jeudi 4 novembre 2010

L'empereur de Chine à Paris

Le prix Nobel de la paix L'empereur de Chine Liu Hu Xiaobo Jintao est arrivé aujourd'hui à Paris, escorté d'une impressionnante suite de contrats. Dans l'empire chinois moderne, les contrats ont avantageusement remplacé les eunuques de jadis. Comme leurs ancêtres, les contrats sont de zélés serviteurs de l'empire, d'une grande efficacité, et dépourvus d'états d'âme.

On ne sait pas où seront logés les contrats ce soir, s'ils coucheront en travers de la porte de Hu Jintao, un peu partout dans les couloirs et l'escalier, ou bien si un enclos a été aménagé quelque part à leur intention. Cela n'a l'air de rien, cette incertitude sur le lieu d'hébergement des contrats, mais beaucoup de gens, dans l'entourage du président français, se posent la question.

Parce que le sort final des contrats est la grande affaire de la cour, quoique cela puisse paraître futile à l'ignorant. Il est en effet de coutume que l'empereur de Chine ne reparte pas avec toute sa suite. Il fait don de certains contrats à ses hôtes méritants, des biens gras ou de plus chétifs selon son bon plaisir…

Cette fois, notre pays a de fortes chances, dit-on, d'en obtenir de beaux, à condition que rien ne vienne ternir l'humeur d'un hôte réputé susceptible. Ainsi, M. Nicolas Sarkozy en personne a-t-il demandé au chef du protocole de veiller à ce qu'aucun biscuit nantais ne figure sur les tables de buffets. Ceci afin d'éviter qu'une mauvaise traduction n'amène à les présenter à l'empereur comme des "petits Liu", ce qui serait pris pour une allusion terriblement offensante à M. 刘晓波 —dont le nom seul est proscrit dans toute la Chine.

Pour la même raison, à la demande de l'Élysée, il a été ordonné à toutes les fanfares et orchestres qui donneront l'aubade au Grand Hu Jintao durant son séjour, de laisser à la maison tout ce qui pourrait ressembler à une flûte en bois ou, pire, en bambou. En effet la xiao est une flûte chinoise, et de xiao à Xiaobo, on ne sait pas trop combien de faux pas il peut y avoir…

Par ailleurs, Mme Rama Yade et M. Kouchner ont été priés de se montrer le moins possible, et surtout pas en arborant une écharpe blanche semblable à celle que leur offrit le dalaï-lama en 2008, au plus fort de l'épidémie de droits de l'homme. Mme Carla Bruni qui reçut aussi son écharpe à la même époque, ne sera évidemment pas frappée du même ostracisme, mais devrait au contraire donner la sérénade à l'empereur avec sa fameuse guitare.

P-S: Quel est le plus mauvais ministre de Sarkozy ? Yann a perlé quelques avis autorisés… Avez-vous lu «Le roman d'Arnaud»? Non? Arf en publie un extrait, courrez!

19 commentaires:

Gildan a dit…

Tiens !
Tu rends hommage à la photo de mon billet du soir !!!
:^)

Le coucou a dit…

Gildan,
je rends volontiers hommage à tes talents de photographe. :-)

Asse42 a dit…

Il faut dire franchement que l'oligarchie mondialiste se fout bien des droits humains. Alors tout ceci, même notre indignation, fait partie d'une pièce de théâtre où le plus important est de signer des contrats commerciaux qui vont contribuer à enrichir encore les plus riches.
Pour les autres il reste encore le droit de s'indigner mais plus pour longtemps:
http://lesouffledivin.wordpress.com/2010/11/05/la-chine-est-le-modele-de-loligarchie-mondialiste/

Homer a dit…

Toutes ces chinoiseries me font rire jaune. Hypocrisie, quand tu nous tiens !

Nicolas a dit…

Tiens ! Je suis d'accord avec Asse42 (ce qui est un signe...).

Ouais ! On peut crier notre indignation (mais on aurait pu écrire les mêmes articles, dans les journaux, avant qu'on donne notre avis). On peut faire des billets de blog.

Qui seront sur des serveurs hébergés on ne sait pas très où mais très probablement avec un tas de composants (la majorité ?) fabriqués en Chine par des enfants, des esclaves, des borgnes et des sodomites.

