lundi 20 avril 2009

Lefebvre aboie, Lang remue la queue

En écoutant en milieu de journée sur France-Inter le brouhaha d'un débat entre Frédéric Lefebvre et Laurent Joffrin, à propos des paroles maladroites du président, la semaine dernière, j'ai soupiré intérieurement. L'actualité chaude du jour restait sur ce sujet, alors que j'en ai un peu marre de bégayer ma critique de MM Lefevre et Sarkozy. Pourtant, c'est parti pour durer un moment. La droite s'indigne du fait que la presse d'opposition s'oppose et que, côté politique, Mme Royal attaque le chef de l'état avec constance…

Ségolène Royal est une écharde dans le pied du pouvoir, un petit machin de rien qui fait mal quand on n'y pense pas et vous fait boiter par surprise. Il n'est pas étonnant que l'on s'efforce de sonner la curée contre sa personne. Tête de meute, Frédéric Lefebvre est allé chercher avec les dents le bout de charogne d'une condamnation en justice, sans rapport avec l'affaire, pour exciter ses congénères. Il a reçu le renfort inattendu d'un vieux cabot galeux, Jack Lang, qui n'en est plus à une bassesse ni une trahison près. «Excusez-la, pardonnez-lui», a-t-il déclaré, parlant de Mme Royal

La virulence verbale de M. Lefebvre fait partie de ses fonctions de porte-parole de l'UMP —on peut le combattre sans le taxer d'infamie, puisqu'il est dans son rôle, comme Mme Royal est dans le sien. En revanche, Jack Lang a sorti une fois de trop la dague du traître de tragédie. On espère que le PS ne lui trouvera, cette fois, aucune excuse.

Le vrai débat du jour aurait plutôt été ailleurs, dans les pantalonnades de M. Ahmadinejad, qui a dénaturé la conférence de l'ONU sur le racisme avec sa sortie prévisible contre Israël. De ce fait, les dés sont pipés au départ, et cela m'ôte toute envie d'en parler. D'ailleurs, les pays européens, le nôtre avec, ont quitté la salle de conférence. Pour une fois, j'imiterai les hommes du président.

12 commentaires:

le-gout-des-autres a dit…

Bravo pour le titre...
On a retiré un commentaire à propos de langue de bois pour moins que ça...
Hé hé hé... (c'est un ricanement sardonique).
Chouette note, au fait !

mtislav a dit…

La photo est de travers. En vérité, Lang bascule à droite.

Serge a dit…

Le Ps ne dira rien,Coucou..., cela arrange sans doute les affaires de Martine..., non?

Circé a dit…

Et la caravane, elle est où ?
Au 24Heures du "Ment"?

BiBi a dit…

Ce qui étonne grandement BiBi, c'est que Laurent Joffrin n'ait pas attaqué Monseigneur Lefebvre sur les paroles de Little Nikos insultant les Journalistes ( paroles, elles, non démenties, ni par Little Nikos, ni par son Serviteur).
BiBi les rappelle ici : «Les journalistes, ce sont des nullards, il faut leur cracher à la gueule, il faut leur marcher dessus, les écraser. Ce sont des bandits. Et encore, les bandits, eux, ont une morale».
Ahurissant, non ?
Eh bien, pas tant que ça puisque BiBi a beau avoir ouvert ses oreilles, juste le murmure de la brise du Léman...
A bibientôt.

Le coucou a dit…

le-gout-des-autres,
merci! Je viens de relire le commentaire en question: non, c'était justifié d'après moi. La langue de bois, seule, n'était pas en cause… Mais à la limite, disons que je préfère assumer mes écarts que ceux des autres… :-))

mtislav, certes, mais on le dit gaucher, ce qui change tout!

Serge, en effet cela peut se terminer comme les fois précédentes, mais dans ce cas, les affaires de Martine en souffriront —il me semble…

Circé, elle est déjà loin! Personne ne l'a vu passer, la caravane…

Le coucou a dit…

Bibi, il s'agit d'un autre débat que celui portant sur le tort fait à l'image de la France à l'étranger. De toute façon, si les propos sont confirmés, il serait étonnant que la presse ne revienne pas là-dessus à un moment quelconque…

FalconHill a dit…

Le titre est excellent. Le billet aussi

Nicolas a dit…

Le billet est excellent. Le titre aussi.

Eric citoyen a dit…

Il y a au PS une série de camarades "???" qui devrait profiter des happy-hours de l'UMP pour y adhérer !

Vive les vacances ...

Bésitos

souklaye.sylvain a dit…

Le racisme n’est plus ce qu’il était, perdu entre l’accomplissement aussi obsessionnel que personnel que recherchent ses nouveaux adhérents et la dérégulation dogmatique engendrée par le peu de morale des marchands d’armes.
Heureusement, il nous reste la religion, seul et unique rempart garantissant fanatisme territorial et justice œcuménique à ceux prononçant son nom.

Avec la disparition du racisme banal, les associations parasitaires pour l’entrée en boîte de nuit pour tous peuvent s’inquiéter…
La suite ici : http://souklaye.wordpress.com/2009/04/20/bloc-note-l’alter-racisme/

Le coucou a dit…

Falcon, Nicolas, merci…

Eric, et les choses deviendraient plus claires!
Bonnes vacances!

Sylvain, salut et bonne soirée!