vendredi 5 décembre 2008

Le dalaï-lama recevra-t-il demain Nicolas Sarkozy?

Nicolas Sarkozy rencontrera-t-il le dalaï-lama en Pologne, demain? On peut s'attendre à ce qu'il le fasse, il s'est trop couvert de ridicule, avec ses renoncements piteux au moment des jeux olympiques de Pékin, pour s'incliner une fois encore devant les ordres de la Chine. Le contraste entre ses discours sur les droits de l'homme et les réalités de sa politique est cependant révélateur sur la médiocrité de l'homme! Pour ceux qui ont oublié ses promesses en la matière, internet est plein de vidéos qui reprenent des extraits de discours, où, s'exprimant autant avec ses mains qu'avec son verbe creux, il énonçait des principes moraux qu'il n'a jamais respectés. Demain, il saluera donc sans doute le leader thibétain, et l'on peut tenir comme assuré que ses conseillers auront imaginé la meilleure façon de vider l'entrevue de signification, d'un point de vue de politique internationale. Sur le plan intérieur, en revanche, le prince des démagogues s'emploiera à faire mousser le plus possible ce non-évènement. On omettra, je suppose, de faire remarquer que le dalaï-lama, justement froissé de la grossièreté de l'État français à son endroit, lors de sa visite officielle de l'été, a décliné l'invitation pour la réception des Prix Nobel à l'Élysée. Tout ceci n'a, au fond, qu'une importance relative —sauf pour le soutien légitime espéré par les thibétains. Traité par les dirigeants Chinois avec un mépris que dissimule à peine le langage diplomatique, il a fait de la France un pays méprisé.

PS. Au Plafond, l'annexe de Zoridae, je viens de lire un texte émouvant de justmarieD, sur le thème blog et handicap.
À lire aussi, le billet de Sarkofrance sur la «relance», et sur PMA, une étude passionnante sur la «cravate à chier».

5 commentaires:

Gaël a dit…

je suis trés heureux d'arriver sur ce billet via twitter !

Le coucou a dit…

Gaël, moi je suis heureux de te retrouver ici, et vivre twitter.

Le coucou a dit…

zut: et vive*

balmeyer a dit…

J'ai lu un truc de très rigolo : pour la Chine, un pays vassal est un pays qui envoie un émissaire avec un cadeau.

Ils ont envoyé Raffarin avec une biographie du général de Gaulle. Habile, non ?

C'est ici.

Le coucou a dit…

Balmeyer, j'avais lu ça aussi… Ils vont peut-être renvoyer Raffarin en mission avec le disque de Carla?