samedi 24 octobre 2009

Twitter et moi

Depuis que l'on m'a conseillé d'utiliser Twitter, et que cet étrange outil figure dans ma panoplie internet, à vrai dire beaucoup trop fournie pour mon niveau de compétence, j'observe ce qui s'y passe avec une curiosité effarée. Le plus souvent c'est un univers incompréhensible qui défile à la fenêtre de mon ordinateur.
Des gens dont, par ailleurs, je fréquente les blogs, et que j'estime assez pour avoir choisi de les «suivre», y papotent de l'aube au crépuscule, et même la nuit pour certains. La plupart parlent beaucoup de politique, ce qui correspond à mon utilisation privilégiée du web, je devrais donc me délecter de leurs propos… Eh bien, non!
Il s'y raconte sans doute des choses passionnantes à en juger par la densité apparente des messages, mais hélas dans un dialecte Martien dont j'ai la plus grande peine à traduire quelques mots. Pour être franc, lorsque le sujet d'une discussion en cours m'intéresse, au prix d'un effort intellectuel réel, et en ayant recours aux rudiments de Martien que j'ai réussi à acquérir, j'arrive à suivre. Mais je me fatigue vite, sauf lorsque quelques touristes Terriens comme moi participent aux échanges et m'en facilitent la compréhension.
Bref, jusqu'à présent je ne pigeais rien à Twitter et l'utilisais avec une extrême circonspection. Et puis ce matin, j'ai lu un billet chez Éric… Non pas Éric le Provençal Alsatien, mais l'autre, Éric qui fait son miel et le nôtre, des médias… Il y publie l'interview-vidéo d'une vedette de Twitter nommée Ioudgine
Les billets d'Éric m'inspirent toujours confiance, alors j'ai regardé, j'ai écouté. D'abord je n'ai rien compris, parce que la jeune-femme en question utilise plein de mots martiens. Cependant, comme ses propos étaient vifs, et qu'il s'en dégageait malgré tout un humour qui franchissait la barrière de la langue, j'ai réécouté, et miracle: assez de sens m'est apparu pour me donner envie d'aller regarder les twitts (je mets un s, au hasard) d'Ioudgine. Oh, bien entendu, je me suis contenté d'en lire quelques uns, parmi les plus récents, parce qu'il n'était pas question que je me tape ses œuvres complètes: il paraît qu'elle a émit plus de 10 000 twitts… Surprise: j'ai tout compris, tout, tout, tout! Cette star du monde twittien écrit en Français. Avec des virgules et des points, s'il vous plaît. Alors, bien sûr, il manque beaucoup de majuscules, et certains propos sont trop lapidaires pour signifier quelque chose à quelqu'un d'autre que leur destinataire. Mais quel repos, et quel soulagement de savoir que je ne suis pas encore complètement un vieil idiot. Alors, merci Éric, et merci Ioudgine, de m'avoir réconforté!

P-S, à lire chez Rimbus, un billet de mardi dernier sur Thomas Jefferson

22 commentaires:

Monsieur Poireau a dit…

Twitter est très intéressant, en tout cas beaucoup plus que Facebook qui est devenu une sorte de lunapark du quizz à la con. Par exemple : Quel twitter êtes-vous ?!? Le problème c'est qu'il faut du temps pour suivre tout le monde ! :-))

[J'aime bien Ioudgine, je lui jalouse sa capacité à écrire autant et toujours aussi drôle ! :-)) ].

marsupilamima a dit…

twitter peut être très intéressant mais il faut aller à la pêche, ce qui prend du temps. Bien sûr, il y a des clans qui se causent entre eux, donc le plus simple est de les ignorer. Mais il y a aussi des gens qui "partagent" des lectures, des infos, des photos etc...et on peut en faire son miel. Mon regret comme je le disais chez le même éric (on doit être dans un clan finalement, mais un bon) c'est que certains blogeurs écrivent moins parce qu'ils twittent trop....

Le coucou a dit…

M. Poireau,
j'ai toujours l'impression, en rafraîchissant Twitter de loin en loin, d'être au bord d'un torrent qui dévale trop vite… [Ioudgine est une découverte pour moi, en particulier son blog mais je n'ai pas eu le temps de m'y attarder aujourd'hui].

Martine,
c'est bien l'impression que j'ai: twitter beaucoup bouffe trop de temps. Et les partages sont certes là, mais eux aussi sont terriblement chronophages!

