lundi 1 décembre 2008

Ouvrons des pouponnières carcérales !

Cette semaine débute pour moi sous des auspices ludiques, mais quelque peu agaçants. Voici comment : grâce à Nefisa qui indique sur l'un de ses blogs comment protéger ses textes et les suivre à la trace avec Copyscape, j'ai trouvé une partie de mon billet de samedi à propos de la journée contre le sida, recyclée par le socialiste harnésien. S'agissant d'un appel à la générosité pour une noble cause, je n'y vois guère à redire, sauf l'oubli du rewriter de ma modeste prose, d'indiquer dans la composition de sa macédoine la part qui revient à mes carottes.
Le détournement d'un billet plus personnel m'aurait sans doute irrité, mais là, je me sens d'autant plus porté à sourire que l'emprunt émane d'un confrère de gauche et qu'il me fournit à bon compte le sujet du jour.
En effet, je voudrais à présent évoquer, non sans fierté, l'influence exercée par l'une de mes analyses sur les hautes sphères de la république. Ici encore, il ne s'agit pas, à la lettre, de plagiat, mais plutôt de l'utilisation de l'une de mes idées. Je veux parler du moyen d'en finir radicalement avec la délinquance enfantine. Les hommes politiques et les ressources de l'état étant ce qu'ils sont, mon projet a été malheureusement édulcoré, mais j'en reconnais les grandes lignes… Pour le modeste blogueur que je suis, ce n'est pas rien de voir un porte-parole de l'UMP, M. Frédéric Lefebvre en personne, s'inspirer de mes écrits! Un autre que moi en tirerait tout un billet à sa propre gloire. Je me contenterai de suggérer discrètement ici que l'on m'inscrive sur la liste de la prochaine promotion de la légion d'horreur.
Mais venons en aux faits. M. Lefebvre, relève que c'est dès le plus jeune âge, 3 ans, qu'il faut détecter le comportement violent d'un enfant.
«…c'est le servir, c'est lui être utile que de mettre en place une politique de prévention tout de suite…»
On voit bien que ce monsieur a lu mon billet de vendredi, et que seule l'indigence de nos finances publiques l'a empêché d'en retenir toutes les conclusions. Quand la croissance reviendra, peut-être se décidera-t-on à lancer un vrai programme de recherche pour mettre au point le test de détection génétique des vauriens, dès la naissance, que je préconisais? Une fois les pouvoirs publics en possession de cet instrument indispensable, il conviendra alors de confier aux collectivités territoriales le soin d'ouvrir ces pouponnières carcérales —ou de sûreté, si l'on préfère—, sans lesquelles il serait vain d'espérer en finir avec la criminalité infantile.
«C'est avant que la graine fasse racines qu'il faut veiller au mal, et mieux encore : chassez l'abeille et le papillon qui, d'ailes pernicieuses vont par le monde féconder le vice… » (Guilhabert de Saint-Trou)

Image : lit-cage Dibaby

7 commentaires:

Marie-Georges Profonde a dit…

Oui, il aurait pu au moins dire "comme le dit le Coucou, (...)" avant de copier vos phrases. Ça me paraît tomber sous le sens, qu'on soit blogueur aguerri ou non...
Quant aux pouponnières carcérales, l'expression m'a fait rire malgré la gravité de ce que cela illustre. Vous avez raison de pousser ainsi le bouchon car c'est assez proche du raisonnement de certains finalement (Je suis sûr que l'idée du test génétique ne choquerait même pas tout le monde, c'est à pleurer...)
Je n'arrive pas à croire qu'on puisse passer de "il a des troubles du comportement à 3 ans, faites plusieurs diagnostics, un psy peut peut-être l'aider, rencontrons les parents." à "il a des troubles du comportement à trois ans, faites un rapport et transmettez-le à l'agent machin. Si cela persiste, nous pourrons le coffrer plus tard comme récidiviste." Dans quel monde vivent ces gens ?!

Bérénice a dit…

En te lisant, je me posais quasiment la même question que Marie-Georges,"dans quel monde vivons nous "? Je ne voudrais donner de frissons à personne, en ayant soudainement un flash, qui me transporte à une époque pas si lointaine, dans laquelle il fallait éradiquer les individus qui n'étaient pas "parfaits"...
J'y vais un peu fort là, non ?

martine silber a dit…

y a plein de vieux de mon âge qui délinquent à tout va, on va leur faire des prisons seniors? des gerontolarium (a)? Vu le taux de certaines pensions va y avoir foule....

Monsieur Poireau a dit…

Il a des enfants Monsieur Lefevre ? On peut les tester pour voir ? Sûr qu'avec l'hérédité qu'ils portent, ils démarrent bizarres dans la vie !
:-))

daudavendauth a dit…

L'étoile a six branches ayant déjà des droits d'auteur, je m'interroge sur la symbolique qui sera proposée dans le futur pour différencier les individus. Je pense soudainement à tous les gens qui ont élu la personne responsable de ces dérives, comment se sentent-ils ? Remords ? Regrets ? Ignorance ?

Le coucou a dit…

Marie-Georges, j'ai reparlé aujourd'hui de ce petit accroc, sur un plan qui me gêne davantage. Je suis heureux que vous ayez tiré de mon discours loufoque l'essentiel de ce que voulais dire. Merci :))
Bérénice, tu vas peut-être un peu loin, mais nous vivons en effet dans un drôle de monde, depuis l'arrivée de M. Sarkozy.
M. Poireau, mais oui! Encore une bonne idée, il faudrait voir ça de plus près! :)))
Daud, je ne crois pas que les électeurs d'hier se sentent responsable des dérives, certains doivent tout au plus regretter leur vote pour des raisons touchant à leur situation personnelle…

Le coucou a dit…

Martine, la délinquance sénile sera la prochaine grande cause sécuritaire, c'est à prévoir ;)