jeudi 18 février 2010

La Suisse entre l'Europe et Tripoli

S'il faut en croire Rue89, «c'est la saison des foires à Tripoli»… Le maréchal Mouammar Kadhafi a 70 milliards de dollars à dépenser dans la reconstruction de son pays. On devine la fébrilité des gens d'affaires dans le monde, et en Europe particulièrement. Voilà sans doute pourquoi ces jours-ci, Franco Frattini, diplomate en chef d'Italie, d'abord, puis Bernard Kouchner, ministre de Nicolas Sarkozy pour les choses étrangères, se sont irrités contre la Suisse.

Les Suisses, se prévalant des règles de l'espace Schengen, dont ils font partie, ont en effet interdit de séjour en Europe 180 personnalités Libyennes. En particulier, nos voisins se sont opposés récemment à la visite privée à Berlin de l'un des fils chéris du capitaine-général Kadhafi. Chaque fois qu'un Suisse ose toucher si peu que ce soit à sa progéniture sacrée, le lieutenant-colonel de Tripoli voit rouge.

Dans le temps, quand il était un peu plus jeune, pour une offense de ce genre, il vous aurait fait sauter en vol un aéroplane de la Swiss International Air Lines. Souvenez-vous de la destruction d'un appareil de la PanAm au-dessus de Lockerbie, en 1988, et de la destruction d'un DC-10 français d'UTA dans le désert, en 1989. Bilan: 270 morts dans le premier cas, 170 dans le second.

Bon, l'adjudant Mouammar a vieilli, ce n'est plus le fringant démiurge de ses débuts putchistes, quand il voulait remodeler l'Afrique, et faisait battre le cœur des femmes au rythme de ses longs cils —si, si, j'en connais! Maintenant, il a des poches sous les yeux, même quand il voit rouge. C'est pourquoi il a simplement bloqué l'octroi de visas à tous les résidents de l'espace Schengen. Privés de foire, les hommes d'affaires italiens, les français, les belges, les allemands, les espagnols, et j'en passe…

Intolérable! La Suisse, ce pays minuscule, tout juste plus grand que Monaco ou le Luxembourg, et même pas membre de Union Européenne, nous empêcherait de conclure de juteuses affaires avec le major Kadhafi? Ben oui, les accords internationaux sont faits pour être respectés, et j'espère qu'il tiendront bons, les petits suisses!

Les hommes d'affaires sont fâchés? Que diraient-ils s'ils étaient retenus en otages à Tripoli depuis plus d'un an, comme le sont deux autres hommes d'affaires, suisses?
Souvenons-nous qu'à l'origine, comme je le rappelais dans le billet d'hier, c'est l'interpellation à Genève de l'autre fils adoré du caporal Kadhafi qui alluma le conflit entre la Libye et la Suisse. Hanibal Kadhafi s'était conduit dans une démocratie comme un fils de dictateur brutal. On l'avait fichu au trou… Espérons que l'Europe saura garder sa dignité et qu'elle ne fera pas pression sur la Suisse pour s'incliner devant un despote criminel.


P-S Abadinte s'intéresse à: «10 propositions pour améliorer le bien-être au travail», Jean nous offre deux vidéos rafraîchissantes, Hermes a publié deux très bons billets, je ne sais lequel choisir, enfin Balmeyer nous ouvre un abîme d'incertitudes avec «Vétérinaire pour les poissons»…

10 commentaires:

Gildan a dit…

Veut-elle (La suisse)faire oublier un certain référendum automnal ?
:^)
G.

Le coucou a dit…

Gildan,
ce n'est pas comme ça qu'elle y parviendra, puisque Kadhafi compte justement demander le départ de Genève des organismes de l'ONU, en représailles contre ce référendum. Pour ma part, j'espère qu'il se fera renvoyer à ses chameaux avec mépris.
Ne pas oublier que dans ce référendum, le scandale du fils Kadhafi et la vengeance que le père a voulu tirer de son arrestation en prenant deux otages, ont pesé d'un bon poids.

Gildan a dit…

Ok !
Donc, s'il n'y avait pas eu (scandale + vengeance) le vote aurait été différent ?
C'est comme si Jospin n'avait pas dit que son programme n'était pas socialiste...;^)
G.

Le coucou a dit…

Gildan,
franchement, je n'en sais rien, il faudrait que des Suisses qui lisent parfois le blog donnent leur avis… Je pense qu'il y a d'autres réflexes qui ont joué, sans doute de la xénophobie aussi, mais l'affaire Kadhafi a pesé lourd.
(ps: j'active la modération des commentaires parce que Météo France annonce une tempête… L'an dernier je suis resté un bon moment sans internet…)

Monsieur Poireau a dit…

La diplomatie est fluctuante, en fonction des affaires à faire et de la nécessité (?) économique. Heureusement, de temps en temps, quelqu'un nous rappelle qu'il y a aussi des principes !
:-))

Nicolas a dit…

Oui, mais où est-ce qu'on va vendre nos Rafale, nous ?

Le coucou a dit…

M.Poireau,
fluctuante, oui, et flottante… Quand les principes y font un trou, il faut écoper, sinon ça coule! héhé! ;-)

Nicolas,
est-ce qu'on a vendu un seul Rafale seulement, depuis qu'ils existent? J'ai l'impression d'entendre parler de ces avions à vendre depuis de longues années!

Gildan a dit…

J'ai fait mes liens du weekend, avec entre autres, tout ce que j'ai appris ici...
Bon weekend !
G.

Gildan a dit…

Personne n'a vu...a vu...n'a..?!?
Nous sommes les seuls au courant !
;^)
G.

Le coucou a dit…

Gildan,
j'ai fait un lien sur ton billet, dans le mien d'aujourd'hui -des fois que ce serait passé inaperçu… ;-)