samedi 3 juillet 2010

Parlez tout bas, le peuple écoute

Dans une tribune du journal Le Monde signée en commun, Simone Veil et Michel Rocard volent au secours du pouvoir et crient «Halte au feu !» Leur point de vue, tissé de ces formules creuses dont se gargarisent les politiques en représentation, vise à rétablir l'union sacrée de façade du monde politique. Torchons les fesses de la république sarkozyste dans l'ombre, loin des yeux du peuple. «Vrai démocrate», chacun de ces deux là appelle à «rejeter l'intolérance», et se décerne des brevets «d'indépendance d'esprit» et de «courage» pour avertir ses pairs que l'affaire Bettenwoerth risque de «démonétiser» la parole politique…

Je n'ai pas grand chose à reprocher à Mme Veil, femme de droite respectable, si ce n'est qu'elle est un pur produit de la Ve République. Il y a en revanche longtemps que Michel Rocard est totalement, irrémédiablement démonétisé. De fait, nous avons là deux alliés objectif de Nicolas Sarkozy qui s'efforcent de lui rendre service.

Ils parlent d'intérêt public, de démocratie, et s'inquiètent du coup qui serait porté à la république par les réactions indignées de ces derniers jours, dont on devine qu'ils les jugent outrancières.

Et pourtant, nous avons simplement assisté à la faveur d'une série de révélations tragi-comiques à la mise en pleine lumière de la nature du sarkozysme. Le bien public traité par le mépris, la république mise au service des intérêts privés des amis du pouvoir. On le savait dès le premier jour du mandat présidentiel, mais cette dernière affaire le démontre avec un éclat particulier.

Espérons que l'esprit de démocratie appelant à mettre au rancart les ministres perdus d'honneur politique, soufflera de plus en plus fort cet été. Et qu'il soufflera en tempête pour faire place nette et nous donner enfin une nouvelle république, dans laquelle il n'y aura plus de place pour les discours truqués.

P-S: l'exclusivité du classement Wikio, où ce blog descend d'une place est publiée par Nicolas.

5 commentaires:

Nicolas a dit…

Oui, c'est moche de vieillir...

captainhaka a dit…

Hermès et toi êtes sur le même point vue !

Cela commence à devenir une habitude chez ces deux-là. D'ailleurs, je trouve qu'ils ont tardé à réagir et je trouve déplorable qu'ils montent au front ( de la honte ) pour défendre l'indéfendable alors qu'on n'a entendu que leur silence lors des saillies auvergnates de Brice, des expulsions d'enfants etc ...
Tu as raison de dire qu'ils ont perdu leur honneur.

Monsieur Poireau a dit…

Comme le peuple fait peur quand il entend se méler du cours des choses publiques…
:-))

Nouvel Hermes a dit…

Bon je vois que nous avons eu les mêmes cibles au même moment. Un tir croisé a plus de chance de les atteindre!
Ne sois pas trop dur pour ton rebus!

Le coucou a dit…

Nicolas, je dirai même plus: c'est moche de vieillir.

Captainhaka,ils sont quelques uns à crier au populisme et à trembler pour l'ordre politique tel qu'ils le comprennent. Ce matin j'entendais je ne sais plus qui parler aussi d'un "tous pourris" symbole de l'horreur populiste. Espérons que tous ces gens là seront balayés, emportés dans la chute du sarkozysme.

Poireau, j'espère que ce peuple ne va quand même pas attendre un siècle de plus pour accéder à la démocratie !

Hermes, tir croisé… espérons… Le rébus ne sera pas vraiment difficile: il comporte un élément peu connu, mais il possible de le prendre par n'importe quel bout…