Monsieur Poireau a dit…

Twitter, c'est vraiment la corne d'abondance mais on sait et on accepte de ne pouvoir tout lire !
:-))

POISON-SOCIAL a dit…

Arrêtez de critiquer constamment facebook (qu'est ce que vous y fichez, alors, dans ce cas ? ça s'appelle cracher dans la soupe), au moins ça a une queue et une tête...
J'en ai eu vite marre de twitter, je voyais tout le monde faire des "oh" et des "ah", je n'y vais plus, je ne trouve aucun intérêt à ce machin, ou les trois quarts des gens vous followent, mais ne vous répondent pas.
"Bien sûr, il y a des clans qui se causent entre eux, donc le plus simple est de les ignorer" (bien dit !)
A part faire éventuellement la promotion de ses billets, mais c'est tout.
Quant à friendfeed, le bide total auprès de moi, un "fourre tout" bourré de technologie, mais vide de sens.
J'ai déjà beaucoup de retard à rattraper avec pearltrees, mais au moins, ça me fascine, ça, même si je mets du temps à m'y mettre.
Voila, c'est dit, bonne soirée, cher Coucou (le miracle n'a pas eu lieu en ce qui me concerne)

Signé "un grincheux indécrottable""

Le coucou a dit…

Poison,
je ne vois pas ce que je pourrais trouver à redire à ton point de vue, il ressemble au mien, sauf que je ne réponds aux twitts me concernant que dans la mesure où je les vois, sans passer mon temps sur le site… Mon opinion est la même sur Facebook. En fait pour utiliser ces machins avec aisance, il faut être né avec eux, je crois.

eric a dit…

Comme je le disais ailleurs, Twitter est pour moi un outil d'information, pas de conversation. Je suis surtout à la recherche de veilleurs. Ces derniers temps Twitter est aussi un apporteur de trafic, mais c'est pervers: il faudrait regarder de près à la qualité de ce trafic.
Assez d'accord avec la remarque de Martine: on écrit moins.

BiBi a dit…

Cher Coucou,
J'ai expérimenté l'écriture Twitter (qui ne diffère guère du dispositif SMS). Comme toute chose nouvelle, il y a au premier abord un côté déroutant mais peu à peu - si tu choisis la voie des points, des virgules et du vieux français - il y a là un domaine d'expérimentation pour l'écrivain que tu es, très interessant. Aussi l'épreuve de 140 caractères pour lancer aphorismes, idioties, mots d'ordre, pensées ciselées est un petit bol d'air pur.
Sur Twitter, j'ai été dépucelé en mai 2009 et j'ai gazouillé récemment pour la 300 ième fois. J'ai même fait un florilège de 74 twits ( Haute-Savoie oblige !) dans un de mes récents articles.


A bibientôt

gauchedecombat a dit…

coucou, tu devrais remplacer à la tête du wikio ce cher PMA, ton avis est si beaucoup plus judicieux... witter efffectivement lasse vite apr sa sucession de messages (en sms oui..) si épusiante pour un mec qui a un cerveau normal...

Le coucou a dit…

Eric,
outil d'information, peut-être, mais qui peut raisonnablement rester attentif en permanence au flot de ce qui se raconte, dans l'espoir de cueillir quelque chose d'intéressant? J'utilise Twitter pour annoncer mes billets, mais guère autre chose, car je suis vite largué, en ne répondant aux twitts qu'un fois toutes les deux ou trois heures…

Bibi,
ce n'est pas l'écriture concentrée qui m'empêche d'apprécier, c'est la manière expéditive et bâclée de l'utiliser. Je vois souvent le laisser-aller confondu avec de la rapidité, l'équivalent graphique de borborygmes pris pour de la concision et de la pertinence. Ça m'exaspère.
Mais ne crois pas que je sois aussi naïf en matière de twitts que pourrait le laisser penser mon billet: j'en ai fait 576 (dont une bonne partie automatiques, il est vrai).

Gauchedecombat,
je ne vois vraiment pas ce que vient faire PMA là-dedans… Tu m'énerves, à ramener tes rancunes chez moi.
Pour Twitter, par contre, tu viens apparemment d'y passer une bonne partie de la nuit, d'après ce que je viens de voir en ouvrant le site…

Nicolas a dit…

Moi, j'aime bien twitter mais n'y vais qu'occasionnellement.

Le Coucou,

Pour recevoir un mail quand on envoie un twit "@lecoucou", tu peux t'abonner à UgoTweet.

