, j'ignore qui écrit les discours de Ségolène Royal, mais elle a forcément quelqu'un pour cela… On ne voit pas comment une personnalité politique pourrait mener à la fois ses activités publiques et l'écriture de ses discours quasi-quotidiens… Je ne sais rien d'Anne Méaux, ni de son passé ni de son rôle actuel. Je vais faire comme vous: me renseigner.

pazmany jeune garde 87 a dit…

Et maintenant on la compare à une femme de ménage lol Audieux

http://www.jeune-garde87.org/2009/04/09/segolene-royal-comparee-a-une-femme-de-menage/

Le coucou a dit…

pazmany, j'ai vu ça aussi, c'est une méthode classique de la droite pour essayer de déconsidérer ses adversaires…