jeudi 4 février 2010

Karachi : ouverture d'une enquête pour corruption

L'affaire de l'attentat de Karachi franchit un nouveau pas, limité, mais qui constitue néanmoins un progrès. Me Morice, l'avocat des six familles de victimes a en effet annoncé que leur plainte pour «corruption et entrave à la justice» va faire l'objet d'une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris.
Ce même avocat n'avait pas hésité à souligner en décembre le rôle trouble joué par Nicolas Sarkozy dans le drame, à l'occasion d'une conférence de presse.
« La difficulté qu’il y a dans ce dossier, c’est que M. Sarkozy est au cœur de la corruption parce qu’elle a été validée lorsqu’il était au ministère du Budget»…
L'Élysée de répliquer alors que de tels propos étaient diffamatoires, et de menacer Me Morice, de poursuites.

Au journal de treize heures de ce jour, France Inter donnait à entendre les mêmes paroles de l'avocat: les menaces de M. Sarkozy se sont apparemment dégonflées entre temps.

Il faut dire qu'une enquête préliminaire menée par la Division nationale des investigations financières de la police nationale, se déroule nécessairement sous les regard impartiaux du parquet et du ministère de l'intérieur. Il n'y a pas encore le feu à l'Élysée…

[Qui ignorerait encore l'origine de l'affaire Karachi en trouverait tous les détails sur le blog des familles de victimes: verite-attentat-karachi.org (attention: les informations s'y trouvent en bas des pages)]

P-S. La sélection par le pouvoir d'achat, à l'université: à lire chez CC. Seb Musset revient sur les menaces contre le statut des fonctionnaires… À lire aussi le billet politique désabusé de Falconhill

16 commentaires:

Nicolas a dit…

Tiens ! T'es en avance sur ton horaire habituel, normalement tu ne publies jamais quand je suis au bureau. (je reviens demain pour lire !)

Le coucou a dit…

Nicolas, ces derniers temps, c'était de plus en plus tard…

dedalus a dit…

Ça avance. Mais jusqu'où ? L'idée que cette affaire finisse enterrée, comme il est probable, me fait rager d'avance. Quelle ignoble violence se serait alors pour les familles !

Le coucou a dit…

Dedalus,
il est à craindre que tout finisse dans le mur… Tu as raison de dire que ce serait ignoble, mais ce n'est pas pour rien qu'une réforme de la justice est en route.

HERMES a dit…

Mais on est là pour casser les murs, non?
S'il n'y a pas cette coviction, alors tout ne serait que temps perdu?

Le coucou a dit…

Hermes,
je veux bien casser les murs, j'ai des convictions, puisque je crois au No Sarkozy Day, moi… ;-)

Monsieur Poireau a dit…

On peut donc fort logiquement, en gardant précieusement le lien de ce précédent, s'autoriser à utiliser l'expression « Nicolas Sarkozy est au cœur de la corruption », ce n'est pas diffamatoire ! Chouette nouvelle, non ?
:-))

Nicolas a dit…

Impartiaux ?

Le coucou a dit…

M.Poireau,
exactement (au bout du lien que je donne, de préférence)… ;-)

Nicolas,
c'est une petite figure de style qui s'appelle une "antiphrase": exprimer une idée par son contraire.

CC a dit…

Cette affaire me cause quelques ennuis avec un avocat, aujourd'hui même...J'en parlerai peut-être...(mais pas sûr...)

J'espère que la lumière sera faite...

Merci pour le lien (et il faut suivre le lien donné par Polluxe dans les commentaires, parce que l'info que je donne dans mon article sur Dauphine est un peu succinte...)

Bonne soirée !
CC

Monsieur Poireau a dit…

CC : tu nous tiens au courant si tu as des soucis ? :-))

Le coucou a dit…

CC,
j'ai suivi le lien de Polluxe, bien sûr…
Comme le dit Poireau, tiens nous au courant de tes ennuis!

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Le coucou a dit…

Anonyme: j'ai clairement signifié que je ne veux plus jamais de commentaires anonymes. Donc, je vais supprimer le vôtre à 14h si vous ne le changez pas vous même. Par ailleurs, cette fameuse sortie de C. Pasqua, c'est du vent. Aucun nom, aucune précision, aucun document. Uniquement des menaces vagues, qu'un homme désormais sans pouvoir lance dans une quasi indifférence des gens concernés…

Le coucou a dit…

Le deuxième commentaire anonyme donnait le lien suivant : http://karachigate.blogspot.com/