samedi 17 janvier 2009

L'Amérique plus forte que le Roquefort?

L'Amérique, celle des USA, m'épatera toujours par ses contradictions, son mélange de vilains défauts et de qualités enviables, oh combien! Nous ne voulons pas de leur saloperie de bœuf aux hormones, de poulets à l'eau de javel… Ils auraient pu se dire: «bon, prenons les européens dans le sens du poil, et produisons de la bidoche comme ils l'aiment!» Mais non, ils ne veulent même pas imaginer que leurs méthodes d'élevage ou d'abattage pourraient être reconsidérées.
Alors, ils passent à l'attaque et nous écrabouillent le Roquefort ® sous les taxes. Mon sang d'aveyronnais, qui plus est d'une famille en partie nourrie par le roi des fromages, mon sang n'a fait qu'un tour. Pourquoi lui, et non le Parmesan, ou le Gouda, par exemple? Hélas, ça tombe sous le sens… Parce que, comme aux yeux des chinois vis à vis du soutien européen au dalaï-lama, la France est un point faible, elle est aussi un point faible au regard des américains. C'est la France qui la ramène sur le plan intérieur —par la bouche de son président matamore—, et qui n'est jamais bien longue à se coucher quand on montre les dents. L'Amérique a quelques raisons d'espérer que N. Sarkozy fera en coulisses des pieds et des mains pour que la Commission européenne trouve le moyen de signer l'armistice sans qu'il y paraisse. À l'image des dirigeants chinois, ils sont cyniques, les américains.
Et comme aucun autre peuple sur la terre, ils sont libres et incorruptibles sur certains points… Imaginez: chez eux, un procureur de Los Angeles (et il n'est pas le seul), envisage très sérieusement d'inculper Georges W. Bush pour meurtres, complot et autres accusations, pour avoir engagé la guerre d'Irak en mentant…
Bien sûr, il est à craindre que cette étonnante volonté de justice ne se brise sur une mesure de grâce d'Obama en faveur de son prédécesseur —ainsi que cela avait été le cas au bénéfice de Nixon. Devoir en venir là équivaudrait néanmoins à une condamnation publique.
Croyez-vous que cela pourrait arriver chez nous?

PS. Côté politique, j'ai apprécié ce billet de PMA bis, celui-ci de M. Vasseur, et, côté inclassable, un joli texte de Nefisa : L'échappée belle.

14 commentaires:

Didier Goux a dit…

A mon avis, ce sont les taches de pourriture verdâtre qu'ils n'aiment pas : l'impression d'être face à un miroir...

(C'était la minute d'anti-américanisme primaire, gracieusement offerte par la maison Goux.)

Le coucou a dit…

Didier, excessif comme toujours, merci du cadeau quand même…

le-gout-des-autres a dit…

...

Le coucou a dit…

le-gout-des-autres, vraiment, vous croyez?

walkingthedog a dit…

Ne crois-tu pas plutôt qu'il s'agit d'une pression sur l'Europe qui ne veut pas importer le poulet nettoyé au chlore, pour lequel les US viennent de déposer plainte auprès de l'OMC?
Et là, effectivement, le président français pourrait donner un coup de pouce, en échange du fromage.

le coucou a dit…

Walk, bien sûr c'est une pression sur l'Europe! Mais les USA n'ont pas choisi de surtaxer une brochette de produits européens, et cela a aussi un sens.

Partisan a dit…

Bonsoir Le coucou,

Il me semble que vous oubliez le juge (H?)alphen qui s'était dressé contre Chirac a l'époque de l'apogée du RPR. Sauf que notre beau système a permis a cet espèce de président de la république de ne pas -selon mes souvenirs- se présenter aux multiples convocations. Les accusations étaient pourtant accablantes.

Quant au système incorruptible des U.S.A, cela reste a vérifier.

Bien a vous,

PS : J'appuie completement Le-gout-des-autres quant à son commentaire.

Axel Vincent a dit…

Faut pas rêver! Obama est noir, pas bleu.

Le coucou a dit…

Partisan, non, je ne l'ai pas oublié, mais ce juge n'a pas pu aller au bout de son enquête. Il va sans dire que le système des USA est loin d'être sans reproches! En fait je souhaitais me borner à rappeler que chez eux, des poursuites visant de hauts personnages peuvent être très difficile à arrêter.
Axel, rêvons-nous vraiment?

Monsieur Poireau a dit…

Mais Chirac n'est même pas inquiété et circule librement comme il veut ! Il n'y a même pas un journaliste américain pour l'attaquer quant aux différentes casseroles qu'il aurait derrière lui ! On n'est encore loin du modèle, même si Nicolas S. s'y voyait déjà, il vient de se prendre de la modernité (de forme) plein les dents !!!
Il a l'air tout vieux d'un seul coup…
:-)

Pour le Roquefort, moi je dis que ça en fera d'autant pour nous !!!

[Il a raison Mtislav, c'est bien les liens en bas d'article !!!].

martine silber a dit…

les américains ne peuvent pas manger de roquefort, ça les rendrait malades. En revanche, le gouda,c'est moins gouteux, donc ça peut les intéresser. Et ils n'ont pas interdit le bordeaux. Bref, ils s'attaquent à qque chose qu'ils ne connaissent même pas pour ne pas avoir à se priver de nos autres bons produits.

Le coucou a dit…

Poireau, d'accord avec toi, la différence entre le "mordant" naturel de la presse américaine et la nôtre est énorme. Et nos président sont légalement irresponsables, apparemment à vie… À nous le Roquefort, certes, mais regarde ce que dit Martine: ils s'en fichent un peu, les goujats!

Martine, donc, en principe leurs taxes ne devraient pas faire beaucoup de mal à nos exportations chez eux?

romain blachier a dit…

Ah le roquefort c'est un fromage trés exotique pour un texan

Le coucou a dit…

Romain, tu crois vraiment? Un cheval sauvage ne leur fait pas peur, mais un morceau de fromage agrémenté de penicillium roqueforti, oui?