lundi 13 juillet 2009

Humeurs de juillet

L'actualité de ce 13 juillet me semble morne comme celle d'un 15 août. Aucune nouvelle pour allumer chez moi la moindre envie de rire, de ricaner, de m'attrister, ou de mordre les mollets de la sarkozie sans qu'elle y prenne garde. Ce n'est pourtant pas que les informations qui suintent de l'été soient dénuées d'intérêt à mes yeux, mais elles me barbent et je n'y peux rien.
Ce soir, par exemple, Nicolas Sarkozy a décidé de jeter à bas les traditions présidentielles du 14 juillet. Il va nous faire le 13, le discours du 14. Quel homme, quand même! Il nous pond une révolution par semaine. Évidemment, je ne l'écouterai pas, et me contenterai des innombrables exégèses qui suivront sur les ondes et dans la presse… Ce soir aussi, commenceront, paraît-il, les festivités rituelles de tout ce que nos banlieues comptent de petits cons odieux, avec leurs incendies de voitures. En tout cas, c'est ce que j'ai vu annoncé ici ou là… Je peux comprendre la révolte, je peux comprendre la violence, même si je ne l'approuve pas —toujours présente au fond de nous, plus ou moins domestiquée—, mais la bêtise de celle-là, qui de surcroît s'attaque aux biens de gens modestes, m'accable. Je reproche à ces jeunes d'être sans dessin, de n'avoir aucune colonne vertébrale dans leur rébellion. D'être sans culture politique. Dans l'agitation sociale aussi bien que dans la vie normale, les gens totalement incultes me pèsent.
L'énergie de ces vrais sauvages serait mieux employée à défendre notre société contre un autre vandalisme, celui de l'état sarkozien. Par exemple, il y aurait lieu de s'opposer de front au détroussement de notre Sécu par Nicolas Sarkozy, au bénéfice de receleurs de l'assurance privée. Le fait qu'il se trouve dans son entourage familial des gens ayant intérêt à une privatisation toujours plus poussée du système de santé, est un élément aggravant. Et le fait que M. Sarkozy nous prépare des mesures scélérates en ce domaine, au moins aussi sensible que l'emploi et les retraites, est un véritable motif d'explosion. De ces explosions qui bouleversent les républiques les plus arrogantes.

19 commentaires:

gauchedecombat a dit…

tiens voila qui est surprenant, je suis dans le même état d'esprit, et mon humeur est égale à la tienne...

Cependant, toutefois, même s'il ne se apse aps grand chose et que le petit agité nous gratifie d'un discours de plus (comme si on en avait besoin...) moi je ds.... VIVE LA RESISTANCE !

Le coucou a dit…

gaudecombat,
vive la résistance, oui… Ça doit être la chaleur, et le fait que "El Nino" soit en train de succéder à la "Nina", ce qui nous promet sans doute de prochaines années caniculaires… ;-)

Eric a dit…

Et on ne peut pas se distraire en regardant le tour de f...

;-)

Le coucou a dit…

Eric,
en plus, il y a ce manque cruel! :-))

rébus a dit…

Ah , je vois que je ne suis pas le seul à lorgner l'actu d'un oeil morne ces temps ci.

Quant à ton sentiment sur les révolutionnaires bruleurs de voiture, pour utiliser un cliché facile, il est clair que ces "révoltes " n'amènent rien, voire consolident les préjugés dont certains font leur miel. cette énergie ferait mieux de s'employer dans des trucs plus utiles, on a peut être toujours raison de se révolter mais il faut choisir ces causes

Stef a dit…

Le tout repressif et l'absence de perspective expliquent bien des choses. Si la gauche était moins frileuse sur ces sujets... Y a du boulot ! Pour ce gouvernement, comme pour les autres à venir...

Le coucou a dit…

rébus,
il y a quelque chose de débilitant dans l'actualité, en ce moment, c'est sûr!
Pour ces émeutiers festifs, on est d'accord: avec de meilleurs neurones, ou simplement un peu plus de jugeote, ils comprendraient qu'il y a mieux à faire dans la vie.

Le coucou a dit…

Stef,
des explications, il y en a, oui, et à la pelle! Cela ne change rien au fait que leur violence est stupide, ne pouvant déboucher sur aucune victoire —et rien au fait qu'ils s'en prennent à des gens modestes, comme eux.

Bérénice a dit…

Merci Le coucou !

Le coucou a dit…

Bérénice,
Bah! merci à vous…

MACAO a dit…

RIEN sauf peut-être les employés qui menacent de faire sauter leur usine !
Si c'est vrai il va y avoir des étincelles!bisous pour ta nuit mon coucou!
La musique qui marche au pas cela ne me regarde pas disait le grand Georges donc demain je reste dans mon lit douillet!

Nicolas a dit…

Oups ! J'ai loupé le discours du chef.

Le coucou a dit…

Macao,
rien parce qu'ils ne le feront pas, du moins avant longtemps, et parce que autre chose que rien aurait été qu'ils fassent sauter le siège de PSA, par exemple…

Nicolas,
il a eu lieu, finalement, ce discours? Personne n'en parle ce matin.

Nicolas a dit…

Je te réponds sur mon blog, Le Coucou !
;-)

b.mode a dit…

@coucou si si j'en dis quelques mots... ;)

Le coucou a dit…

Nicolas,
j'ai lu, merci!

b.mode
pareil! J'ai manqué d'acharnement à chercher les retombées de la royale parole.

Monsieur Poireau a dit…

Mais si, il y a de l'actualité ! La Justice aux mains de MAM par exemple ! J'en ferais même mon article du jour. Il est commencé pour tout dire mais j'y reviens plus tard !
Il y a toujours de l'actu en sarkozye !!!
:-))

hypos a dit…

Plutôt que d'essayer de lutter contre cette sorte de léthargie abattue, pourquoi ne pas décider une bonne fois pour toute de reprendre des forces pour pouvoir se remettre à la vigilance à la rentrée ? Allez, profite du soleil, écris des billets juste pour le plaisir d'écrire et on sera à nouveau tous sur le pont en septembre ;)

Le coucou a dit…

M. Poireau,
vivement ton article, alors! On attend.

Hypos,
je crains que l'acuité du regard porté sur l'actualité, l'intérêt que l'on accorde à celle-ci, ne soient pas planifiables! :-)
Mais merci des bons conseils !