vendredi 16 janvier 2009

La république en uniforme?


M. Darco présentant la réforme de l'enseignement au président, d'après une illustration des uniformes d'ingénieurs des mines, sous le Second empire.

Xavier Darcos, en visite à Londres, s'est déclaré tenté par l'expérimentation de l'uniforme à l'école : «je pense que ça a beaucoup d’avantages, ne serait-ce que parce que ça supprime les différences visibles de niveau social ou de fortune, et que ça met tous les élèves dans une situation d’égalité»…
Il paraît peu probable que cette proposition connaisse le succès auprès des élèves et de leurs familles, on peut douter qu'elle soit tout simplement applicable auprès de la jeunesse d'aujourd'hui, mais il y a pourtant de l'idée là-dedans!
En effet, je suggère qu'elle soit réservée, cette idée, à tout le personnel politique, en commençant par le président et le gouvernement, auquel l'état fournirait des tenues en rapport avec leurs hautes fonctions. Il en irait de même avec les députés, sénateurs, et ainsi de suite jusqu'à l'échelon du maire… De cette façon nous aurions un personnel politique dont tous les membres, placés sur ce fameux pied d'égalité, seraient enfin à l'abri des tentations que la jalousie peut inspirer.
De plus, cette innovation aurait le grand mérite de mettre l'apparence de notre régime en accord avec l'évolution de notre république.


À lire: le deuxième épisode de «la Tête à l'envers», chez Balmeyer !

14 commentaires:

Philippe Hermelin a dit…

Très bonne idée, mais petit problème pour les licornes, chapeaux, galurins et autres couvre-chef qui orneront les crânes de nos chers élus. Il faudra tenir compte de la grosseur des têtes qui "gonflent" au fur et a mesure de leur mandat. Certains passeront avec allégresse du 54 au 61....

stef a dit…

Apparemment la proposition faite est de faire porter un simple tee-shirt imprimés aux couleurs de l'établissement scolaires, je ne pense pas que cela gommera les différences sociales et de richesses entre les élèves.... Pourquoi ne pas s'attaquer plutôt aux causes du fossé social qui les séparent ?

Le coucou a dit…

Philippe, he oui! C'est le problème de l'uniforme, il ne change pas les hommes. Merci de ta visite!

Stef, évidemment, l'uniforme ne servira en rien à supprimer les différences sociales. À la rigueur, il pourrait les masquer, et peut-être soulager les familles des caprices de la mode juvénile…

Didier Goux a dit…

Moi je suis pour l'uniforme imposé aux lycéens et étudiants. Surtout aux filles, d'ailleurs.

Le coucou a dit…

Didier, les garçons je ne sais pas, mais pour les filles je suis presque d'accord.

Homer a dit…

Avant même d'arriver à la fin de l'article je savais où tu voudrais en venir ;-)

Le coucou a dit…

Homer, alors là, chapeau! (bicorne)

Mélina a dit…

Youhou, question:

Qui va payer les uniformes?

Les parents? > ça va hurler dans les chaumières, soulever le problème des prestations sociales et ça va traîner, traîner, traîner jusqu'à ce que Darcos il reconnaisse qu'il aurait dû se la fermer une fois de plus avec ses idées.

Le Ministère> attends, attends, c'est pas lui qui pleure parcequ'il manque de moyens pour ajouter des postes, diminuer le nombre d'élèves par classe ou retaper des collèges des années 50? Alors la caillasse pour payer les tee-shirts, elle va la trouver où? Tombola? Billets sponsorisés sur le site de l'éducation nationale?

Bérénice a dit…

Tout le monde, dans ces cas là doit être à égalité... que les "gouvernants" commencent par utiliser les transports en commun, pour supprimer, comme ils disent "les différences visibles du niveau social"... et après , on discute... non mais !

Tulipe a dit…

Un tee-shirt siglé au nom de l'école, certes; et quand l'école sera devenue Epep, travaillera en partenariat avec des entreprises pour récolter des fonds de fonctionnement, on verra peut-être fleurir, sur le fameux uniforme, selon les secteurs, des logos comme Coca, Macdo, ou autres plus stylés... ça évitera de faire payer le tee-shirt aux familles.

Pour avoir porté la blouse quand j'étais collégienne à Périgueux (tiens Périgueux! c'était la ville à Darcos...), je confirme: les différences sociales ne disparaissaient pas pour autant. Chaussures, accessoires, trousse et contenu, etc.

daudavendauth a dit…

L'uniformité : un bon début pour le totalitarisme.
Les politiques : ils sont déjà tous, ou presque, en uniforme, sauf les femmes qui s'autorisent heureusement quelques fantaisies.
M. Darcos qui donne des leçons sur l'égalité, si cela n'était pas si triste j'en crèverais de rire.

Nicolas a dit…

Et pour les blogueurs, rien de prévu ?

GM a dit…

Je passe te voir par ici avec plaisir
Joie de recevoir, tu viens quand tu veux:
http://masmouse.blogspot.com

Le coucou a dit…

Mélina, rien que des bonnes questions! J'ai l'impression que le projet d'uniforme a du plomb dans l'aile dès le départ, en fait…

Bérénice, vous rêvez! Ils n'ont pour la plupart jamais mis les pieds dans le métro. :))

Tulipe, c'est une idée, le tee-shirt sponsorisé, j'aurais dû y penser, tiens!
J'ai porté la blouse grise aussi, et cela ne nous empêchait pas, écoliers, d'envier les bottes du copain…

Daud, leurs uniformes doivent sortir de l'atelier du même grand tailleur…

Nicolas, si: un truc à rayures, style pyjama.

GM, bonsoir!