vendredi 10 juillet 2009

Lala à l'Aquila, le blog 2

Ah! mes amis, je suis épuisée! J'arrive tout juste du centre-ville de l'Aquila, où notre groupe des premières dames avait une visite organisée. Pendant que nos hommes travaillaient dur au sommet, on nous a montré les conséquences du tremblement de terre. Comment vous décrire mon émotion? Les mots me manquent, il n'y en a qu'un qui me vienne à l'esprit: sublime. Pour celles d'entre vous qui connaissent un peu Rome, imaginez les ruines antiques du Forum romanum… Vous voyez? Eh bien, à l'Aquila, c'est un peu comme ça, mais en tout neuf! Des murs écroulés, des tas de pierres, des poutres… On voit que ce n'est pas encore tout à fait fini, il y a des grues et des échafaudages un peu partout. C'est dommage pour l'effet antique, mais le temps leur a sans doute manqué pour terminer avant le sommet. Et ce qui est extraordinaire, c'est que là, il y a des vrais gens qui animent le site, à la différence du Forum où l'on ne voit que des touristes. Sylvio les a fait tenir à l'écart pendant notre visite, pour les empêcher de nous assaillir de demandes d'autographes, mais on les voyait de loin, chaleureux et modestes comme savent l'être si bien les Italiens. Il y avait par exemple un petit groupe de femmes follement pittoresque, avec une banderole qui les présentait: «The last ladies». Trop chou, vraiment!
À part ça, la politique devient de plus en plus compliquée ici. Ainsi, je dois vous avouer que hier, je me suis trompée dans les G… J'avais oublié le G1, qui est formé par l'Egypte à elle toute seule… Et il y a aussi des petits g (comme garnements, hihi!) en nombre indéterminé. Parmi ces derniers, il y a le maréchal Mouammar Kadhafi. Quand on nous a dit qu'il était arrivé, avec Sarah nous avons craint de devoir partager l'autocar d'excursion avec tout un harem de premières dames… Bon, je ne voudrais pas créer un incident diplomatique en tenant des propos déplacés, alors j'arrête là-dessus.
À propos d'incident diplomatique, il faut que je vous dise que cette pimbêche de Carla choque tout le monde ici. Déjà, le premier soir, elle n'est pas venue au cocktail du Saint-Père, et depuis, elle fait bande à part. C'est bien simple: le journal de Sylvio l'accuse de goujaterie et la traite de snob! Et quand «Il Giornale» écrit ça, on peut dire que c'est Sylvio lui-même qui l'a écrit…
Entre parenthèses, elle ferait mieux de surveiller son Sarkozy de mari, la Carla, parce que entre nous, en ce moment il constitue, avec mister Obama, le principal sujet de conversation … Je sens que vous brûlez de curiosité! Allez, je vous dis tout, mais ne le répétez pas. Nicolas Sarkozy et Barak Obama ont été surpris en train de loucher sur les fesses d'une Brésilienne! Oui, oui! Un photographe a même saisi leurs regards…
Voilà, je crois que ça sera tout comme nouvelles pour aujourd'hui, sinon qu'il est question d'organiser plutôt la prochaine fois un G14, mais je ne sais pas encore s'il aura lieu après le G20 de septembre, ou avant…

P-S. À lire sur Lait d'Beu, un billet fouillé sur le travail du dimanche, et un rappel: le blog de Rébus a changé d'adresse, la nouvelle est ici

6 commentaires:

αяf a dit…

G1 ...
G8 ...
G14 ...
G20 ...

touché coulé !

( tu as bien fait de mettre FICTION en tag capitale ! quoi que ! )

Mlle ciguë a dit…

Ça donnerait presque envie que Carla ouvre un blog... :-)

Monsieur Poireau a dit…

La réponse de Carla aux journalistes qui lui demandent d'expliquer son absence aux côtés de son mari au sommet du Gn (indéterminé, donc !) vaut son pesant de Lala :
«Mon mari ne me demande jamais de l'accompagner» !
Moi qui la prenait pour une femme moderne et libérée voilà qu'il faut à M. Sarkozy de prier et d'autoriser son épouse à le suivre !
On est mal barré !
:-))

Le coucou a dit…

αяf,
j'ai mis FICTION en capitales quand j'ai fait le premier texte satirique. Un réflexe bizarre… Et depuis je n'ai plus changé…

Mlle ciguë,
on se demande ce qu'elle attend, ce n'est pas très tendance ça! :-)

M. Poireau,
c'est peut-être une réponse très étudiée, pour accentuer le contraste avec la précédente Mme Sarkozy qui, elle n'en faisait qu'à sa tête (comment s'appelait-elle déjà, Cecilia)?

Nicolas a dit…

On s'y croirait toujours !

Le coucou a dit…

Nicolas,
ces premières dames sont très mesquines… Tu as vu? Elle n'a même pas une blogroll!