lundi 26 juillet 2010

Pot-pourri

Le testament de madame Bettencourt a été saisi chez son notaire. Je ne suis pas dedans, c'est bien dommage. Son avocat proteste énergiquement contre cette intrusion dans l'intimité de Mme Bettencourt. Il a bien raison, les histoires d'argent, c'est comme les affaires de cœur, c'est intime. D'ailleurs, on fait souvent des histoires avec le cœur et des affaires avec l'argent, ça prouve qu'on peut les confondre, surtout dans le noir.
L'avocat de Mme Bettencourt prévient aussi que de toute façon, le testament de sa cliente a changé, il y en a un autre quelque part. C'est le dernier qui est le bon. Du coup, je garde toutes mes chances. Me Kiejman m'a rassuré, c'est un brave homme.


Il y a une île, celle d'Arros, dont on n'arrive pas à trouver le propriétaire. Et si c'était moi, sans le savoir? Au début, elle appartenait à Mme Bettencourt, mais comme la dame est vachement bien conseillée, elle a transféré la propriété à une fondation au Liechtenstein. Le Liechtenstein, c'est le pays des sources limpides et des fondations opaques. La Fondation pour l'équilibre écologique, esthétique et humain, est donc devenue propriétaire de l'île d'Arros, avec un petit viatique de 20 millions virés d'un compte suisse de Mme Bettencourt, pour voir venir… Quand il y a eu des frais à payer pour l'île, une paille de 1,7 million d'euros par an, le gestionnaire de Mme Bettencourt a demandé à l'avocat de la fondation de payer.
Il a répondu: pas question, moi je ne vous connais pas. Seuls les membres du conseil de la fondation peuvent lâcher l'argent… Au cas où je serais du conseil sans le savoir, j'affirme qu'on ne m'a pas consulté. Moralité: si vous et votre femme voulez créer une fondation au Liechtenstein pour défiscaliser votre pavillon, méfiez-vous: dans quelques années vous n'arriverez peut-être plus à prouver que vous êtes propriétaire —surtout si vous perdez la boule.


Franck Albert Nahmani a été décoré de la légion d'honneur pour les services éminents qu'il a rendu à la Nation. C'est le tailleur de Nicolas Sarkozy, on conçoit que son mérite n'est pas mince d'essayer de donner bonne allure à notre président. Quand il lui coupe un complet impeccable, c'est notre honneur qu'il habille et la démocratie qu'il embellit.


Rama Yade a, pour sa part, attribué la ceinture noire du ridicule à David Douillet. Le champion de judo avait fait savoir jeudi, qu'il se verrait bien poser ses énormes fesses dans le fauteuil ministériel de Mme Yade. Si j'étais le fauteuil de Mme Yade, j'aimerais mieux garder les siennes, de fesses, non seulement pour des raisons de fatigue, mais aussi esthétiques. Monsieur Douillet avait déjà reproché dans le passé à Rama Yade ses propos sur l'argent et le football. Ceux qui ont de la mémoire, se souviendront peut-être qu'aux lendemains de sa médaille d'or aux jeux olympiques, le champion (alors pas encore officiellement engagé en politique), avait laissé percer son amertume que le judo ne fût pas encore générateur de gains substantiels comme les autres sports.


Éric Woerth sera prochainement entendu par les enquêteurs dans l'affaire Éric Woerth. Il espère ainsi que les Français croiront à son innocence, parce que tous les soupçons qui pèsent sur lui sont aussi fumeux que des soucoupes volantes. Il devrait se rendre ensuite en villégiature à Châteauneuf-du-pape, où un arrêté municipal interdit formellement le survol et l'atterrissage des soucoupes volantes et autres cigares volants. Depuis 1954, date de cet arrêté, aucun OVNI n'a été verbalisé sur le territoire de la commune, M. Woerth y sera donc en parfaite sécurité.


12 commentaires:

mtislav a dit…

On a le choix entre cracher dans le pot ou mettre au pot.

Le coucou a dit…

Mtislav, mettons déjà au pot, on pourra toujours cracher ensuite.

mike hammer papatam andropov a dit…

Dernière minute : on vient d'apprendre qu'éric woerth et sa femme, sur un compte spécial au liechtenchtein, détiendrait une compagnie de soucoupe-volantes achetées à bas-prix à un consortium Vénusien en pleine déroute boursière.

