samedi 15 août 2009

Quiz à trous, pour une semaine aérée…

Le samedi, surtout au mois d'août, est le jour idéal pour tester votre mémoire vive, celle qui disparaît le dimanche avec l'extinction de la semaine. Voici par exemple quelques sujets qui ont été abordés sur ce blog…

Lundi,
sur le Coucou, on commémorait des traités vieux de 60 ans. Il s'agissait:

A —des Serments de Strasbourg, réglant enfin la succession de Charlemagne.
B —des Conventions de Genève.
C —des mesures de poids et des tarifs adoptés dans le Pacte charbon-acier.

Mardi,
les banquiers défrayaient à nouveau la chronique par l'annonce:

A —qu'ils provisionnaient des millions en prévision des bonus à verser à leurs collaborateurs d'élite.
B —qu'ils baissaient le montant des agios pour tenir compte de la baisse des prix.
C —qu'ils augmentaient le montant des agios pour tenir compte de la baisse de la TVA dans la restauration…

Mercredi,
Xavier Darcos faisait savoir:

A —qu'il n'était pas le père de Zohra Dati.
B — qu'il se préparait à démissionner en septembre pour se consacrer à l'éducation de ses arrières-petits-enfants.
C —qu'il envisageait de supprimer les deux années de cotisations supplémentaires accordées aux femmes au moment de la retraite, lorsqu'elles ont élevé des enfants.

Jeudi,
rien sur le Coucou, mais d'autres aussi n'ont sorti aucun billet. En revanche, vous souvenez-vous:
A —de la recette de poule au pot publiée par Sarkofrance?
B —de l'enfumage dans les restos, évoqué par M. Poireau?
C —de l'arme fiscale contre les bonus, proposée chez Section socialiste de l'île de Ré?

(on voudra bien m'excuser des erreurs de saisie qui ont jeté un certain désordre dans les propositions ci-dessus, mais les lecteurs attentifs auront rectifié sans peine!)

Vendredi,

Il fut question ici et en commentaires de la captivité de Clotilde Reiss d'une part, et de celle de Florence Cassez d'autre part… Aucun humour à faire là-dessus. Une autre nouvelle en revanche aurait rendu le sourire à un chômeur sans papier sortant des urgences en fauteuil roulant, avec un résultat de test positif au sida dans sa poche… Non, ce n'est pas convenable, pardon! À un militant du PS sortant d'une réunion du Conseil National… Non, non, on ne peut pas dire ça! À un militant du NPA transporté aux urgences par des ambulanciers FN… Trop cruel! Bon, on dit à un député rentrant dans sa circonscription en train corail le 15 août, et on n'en parle plus. La nouvelle en question était:
A —Dans le cadre de son emploi de rewriter, Didier Goux a dû résumer en 5000 signes un long plaidoyer en faveur du burqini.
B —Le président en vacances va lui-même acheter ses pizzas à bicyclette.
C —Nefisa voulait publier un billet marrant, mais elle n'a pas osé.
D —Olivier Porret voulait faire un lifting (de blog), et il a osé.

10 commentaires:

Vogelsong a dit…

Lundi
De toute façon on ne croit plus aux traités. Il y eut un TCE refusé, puis un mini TCE.

Mardi
A – Impossible. Notre nabot de président a dit, a affirmé qu'ils moraliserait le capitalisme. Comme sa grandeur met à genoux tous les financiers de la planète.
B – Probable. Les agios vont passer de 20,28% TEG à 1,8 %, taux de financement des banques auprès des banques centrales.
C – Il y aurait une baisse de la TVA ? En France ?

Mercredi
A – Cela va de soi. Rachida a des gouts de chiottes, mais n'est pas aveugle. Quand même.
B – Cet homme politique français. Par définition il ne démissionne pas.
C – X. Darcos est un progressiste. Il ne peut se fourvoyer.

C'était une question piège.

Jeudi
A – Ce mossieur tient un excellent blogue de cuisine
B – C'est aussi un excellent blogue de cuisine spécialisé dans les légumes potagers
C – Arme fiscale. Voilà de bien grands mots !!

Vendredi
A – À jeun ?
B – Notre Bonaparte est un athlète. Il peut le faire.
C – Improbable. Aucun humour Nefisa

Le coucou a dit…

Vogelsong,
chapeau, c'est presque un sans faute ! (je dis presque sans entrer dans le détail: tu auras rectifié toi même à la réflexion.) Enfin, bravo!

martine horovitz silber a dit…

moi c'est plutôt, lundi, good bye marciac, bonjour esnandes, mardi, c'est dingue la rochelle en été, mercredi, bonjour paris, jeudi, lessives, courses,vendredi, rangeaille, samedi, un monde fou à paris plages et demain deux anniversaires de petits lions à souhaiter

babelouest a dit…

Bof... avec des nuances, je fais exactement les mêmes choses tous les jours depuis X... années, sans exception. Lever vers 3 heures, modération des arrivées de la nuit sur Dazi, soins divers et longs à une chère moitié qui emplit ma vie entièrement, et café vers 7 heures, heure où Apollon emplit la campagne de ses rayons, et où l'hyper du coin emplit ses rayons de machins venus... du pays du soleil levant, bien souvent.

Salut à La Rochelle : pour des raisons énoncées plus haut, il y a 30 ans que je n'y ai pas remis les pieds (1 heure de route en voiture).

Et puis solidarité avec Plume de Presse, hier et aujourd'hui.

Monsieur Poireau a dit…

J'avais toutes les réponses !
:-))

[Le gars, il a des dizaines de véhicules à disposition avec plus ou moins autant de chauffeur et il va chercher les pizzas à vélo ? Il est con ou bien ? :-)) ].

Le coucou a dit…

Martine,
je garde un souvenir de La Rochelle plutôt calme, mais c'était l'automne, et pas hier… Reprendre le collier en fêtant des anniversaires d'enfants, il y a pire!

babelouest,
debout à 3 heures tous les jours? Je ne pourrais pas! Moi, j'ouvre l'œil à 7h, c'est déjà bien. Bon courage.
(Plume de Presse, il va falloir en parler avant septembre !)

M. Poireau,
bravo, ça ne m'étonne pas!
(d'autant plus con qu'il a un cuisto au garde-à-vous près du four à pizza, à la maison :-))) )

Nicolas a dit…

Et le rébus du dimanche ?

Le coucou a dit…

Nicolas,
oui, au fait! et le rébus du dimanche? Ça doit être que je n'arrive pas à décider si je dois bosser ou non ce jour là…

BA a dit…

Lundi 17 août 2009, en une du journal « La Dépêche de Tahiti » :

« Grippe A : ça explose ! »
- 1 patiente décédée
- 10 cas graves
- 2 hospitalisations
- 11 classes fermées.

Cliquez sur la une du journal à droite :

http://www.ladepeche.pf/

Bon, 11 classes fermées en Polynésie française, ça ne répond pas à la question :

Qui va garder les écoliers ?

Le coucou a dit…

Ba,
qui va les garder, en effet, et comment vont-ils s'instruire? Les cours télévisés ne mettront pas tous les enfants à égalité de chances, puisque le rôle des parents deviendra prépondérant. Et quel impact cela aura-t-il sur les hôpitaux?