GdC,

Qu'est-ce que mon blog vient faire dans cette histoire ?

Poison,

Un des problèmes de Facebook, c'est justement que des gens y déversent automatiquement leur Twit, dénaturant ainsi le "fil" des statuts.

Rimbus a dit…

Coucou le coucou, merci pour le lien sur Jefferson, il avait prédit d'une certaine manière la crise des subprimes !

HERMES a dit…

Le blog c'est déjà beaucoup, non? Et qu'on y parle encore un peu le terrien, c'est pas si mal... Alors, twitter, facebook, je ne veux pas connaître ou alors, plus le temps de lire,de rêver, de me promener. Accepterons-nous d'être la prothèse cérébrale d'une machine?
En tout cas ce n'est sûrement pas pour moi: le blog est ma limite... C'est pour ça d'ailleurs - et je m'en excuse ici - que je réponds rarement aux commentaires... Sinon il faudrait rester des heures collé à l'ordinateur!

monzoeil a dit…

Et ils ne dorment jamais tous ces gens là ? Déjà que tenir à jour un blog ça prend un temps dingue ! seraient-ils entrés dans la 4ème dimension ?
salutations de http://monzoeil.over-blog.com/

BiBi a dit…

Dans le fumier des Tweets, il y a des roses. ( Parfois Vogelsong sur Bakchich et Vendredi nous en ramène de belles).
Je sais que tu n'es pas naïf mais ce qui compte finalement, c'est ce qui est donné à sentir : soit tes propres tweets. Comment TOI tu te débrouilles avec, comment tu les lances de ton Arbre de Claviers, voilà ce qui peut interesser les lecteurs. Au fait, c'est quoi ton pseudo Twitter ?

Le coucou a dit…

Nicolas,
je ne doute pas que twitter puisse être amusant, et même précieux (cf. l'élection truquée iranienne, par exemple). Mais cela demande une espèce d'ubiquité, ou du moins d'enthousiasme, plutôt inhérents à la jeunesse.
Merci pour le tuyau du suivi !

Rimbus,
je n'ai lu ton billet qu'hier soir, d'où le décalage dans le temps…

Hermes,
c'est encore un domaine où nous nous rejoignons. Tenir un blog, c'est déjà beaucoup (et j'en ai deux autres au rythme de publications aléatoire). Et moi aussi, je commente et réponds aux commentaires irrégulièrement… J'apprécie Twitter pour les signalements de billets intéressants qu'il me donne, et pour des infos qui m'auraient échappées sans les twitts…

Monzoeil,
je ne sais pas. Sincèrement, je suis impressionné par l'activité de beaucoup d'entre eux. Je vais visiter ton blog, merci de l'adresse…

Bibi,
évidemment, je vois aussi des twitts (bordel, c'est quoi, la bonne orthographe: twitts, twits, touits, tweets?) très bons. En fait, j'ai fait ce billet parce que la découverte d'Ioudgine m'a agréablement surpris, et m'a donné envie d'essayer de faire —peut-être— quelque chose de plus, moi aussi…
Mon pseudo Twitter: lecoucou…

celeste a dit…

Pas fan de twitter, moi non plus!
Trop rapide, trop d'infos, une forme de communication qui a priori ne me convient pas, pire, qui me fatigue.

Peut-être faut-il persévérer, peut-être pas.
Je ne suis pas sûre d'avoir envie d'y passer du temps.

Je connaissais le blog Perséphone, très bon, je n'avais pas fait le lien avec Ioudgine.

Le coucou a dit…

Celeste,
nous avons alors le même regard, sauf que j'essaie de temps en temps de nager un peu là-dedans sans me noyer, mais je bois des tasses!

αяf a dit…

C'est vrai, c'est assez étonnant que le langage SMS ne se soit pas répandu sur twitter. C'est tant mieux...

Le coucou a dit…

αяf,
en effet, ce n'est pas très SMS dans l'ensemble, mais souvent très, très approximatif…
Bonne soirée! :-))

jeffanne a dit…

Un petit bonjour Le Coucou...
Heureux celui qui a le temps d'aller twitter...
ma foi s'il trouve quelque chose d'enrichissant...
ce que l'on gagne d'un côté on le perd peut-être de l'autre... je ne suis pas sûre que l'on s'en rend bien compte...
bonne journée ..

Le coucou a dit…

Jeffanne,
je suis content de vous voir par ici, merci de la visite!