Pris sur le fait dans un échange de malettes avec un groupuscule d'Aliens environnés d'androïdes, ils auraient fui en soucoupe volante en direction de l'île d'Arros, emportant avec eux david douillet et Rama yade parce qu'ils se trouvaient bêtement là, ainsi que le tailleur de Nicolas sarkozy sous le coup d'une reconduite à la frontière puisqu'il aurait foiré, tout récemment, un ourlet.
Et aussi parce son nom de famille ne dégagerait pas cette harmonie musicale de bon ton en occident où l'élégance n'est pas de porter un sobriquet plus ou moins arabe, bordel de merde.
Mais ce n'est pas la version officielle.

Nicolas a dit…

Je porte plainte pour diffamation à propos de mes fesses.

Signé : D. Douillet.

toff de aix a dit…

EXCLUSIF! Les récipiendaires des prochaines Légions d'Honneur dévoilés ici.
-Le chausseur de Sa Majesté Toupti Ier (il est vrai que confectionner des talonnettes pour notre Grand Leader, c'est encore plus difficile que des costumes à sa taille)
-Le traiteur de la Garden Party de l'Elysée (Fauchon qu'il s'appelait, dès 2011 il se repabtise Fauché)
-Le gérant de la société "Toutàl'égout" basée au Cap Nègre (allez savoir pourquoi?)


Sont également faits Chevaliers des Arts et des Lettres:
-Mireille Mathieu pour sa remarquable interprétation de "la France d'Après"
-Bigard pour son sketch anthologique "Les socialos n'ont pas de couilles"
-Didier Barbelivien pour l'ensemble de sa carrière
-Frédéric Lefèbvre pour sa remarquable oeuvre littéraire "j'accuse" parue aux éditions Lèches bottes associés

est également fait Chevalier de l'Ordre National du Mérite :
-Madame L.B, milliardaire
-M. Eric W., parce qu'il le vaut bien

Suzanne a dit…

"Franck Albert Nahmani a été décoré de la légion d'honneur pour les services éminents qu'il a rendu à la Nation. "

j'ai cru que c'était un gag.

eh bien non.

Didier Goux a dit…

C'est en effet un merveilleux gag, dans la mesure où onc président ne fut aussi mal fagoté que celui-là. Mais ce n'est pas forcément la faute du tailleur...

Sinon, rien à voir, cher Coucou, mais hier, alors qu'elle se trouvait en villégiature au Plessis-Hébert, Nefisa et moi avons parlé de vous (et en bien, je vous rassure...).

Didier Goux a dit…

Sinon, décorer son tailleurs n'est pas très choquant, dans la mesure où c'est pratique courante et vieille comme l'humanité. Savez-vous par exemple pourquoi le père du duc de Saint-Simon a été fait duc par Louis XIII (il n'était que comte jusqu'alors, si ma mémoire est bonne).

Parce que, suivant le roi à la chasse et chargé de lui présenter un cheval frais lorsque le besoin s'en faisait sentir, il avait imaginé de présenter celui tête-bêche par rapport à l'autre. Ainsi, Louis XIII n'avait besoin de vider qu'un seul étrier et, par un mouvement tournant du corps et de la jambe libérée, se retrouvait de nouveau en selle sans avoir eu besoin de mettre pied à terre, gagnant ainsi de précieuses secondes dans la poursuite du gibier. Et hop ! un duché !

On est peu de chose, isn't it ?

Le coucou a dit…

Mike,
s'ils restent là-bas, tout sera pour le mieux!

N. Douillet,
je signale immédiatement à Nicolas cette usurpation de l'identité de Nicolas. J'espère qu'il va porter plainte contre vous, non mais !

Toff,
belle promotion ! Mais elle est, une fois de plus, très injuste: ni vous ni moi ne figurons dans les récipiendaires !

Suzanne,
moi aussi, j'avais d'abord cru à un gag. Il faut oser, quand même !

Didier,
c'est peut-être pour son abnégation qu'il mérite sa médaille?
(J'avais lu chez vous le billet sur l'approche de La Nef des fous, et mes acouphènes ont changé de longueur d'onde par la suite…)

Comme je fréquente de loin en loin dans Saint-Simon, je connaissais déjà l'origine de sa pairie, mais vous avez raison de souligner que cette manière d'accommoder les distinctions ne date pas d'aujourd'hui. Simplement, je vous rappelle que nous sommes tout de même entrés dans une République Irréprochable.

Didier Goux a dit…

Ah oui, merde, c'est vrai : j'oublie toujours...

Didier Goux a dit…

Et condoléances pour les acouphènes : l'Irremplaçable a les mêmes à la maison...

Le coucou a dit…

Didier, alors assurez l'Irremplaçable de ma compassion —mais en cette saison il semble presque normal d'avoir un champ de grillons dans le crâne.