Le coucou a dit…

Asse42,
j'ai lu ton billet dont je ne peux que saluer l'intérêt de la démonstration. Néanmoins, je lui trouve le défaut de renvoyer tout le monde dos à dos, et de déboucher sur une sorte de dénonciation stérile.
Comme l'oligarchie mondialiste dont tu parles ici, il existe aussi une famille de pensée trans-opinions affectant de traiter les droits de l'homme avec un mâle détachement qui se prend pour de la lucidité. C'est en réalité parfaitement puéril et d'une inculture crasse, une sorte de «on ne me la fait pas !», ignorant la longue lutte de l'humanité pour s'élever au-dessus de la barbarie. Cette dernière n'a cessé de reculer, comme elle reculera encore en dépit de régressions passagères (encore qu'en Chine on ne puisse pas vraiment parler de recul: les Chinois d'aujourd'hui vivent mieux et subissent un moindre arbitraire que leurs ancêtres). La civilisation mondiale progresse grâce à l'entêtement des idéalistes ; aujourd'hui comme hier, elle ne doit strictement rien à l'action des trous du cul qui font du cynisme vertu. En tête de ces derniers, je place bien entendu les gouvernants dont les actes n'ont jamais d'autre horizon que la conservation du pouvoir, pour eux et les puissances d'argent. Le désir de paix, d'épanouissement dans la liberté et le bien-être s'inscrivent dans la continuité de l'humain, quand les traces des gens de pouvoir ne sont que des chiures de mouche sur une Histoire étriquée.

Homer,
un conseil: si tu croises l'empereur de Chine, cache ton rire !

Nicolas,
et alors ? En quoi tout cela ôterait-il la moindre légitimité au fait de vouloir accompagner les transferts de technologie d'un transfert de démocratie? Non seulement il serait indigne de fermer sa gueule au spectacle de l'injustice, mais en plus ce serait con, puisque nous avons aussi tout à gagner de l'émancipation des Chinois en terme économique.

Le coucou a dit…

Désolé pour la pollution de vos boites à mails avec la répétition de mes réponses: blogger paraissait les refuser, et j'ai bêtement insisté…

Nicolas a dit…

Le Coucou,

Nous ne sommes pas du tout d'accord. En faisant un billet pour exprimer "sa solidarité" avec les Chinois, on ne fait RIEN. RIEN ne bouge. Tout ce qu'on arrive à faire, c'est émanciper les Chinois au prix d'une baisse de nôtre niveau de vie (en faisant bosser des enfants, en plus) puis que la production est faite chez eux.

C'est à peu près ce que je répondais à un raélien (si !) à mon billet d'hier sur la Chine. Nous, on crée des groupes Facebook pour défendre les Chinois qui n'en sont pas moins opprimé. Sauf les Chinois embauchés par Facebook qui gagnent de l'oseille.

Le coucou a dit…

Nicolas,
rien à voir. En faisant un billet qui ne sert qu'à ricaner contre ceux qui veulent parler des droits de l'homme, on ne fait rien bouger nulle part. On donne simplement aux beaufs l'occasion de se rengorger.
L'industrialisation de la Chine qui est à l'origine du chômage et de la baisse de niveau de vie dont tu parles, n'est en aucune façon une conséquence d'un respect des droits de l'homme: elle découle d'abord du désir de puissance des gouvernants. Par contre le respect de ces droits de l'homme devrait entre autres engendrer une baisse de compétitivité de ce pays, par l'amélioration des salaires et la création d'un droit du travail digne de ce nom.
À la fin des fins, défendre des opprimés est une cause estimable, porteuse d'espoir, quand le cynisme est une impasse où échouent toutes les aigreurs et frustrations.

Nicolas a dit…

Le Coucou,

Ce que tu appelles du cynisme, je l'appelle de la clairvoyance. La gauche est championne de la lutte pour les causes diverses. Pendant ce temps, elle ne s'occupe plus des travailleurs français.

Cela dit, on peut toujours ignorer les dirigeants Chinois. Nicolas Sarkozy (que je ne veux pas défendre mais ses prédécesseurs étaient pareil) propose de causer avec eux (cette fois pour la participation au G20 ou je ne sais quoi pour limiter les impacts des taux de change avec leur monnaie) pour essayer de faire progresser les choses...

C'est un peu facile de traiter les autres de beaufs...

Mais ne nous fâchons pas pour des bricoles !

