vendredi 5 février 2010

Préhistoire de la réforme hospitalière


On s'imagine naïvement dans l'hexagone, que la rationalisation du système de santé découle d'une intuition fulgurante du génial Nicolas Sarkozy. Remettons un peu les choses à leur place. Pour commencer le fameux forfait hospitalier existait avant son élection, M. Sarkozy est simplement le président qui a eu l'audace de le porter à un niveau suffisant pour décourager les gens démunis de se faire soigner. Comme on va le voir, c'est dans l'étude des méthodes de gouvernement de nos grands anciens que cet homme de culture a puisé l'inspiration de ses réformes: réduction du nombre d'hôpitaux, soins à la chaîne, renforcement de l'autorité administrative, etc.

À l'appui de cette analyse, nous n'hésitons pas à livrer ici un texte venu du fond des âges, dont le classement «secret défense» a empêché jusqu'à ce jour la divulgation. Le président le connaît, son auteur se morfond dans la vaine attente d'une publication officielle… Ce savant, véritable Champolion du XXIe siècle, l'a traduit d'une fresque d'art pariétal ornant la voûte d'une vaste grotte-hôpital de la fin du néolithique. Bien qu'il souhaite rester anonyme, nous lui rendons ici un hommage mérité, car ce n'est pas son moindre mérite que de livrer enfin une explication cohérente de ces peintures sublimes, mais hier encore très mystérieuses.

«Srkzi a cassé la tête du chef Crk et il a été chef. La deuxième lune après, chef Srkzi a dit que la tribu devait se férociser plus pour garder sa place au grand rassemblement des tribus féroces de Dvs.
—Nos cailloux sont mieux polis que ceux des Chni, mais un petit grattoir de chez nous s'échange contre un mammouth, il dit. C'est trop cher! Les Chni, eux, ils donnent deux grattoirs pour un lapin, vous vous rendez compte, il demande? Alors, faut s'organiser autrement. Ce qui fait perdre des lunes, des grattoirs, des mammouths, c'est d'abord la médecine aux blessés et aux malades, il dit. Y en a trop, un peu partout, il dit.

À la quatrième lune après qu'il est devenu chef, Srkzi a décidé qu'il faudrait désormais apporter deux cuisseaux d'antilope au sorcier, en plus d'un lézard, pour se faire soigner. Du coup, beaucoup de Frns se soignaient plus, y en a qui sont morts, les autres allaient bien et la tribu était plus belle. Puis chef Srkzi a dit que c'était inutile que chaque village ait une grotte à soins. On a trouvé cette grande jolie caverne d'ici, gloire au chef Srkzi, et les sorciers les plus jeunes sont venus y habiter. Les vieux on les a mangés.

Dans la caverne-médecine, le sorcier-crânologue ouvre dix têtes par lune avec des couteaux chnis. L'esprit du mal s'envole comme la corneille noire. Et six malades sont guéris à la lune d'après! On a mangé les autres. Il y a aussi le sorcier-jambologue, il coupe des jambes et les mains. Presque tous les blessés restent en vie, on en mange à peine un de temps en temps. Et le sorcier-ventrologue, le sorcier-mon-œil font merveille à côté des autres.

Chef Srkzi a mis Bcho, l'ancien tailleur de pierre, pour commander dans la caverne. Avec celui-ci, ça traîne pas: dès que les malades sont soignés, ils les fait sortir. Notre caverne-médecine est connue partout maintenant. Les tribus voisines apportent leurs blessés et leurs malades. On leur prend un mammouth pour la tête, un auroch pour les membres, un sanglier pour tout le reste. Chef Srki est très juste: si un blessé meurt et qu'on le mange, on rend le mamouth à la famille. Longue vie à chef Srkzi!»
sources des illustrations

Plus sérieux à lire…

8 commentaires:

HERMES a dit…

C'est terrifiant de vérité! Srki est un grand chef. Il est arrivé qu'on en décapite. Mais c'est une autre histoire.

Le coucou a dit…

Hermes,
séditieux, va! Si de descendant de Srki te lit, il va t'envoyer Htfx avec un gros gourdin!

Gildan a dit…

Mais Hermes a peut être une alliée, Alt-Mri, chef de la grotte juste!
Mais pour combien de temps aura-t-il son soutien?
Il paraît qu'avec Htfx, Alt-Mri a enterré la hache de guerre...
Srki pense que c'est mieux ainsi : garder un descendant de DGle dans la tribu...Cela pourra toujours servir contre le dissident DVilp...

Merci pour ce fou rire du samedi, et pour le "plus sérieux" : 'Rocco' peuchère...IL a dû avoir très mal !

Le coucou a dit…

Gildan,
l'essentiel, c'est que les tribus de gch prennent le dessus! ;-)

Monsieur Poireau a dit…

Il ne se peut pas, il est simplement tout à fait impossible qu'on soit malade dans la tribu de Sarkz !
Pas de malades, donc pas de soins, c'est logique !
:-))

Le coucou a dit…

M.Poireau, juste un petit malaise vagal après le civet d'auroch…

Nicolas a dit…

On dirait du Cavanna !

Le coucou a dit…

Nicolas, un aveu: en dépit de ma sympathie pour le bonhomme, je ne l'ai jamais lu —sauf quelques articles de Hara-Kiri et Charlie. Alors, je fais du moi.