vendredi 26 décembre 2008

Oui au collège Alain-Fournier de Freyming-Merlebach

À FREYMING-MERLEBACH, en Moselle, il y a deux collèges. Comme le nombre d'enfants diminue, il a été décidé de supprimer l'un de ces établissements, et c'est le collège Alain-Fournier, pourtant implanté «au cœur de la cité», qui a été condamné. Un choix surprenant car ce collège bénéficie de la proximité d'excellentes installations sportives, au contraire du second, Albert-Camus, qui est, en outre, voué à la démolition… En effet, l'enseignante du collège Alain-Fournier qui m'a transmis l'information, me dit : «Les professeurs, les parents, les élèves sont abasourdis par cette décision, car les bâtiments sont en excellent état contrairement à l'autre établissement qui est de type pailleron et qui doit de toute façon être détruit.»

Pour ceux qui n'ont jamais entendu parler de l'incendie du CES Édouard-Pailleron, à Paris, qui fit 20 morts en 1973, je résumerai en disant que la conception architecturale du bâtiment fut mise en cause. On recensait à l'époque plus d'un millier de CES ou lycées du même type «Pailleron», qui furent dès lors promis à la destruction…

Le Conseil Général de Moselle va donc faire détruire les deux établissements, dans le but de reconstruire à grands frais un collège neuf au centre-ville. Outre le coût, il semble que cette opération aura un impact défavorable sur la mixité sociale.

Les opposants à ce projet, enseignants, parents, élèves, résolus à se battre, ont créé un blog. Ils espèrent de nous quelques mots de soutien sur celui-ci, et notre signature sur la pétition qu'ils ont lancée.
Le blog : Oui au collège Alain-Fournier.
La pétition…

8 commentaires:

Olivier P a dit…

D'autant plus oui, qu'Alain Fournier est berrichon

Tulipe a dit…

Cette décision du Conseil Général semble absurde... pourquoi ne pas prendre en compte les propositions de ceux qui sont sur le terrain? ça parait pourtant plus simple, moins coûteux.

daudavendauth a dit…

Développement durable qu'ils disaient... quant aux propositions de ceux qui sont sur le terrain, je me dis que les représentants politiques ne représentent plus guère qu'eux-mêmes ; ce qui est moins coûteux faisant rentrer forcément beaucoup moins d'argent dans les poches de qui l'on sait. Alors la démocratie participative au panier.

Bérénice a dit…

Pétition signée, Le coucou !

Le coucou a dit…

Olivier, Tulipe, Daud, Bérénice, merci.
Le blog «Oui au collège…» n'explique pas assez clairement la mise en danger de la mixité sociale dans cette opération, mais d'un point de vue économique, pour les finances du département au moins, cela paraît délirant.

Anne a dit…

Merci pour votre soutien.
Il nous est précieux.

Anne

Le coucou a dit…

Cela s'imposait Anne!
J'espère que gagnerez en 2009 !

Anne a dit…

Anne
J'espère que nous vaincrons. Nous avons récolté un peu plus de 400 signatures ... et le fait que vous en parliez sur votre blog pourra nous en amener d'autres et ainsi nous aider dans notre combat.