lundi 20 juillet 2009

Un petit tour à droite et je m'en vais…


Nicolas m'a passé la plus inconfortable des chaînes de blogs auxquelles j'ai tenté de répondre jusqu'à présent. Elle a été imaginée par Sarkofrance et consiste à se mettre à la place d'un électeur de droite, le temps de répondre à deux questions. J'ai l'impression que Juan a oublié de s'attaquer à son propre problème, ou il l'a jugé insoluble: en tout cas je n'ai trouvé aucune réponse sur ses blogs. Quant à Nicolas, par un habile tour de passe-passe, il a écrit de droite à gauche un billet qui penche naturellement à gauche…

1. En ces temps de crise généralisée des valeurs et du “système“, quels seraient vos points d’ancrage idéologiques à droite ?

Quand tout fout le camp, il n'y a qu'un moyen de s'en sortir, c'est le retour à la valeur cardinale du travail. Il faut remettre à l'ouvrage ces hordes de chômeurs fainéants qui vivent aux crochets de la nation. Réhabilitons le patriote laboureur qui tracera son sillon de l'aube au crépuscule et saura se contenter d'un smic réduit de moitié. Alors, les entreprises rentreront de Chine, la prospérité renaîtra.

2. Etant à droite, que soutiendriez vous plus que tout dans l’action du président Sarkozy ?

Enfin, un homme de droite, un vrai! Il n'y a pas grand chose à rejeter chez notre Président, si ce n'est peut-être sa propension à confier des missions, ou à introduire dans le gouvernement, des révolutionnaires soi-disant repentis. Le renard dans le poulailler, on connaît le danger… Sinon, c'est incontestablement sa bravoure fiscale qui me séduit. Aucun Président n'avait su, comme lui, mettre un terme à la spoliation de la bonne société par l'impôt sur les revenus. J'admire particulièrement son habileté à détourner l'attention du vulgaire vers quelques bagatelles périphériques, telles que les revenus des grands patrons, afin de préserver l'essentiel de la foi capitaliste. Vous voulez que je vous dise? Monsieur le Président Sarkozy, c'est notre Jeanne d'Arc, la féminité en moins, la virilité en plus. Celui qui va bouter le socialo hors de France!

Et je passe la chaîne à Marie-Georges, Eric de Mon Mulhouse, Mémé Kamizole, Dominik, Elmone, et Le-goût-des-autres. Enfin, inspiré par Rébus, j'ajoute un dernier tag pour Manuel Valls

P-S. Je vous recommande un remarquable billet sur Le Pavé: Bilan d'un an de blog.

15 commentaires:

Marie-Georges Profonde a dit…

Bravo ! Mais gasp... C'est donc mon tour !

Le coucou a dit…

Marie-Georges,
eh oui! J'ai trouvé ça éprouvant, pour ma part… Bon courage!

Seb a dit…

Tiens, encore qqun de gauche qui croit qu'être de droite c'est lécher les bottes de Sarkozy.

Raisonnement très pertinent.

eric a dit…

On sent que tu as du mal! Tu n'es pas crédible en mec de droite.

rébus a dit…

Ben oui, mais c'est pas facile d'être de droite, si on ne s'appelle pas Valls, à gauche

MACAO a dit…

Pour être franc, je soutiendrai bien Carla; en fait c'est mon seul désir mais il va y avoir du monde pour cette fonction je présume!

Le coucou a dit…

Seb,
la question concernait Sarkozy et ne laissait guère le choix (au premier degré). L'éventail est large à droite, certes, mais les mêmes valeurs se retrouvent partout.

Eric,
je n'ai pas cherché à être crédible, non plus! ;-)

Rébus,
c'est même très difficile, quoi qu'on se retrouve toujours ou presque à droite de quelqu'un… C'est vrai que Valls aurait sans doute été plus à l'aise avec cette chaÎne. Zut, j'ai oublié de le taguer! Tiens, je vais le rajouter…

Macao,
tu devrais lui écrire, on ne sait jamais…

Nicolas a dit…

Je rejoints Eric ! En mec de droite, tu n'es pas crédible.

Remets toi en mec de gauche. Celui qui travaille plus pour gagner plus de fans !

Le coucou a dit…

Nicolas,
bon, bon, on a compris!

POISON-SOCIAL a dit…

Moi, je trouve que tu ne t'en sors pas mal, en type de droite. Mais je ne voudrais pas que tu le prennes mal ! :-D

Le coucou a dit…

Poison,
merci, mais n'en fait pas une habitude, de me trouver convainquant en type de droite…

Monsieur Poireau a dit…

Je suis déjà tagué sur le sujet mais je ne suis pas sûr d'avoir le cerveau pour. Ma partie gauche prédomine fortement. J'y réfléchis.
Etre de droite, c'est ne rien comprendre au monde, non ?
:-))

Le coucou a dit…

Monsieur Poireau,
j'ai l'impression qu'on peut aussi être de gauche et ne rien comprendre au monde tel qu'il est…, et de droite sans comprendre où il va… Mais de toute façon c'est un exercice de style particulièrement ardu. Bon courage!

yoman a dit…

A PAris, droite et gauche se confondent quand les élus de Paris râlent sur Delanoë. On peut ne pas être d'accord sur le fond, mais c'est bien inhabituel et distrayant :
http://delanoe-illusionniste.hautetfort.com/

Le coucou a dit…

Yoman,
on va voir ça…