dimanche 28 novembre 2010

Chaussettes russes

Nefisa s'est manifestée la première au jeu du rébus, avec une boutade en guise de réponse : «C'est forcément un communiste, il a des chaussettes rouges.» Eh bien, non ! il n'y a pas de communiste dans l'énigme du jour. La personnalité en question n'en avait même jamais entendu parler, du communisme. Et d'ailleurs, les communistes ne font pas de la couleur de leurs chaussettes un signe de ralliement. Sinon, que penser de MM Balladur et Fillon, je vous le demande ?

Même à l'époque héroïque de la Révolution d'octobre, quand un Russe portait des chaussettes rouges, c'était certainement un riche koulak, ou un aristo. Parce que le Russe de la rue, il portait des «chaussettes russes»… Vous n'en avez jamais entendu parler ? Lorsque j'étais gamin, dans ma petite ville natale de l'Aveyron, l'été je mettais généralement mes sandalettes pieds nus. Ma grand-mère me regardait ainsi chaussé d'un air mi-attendri mi-choqué. «Ah ! t'as mis des chaussettes russes », disait-elle.

En réalité, elle se trompait: la vraie chaussette russe est une bande de tissu qu'on enroulait autour du pied. Mais pour elle, c'était le pied nu, le comble du dénuement… Elle venait de la campagne et n'a loupé la messe que dans son vieil âge, une fois devenue impotente —et encore l'écoutait-elle dans le poste… Pour elle, le pays des bolcheviks représentait l'enfer sur terre, on y vivait dans une misère si profonde qu'on allait pieds nus dans ses pompes, été comme hiver… Au demeurant, c'était une brave femme que j'adorais : la preuve en est que pour lui faire plaisir j'ai été à la messe du dimanche, ou fait semblant d'y aller, jusqu'au jour où elle fut dans l'incapacité de me surveiller, du haut de la colline qui surplombait la place de l'église. Et je lui ai caché jusqu'à sa mort que j'avais passé ma crise de jeunesse la plus intense au Parti Communiste.

Donc, le fait que le bonhomme en train de courir sur le dessin du 81e rébus arbore des chaussettes rouges, est presque un hasard. Comme je ne pouvais pas le laisser en chaussettes russes sans risquer de plonger les joueurs dans un abîme de perplexité, je l'ai habillé de chaussettes rouges. La couleur, c'était à la rigueur un clin d'œil innocent à ma femme et aux lecteurs du billet de jeudi qui parlait des pieds de Balladur et Fillon. Rien d'autre.

Quoi qu'il en soit, à l'heure où je prépare ce billet, 20h10, personne n'a donné la bonne réponse… À moins qu'un gagnant ne survienne à la dernière seconde pour me faire pousser un post-scriptum de soulagement, il restera une énigme jusqu'à ce que quelqu'un apporte la solution (je profite de l'occasion pour demander des nouvelles de ma championne Madame.b. J'espère qu'elle va bien ?)…

En conclusion, je donne tout de même un indice : ne pas chercher midi à quatorze heures, et se contenter de décrire l'action —mot, sujet, verbe…

P-S: le sujet de ce billet est léger, mais peut-être n'est-t-il pas déplacé de le refermer sur une pensée amicale pour Gabale dans son chagrin de novembre…

10 commentaires:

Gabale a dit…

Merci :-)

Ju a dit…

Van Gogh ???
aller en goguette face au vent...
oui, je sais, capillotracté, hein ?

Le coucou a dit…

Gabale, il reste au moins les amis et les sympathies virtuelles, qui ne sont pas forcément moins sincères.

Le coucou a dit…

Ju, Van Gogh a fait de la politique ?

Eric citoyen a dit…

Un rébus facile ... ;-)

Qu'il disait , trop facile même

fidel a dit…

Bon, entre l'action du boulot et la réflexion du rébus j'ai une bonne journée demain , si je trouve une réponse, je posterai sans regarder les commentaires , of course (à pied)....

lucia mel a dit…

ben, c'était quoi la réponse ???

Le coucou a dit…

Éric, je maintiens, tu verras.

Fidel, vous pouvez regarder les commentaires j'ai l'impression qu'on va vous attendre… Chaussez-vous bien !

Lucia, bonne question ! Et donc, vous proposez… ?

Monsieur Poireau a dit…

Les chaussettes russes, je pensais que ça désignait celles qu'on remonte et qui redescendent !
:-))

[Tiens, tu es aveyronnais en fait ? J'aime beaucoup Espalion et les Causses, le Rouergue et tout le sud ! :-) ].

Le coucou a dit…

M Poireau, j'ai longtemps partagé pour ma part la définition de ma grand-mère…
(Oui, je suis aveyronnais, avec de la famille (de plus en plus éloignée) un peu partout dans le département…)