jeudi 7 mai 2009

Quand Nicolas Sarkozy prend une gifle diplomatique.

S'il faut en croire le blog de Vincent Jauvert, journaliste du Nouvel Obs, hier, Nicolas Sarkozy a reçu une belle baffe diplomatique passée inaperçue, en guise de cadeau d'anniversaire. Dans une instance préparatoire à une conférence sur le Traité de Non Prolifération nucléaire, les diplomates français ont en effet été contraints d'adopter l'ordre du jour de la prochaine réunion, de celle-ci, en 2010.
Cela signifie que les engagements des cinq états officiellement reconnus comme détenteurs d'un arsenal nucléaire, devront être réexaminés: c'est désormais inscrit à l'ordre du jour.
La France tenait si peu à cette éventualité qu'elle avait jusqu'alors bloqué toute initiative sur ce sujet, notamment avec l'aide de G. Bush. Aujourd'hui, Bush est parti, et son successeur, Barak Obabama paraît déterminé à relancer le processus de désarmement. C'est notamment le revirement de son administration, entraînant comme de coutume la Grande-Bretagne, qui a changé la donne…
Pour ne pas être totalement isolés, nos diplomates ont donc été obligés d'accepter que l'on reparle des armes nucléaires un jour prochain. Ce que nos chefs d'état, MM Chirac et Sarkozy voulaient éviter, craignant que la France ne soit acculée à terme à réduire encore son arsenal…
Il est bien difficile pour le citoyen ordinaire de comprendre les enjeux de la poursuite du désarmement. À priori, moins il y aura d'armes nucléaires, mieux le monde se portera. Mais on devine que si la France doit diminuer le nombre de ses armes dans la même proportion que les deux grandes puissances, USA et Russie, il est probable qu'il ne lui restera plus grand chose, en fait de dissuasion nucléaire… Ah! quel casse-tête le métier de chef suprême des armées, hein?
(Lisez l'article à la source de ce billet, pour une véritable information sur le sujet.)

Photo


PS. Aujourd'hui, Sarkofrance, l'un des blogs politiques les plus incisifs de la blogosphère, a deux ans d'existence, puisque né en réaction à l'élection de N. Sarkozy… Je ne sais pas s'il faut lui souhaiter bon anniversaire, mais l'intention est là…
D'autre part, hier, pressé par le temps, j'ai oublié de lier l'adresse de deux blogs dont je citais les noms, les voici: Hypos, et Authueil.

5 commentaires:

Nicolas a dit…

C'est vrai qu'en général, on ne comprend pas grand chose dans ces histoires "nucléaires" !

Le coucou a dit…

Nicolas, eh oui!
Arrête de commenter chez moi en même temps que je commente chez toi! :-))

Monsieur Poireau a dit…

S'ils n'ont plus la bombe, ils vont devoir faire la guerre en vrai, les militaires, alors ?
:-))

[Personnellement, je suis pour l'interdiction de toute arme nucléaire, comme le demandait Einstein lui-même…].

b.mode a dit…

Un coucou tagué à défaut d'être bagué chez ruminances ! ;)

Le coucou a dit…

b.mode,
merci, ça tombe bien, je préfère un tag qu'une bague à la patte!