Asse42 a dit…

P'tain voilà que je trouve du côté de Nicolas. La Terre ne tourne plus rond...^^

Bon trêve de plaisanteries parlons sérieusement. Comme je l'ai prouvé dans mon billet les atteintes aux droits humains elles sont partagées dans le monde entier! On peut monter du doigt la Chine pour la liberté de la presse (mais la France est 44ème!), on peut montrer du doigt l'Iran pour ses pendaisons (mais les USA multiplient les, condamnations à mort!), on peut montrer du doigt l'autoritarisme de la Chine (mais l'UE snobe la démocratie!) et j'en passe.
Ce que je veux montrer par là c'est que la dictature est mondiale et inhérente à l'oligarchie dans tous les pays. Pourquoi ils appellent tous à un gouvernement mondial? Pour améliorer la démocratie vraiment? Ou pour contrôler tranquillement la planète? Ouvrez les yeux! La pantomine sur les droits humains n'est qu'une mascarade qu'ils agitent devant nos yeux sans que cela ne les empêche de signer des contrats de milliards d'euros qui vont profiter à qui? A l'oligarchie! ...

Pour faire une vraie révolution j'ai une solution: Refuser le crédit!
http://lesouffledivin.wordpress.com/2010/11/05/les-citoyens-us-tiennent-larme-de-destruction-massive-entre-leurs-mains-refuser-le-credit/

Et ce n'est pas le banquier-blogueur qui me contredira...

Le coucou a dit…

Mais la clairvoyance dont tu te réclames, tout le monde la partage ! Nul ne peut ignorer ce que met en lumière Asse dans son billet, par exemple. Nous savons tous ça, ou nous en doutons —et ça ne fait pas de mal de rappeler tous ces éléments. Qui dit qu'il faut être bourré d'illusions pour défendre les droits de l'homme?
Par ailleurs, sans entrer dans le débat de ce qu'il serait ou non possible de faire, tout en restant réaliste (droit de l'homme ou pas, quand on dirige un pays, il faut faire bouffer ses habitants), on peut remarquer que A. Merkel a su beaucoup mieux s'en tirer que N. Sarkozy quant au débat droits de l'homme / affaires…
Pour les beaufs, relis ma phrase : donner aux beaufs l'occasion de se rengorger t'exclut à priori de la confrérie. Du reste, on pourrait me faire le même reproche, puisque les beaufs se marrent avant tout du genre de position que je défends…

Le coucou a dit…

Asse,
je n'ai jamais pris un seul crédit de ma vie. Quand on n'est pas salarié, avec des revenus irréguliers, on paie cash. C'est vital.

Nicolas a dit…

Mouarf, le Coucou, je n'ai jamais pensé que tu me mettais dedans ! Mais les beaufs en question commentent chez moi et font des billets chez eux accessibles à partir de ma blogroll !

Je dis juste que mes braves réacs favoris ont des propos parfois justes même si je conchie évidemment certains de leurs points de vue.

Cela dit, je ne sais pas ce qu'à fait Merkell, mais l'Allemagne n'a peut-être pas les mêmes associations gauchistes que nous... Sans compter que la balance commerciale est (je crois) encore largement excédentaire...

Asse42 a dit…

Le coucou, et bien imagine que les citoyens fassent la grève du crédit plutôt que manifester dans la rue? Le crédit c'est la seule source de création monétaire depuis que les banques centrales sont privées ou qu'on leur a interdit d'en faire. C'est avec notre argent qu'ils alimentent leurs bulles donc si on supprime la source de leurs profits...

Nicolas on est tous le beauf ou le réac de quelqu'un.

Le coucou a dit…

Asse,
en revanche, il y a bien longtemps, j'ai travaillé dans une maison de crédit… Je crains que ce genre d'action, à priori utopique, n'engendre un cataclysme financier bien pire que celui que nous avons connu. Le crédit est une plaie et un poison pour beaucoup de gens, mais nos sociétés tiendraient-elle le choc sans lui? (je parles en terme de chômage, de pauvreté).

Monsieur Poireau a dit…

Tu te rends compte qu'en écrivant ainsi, ce sont qq milliards de lecteurs qui t'échappent ? Ce n'est pas de cette manière que tu amélioreras ton classement au Wi Kio !
:-)

[J'avais oublié pour l'écharpe de Carla, merci du rappel ! :-) ].

Monsieur Poireau a dit…

Je t'ajoute cette video qui est une contribution amateure à la manière dont la liberté d'expression existe :
http://www.dailymotion.com/video/xfjars_nice-tibet-libre-sarkozy-jintao-05-novembre-2010_news

Le coucou a dit…

M.Poireau,
tant qu'ils ne me tombent pas dessus à quelques milliards pour troller, ça va !

Merci pour la vidéo…