lundi 4 avril 2011

Il n'y a pas que le pétrole

Je ne suis pas le seul à l'avoir constaté : le monde part en brioche. Du côté du Japon, avec sa catastrophe nucléaire qui s'ajoute à celle du tsunami, on peut même dire qu'il part en couilles. Je respecte la douleur des Japonais, je sais ce que désarroi veut dire et j'admire leur dignité dans l'adversité. Il n'empêche que le retentissement de leurs déboires nucléaires est planétaire. A leur corps défendant, ils nous ont fichu la frousse et l'on ne sait plus à quel saint électrique s'abandonner.

La guerre en Libye fait monter le prix des carburants, Michel Rocard faisait remarquer hier dans Le Monde qu'un «déclin inexorable» attend la production de pétrole. Fidèle à son emploi habituel d'oiseau de mauvais augure parlant vrai, comme jadis la Mère Denis dans ses pubs pour la lessive, M. Rocard dresse l'inventaire des menaces qui pèsent sur nous et envisage «l'autodestruction de l'espèce humaine». Dans un siècle ou deux, les avortons qui nous auront remplacés lui voueront un culte, ou bien l'Europe radieuse se bidonnera au souvenir de ses prophéties. Allez savoir ce qui va se passer à partir de 2012.

En plus, il n'y a pas que le Japon, et la Libye, il y a aussi la Côte d'Ivoire. Cyniquement, vous vous dites peut-être que la Côte d'Ivoire est sans pétrole et donc que le conflit sanglant qui s'y déroule nous concerne assez peu en définitive ?

En qualité d'êtres humains, nous devrions être concernés par tout ce qui entache cette humanité et repousse indéfiniment notre accès à l'âge de raison. Mais après tout, si telle n'est pas votre préoccupation, tant pis. Songez plutôt que les tarifs du sans-plomb, du gaz-oil, du gaz, et de l'électricité, ne sont qu'une infime partie des misères qui nous attendent. On peut marcher à pied, cuisiner au bois ou manger cru, s'éclairer à la bougie… Par contre, peut-on vraiment vivre sans cacao, dont la Côte d'Ivoire produit 40% des fèves utilisées dans le monde, hein ? Que direz-vous lorsque vous verrez flamber le prix du précieux cacao et s'installer la pénurie de tablettes au coulis de chocolat fin avec un cœur de truffe fondant ? Vous, je ne sais pas, mais moi, j'en resterai sans voix.

14 commentaires:

iboux a dit…

ah ben non ! pas le cacao, c'est un antidépresseur, on tiendra pas sans le cacao dans ce monde pourri...

Le coucou a dit…

Iboux,
hélas, les cavaliers de l'apocalypse se contrefichent de la déprime.

ZapPow a dit…

Il y a du pétrole en Côte d'Ivoire, et du gaz naturel. Le pétrole représentait, il y a quelques années, 28 % des exportations et rapporte plus que le cacao. Total s'est mise sur les rangs fin 2010, un peu avant l'élection présidentielle, pour exploiter un gisement estimé à 1 milliard de barils.

Le coucou a dit…

ZapPow,
pour tout dire, je m'en doutais un peu et j'ai rapidement vérifié avant de publier. Rien trouvé sur le pétrole ivoirien en deux clics… Il faut croire que les statisticiens se dopent au chocolat…

Nicolas a dit…

Tant que la bière n'augmente pas...

Le coucou a dit…

Nicolas,
elle augmentera forcément, parce que les brasseurs mangent aussi du chocolat.

Lolobobo a dit…

je commence la journée en imaginant Rocard en mère Denis, et tout a coup l'apocalypse me semble bien légère ;o)

Captainhaka a dit…

D'accord avec toi car personnellement je consomme moins de gasoil que de chocolat.
AU secours !

solveig a dit…

Nostradamus prévoit de gros cataclysmes en 2250, mais rien de précis sur le chocolat ... alors
pas de panique, il l'aurait bien vu cet homme tout de même !

altruiste a dit…

Le litium contenu dans l'eau des circuits primaires des réacteurs peut remplacer avantageusement le chocolat.

Ferocias a dit…

C'est scandaleux ce chantage au chocolat!

Le coucou a dit…

Lolobobo,
il devrait mettre en scène ses interventions télévisées dans un lavoir public :D

Captainhaka,
moi aussi, jamais de gasoil, toujours du chocolat -de l'essence aussi, hélas.

Solveig,
de son temps, le chocolat arrivait à peine en Europe, il me semble… Il a dû négliger de s'intéresser à son avenir.

Altruiste,
avec un coulis de plutonium, ce doit être délicieux.

Ferocias,
les Aztèques et les Mayas vont sortir de leurs tombes de fureur !

Monsieur Poireau a dit…

Je le recite pour l'occasion, le dernier album en date de Roger Waters, ex Pink Floyd, s'intitule "Amused to death" et, sur la base d'un article d'un sociologue américain, décrit l'humanité comme une espèce qui s'autodétruit en s'amusant, grâce à l'entertainment. J'avais trouvé cette théorie très juste et avec les années, il est vrai, qu'elle se vérifie !
:-))

Le coucou a dit…

M Poireau,
en effet, c'est ça… De mémoire, je crois me souvenir que je n'ai pas osé exprimer clairement ma pensée, dans ce billet : je me fous définitivement de l'avenir du monde.