mercredi 26 novembre 2008

Vite dit

Encore un jour sans vrai billet, trop de choses à remettre en ordre de marche. Le seul sujet qui me viendrait aisément, en si peu de temps, serait celui de la tempête subie par ma région, qui, à vrai dire n'intéresse personne en dehors de la population concernée. Il paraît que la télé n'a même pas jugé utile d'en parler, pensez! Aucun mort, ou alors au lit, de crise cardiaque, et peut-être même pas… Juste des quartiers dévastés, des villages aux rues jonchées de gravats, des toitures emportées, des arbres par centaines devenus énormément encombrants, à débiter, évacuer… Du pain sur la planche pour un bon moment.
Quant à la tempête au parti socialiste, on a sonné la fin de l'alerte.
Ouf, dit Marc Vasseur, une fois le rideau enfin baissé sur le combat des reines. Rassemblement! souhaite Nicolas, qui ronchonne contre les commentateurs encore empoissés de ressentiments. Trublyonne prend acte froidement du sacre de Mme Aubry, CC, sur Bah!, cherche l'opposition, Abadinte appelle à l'union…
Je n'ai pas eu le temps de parcourir tous les blogs que je fréquente, mais les carnetistes proches du parti socialistes, qui s'étaient enflammés ces temps derniers, paraissent, peu à peu, remis de leur gueule de bois. Il est temps de se tourner vers d'autres préoccupations, et en tout cas de mettre un terme aux querelles de la famille socialiste.

7 commentaires:

Olivier P a dit…

J'aime bien le billet de Nicolas qui en appelle au rassemblement. (le tien aussi, tu écris bien)

Les élections sont terminées et tout le monde doit (devrait) se rassembler.
Travailler ensemble pour reconstruire un parti crédible, ne peut de toute façon qu'être bénéfique à celui (ou celle) qui sera candidat en 2012.

Nicolas a dit…

Le coucou,

Tu résumes bien (mais je me fais engueuler chez Dagrouik pour la même raison : il faudra m'expliquer...).

Olivier,

Il faudrait, un jour, que les blogueurs qui écrivent bien, comme le Coucou et Dorham, par exemple, prennent le pas sur nous autres, pauvres couillons qui bloguons plus à "l'instinct".

Nicolas a dit…

Oups ! Olivier ! Je ne te range pas dans les "pauvres couillons", je parlais des gugusses comme moi qui maîtrisons assez bien les bazars du web pour être "en vue".

martine silber a dit…

C'est vrai que c'est toujours agréable à lire, et quand il n'y a pas de billets, je me sens un peu frustrée, mais je n'ose déverser ma brouette de compliments bien sentis sur tout ce fatras qui git à terre, ça va faire désordre. Bon courage, j'ai connu ça (dans une autre région) et y en a pour un moment surtout quand on a besoin de coups de main d'artisans débordés!

Mathieu L. a dit…

Bravo ! Cela suffit, les combats stériles. L'ennemi, c'est Sarko. Au travail !!!

manuel a dit…

Courage vous en avez bien besoin, et ensuite il faudra venir vous consoler...

Le coucou a dit…

Olivier, moi aussi j'ai bien aimé le billet de Nicolas, son côté appel au rassemblement surtout. Et merci de suivre ce blog
Nicolas, je m'en suis tenu à l'essentiel… Pour Dagrouik, peut-être devrais-tu songer à oublier toi aussi tes préventions d'avant l'élection ? Quand à l'écriture, bah! moi c'est ta spontanéité que j'envie.
Martine, vous me faites rougir! Merci pour les encouragements ; par chance, nous arrivons au bout de ce que nous devons faire nous-mêmes, ou avec l'aide de la famille, n'étant pas les plus touchés, et de loin. Le reste, les tuiles, ça sera pour les pros.
Mathieu, oui, il faut sortir des luttes devenues inutiles…
Manuel, merci. Consoler: le choc passe vite, mais nous faire rire pourquoi pas!
Excusez tous le retard à répondre!