vendredi 12 novembre 2010

Pour un référendum sur les retraites

Romain, comme Isabelle d'ailleurs, nous rappelaient récemment l'existence théorique d'un référendum d'initiative parlementaire prévu par l'article 11 de la Constitution, depuis la révision de celle-ci en 2008.

Ce n'est pas un rappel anodin puisque l'Hebdo Politis a lancé à la mi-septembre un appel à un référendum sur la réforme des retraites. Ces derniers jours, avec l'adoption de la réforme par les parlementaires, contre le souhait d'une majorité de Français, les signatures ont particulièrement afflué sur le site qui les recueille. Les 51 188 signatures sont aujourd'hui dépassées. C'est beaucoup, mais il en faut davantage encore !
C'est pourquoi je me joins aux nombreux blogueurs qui soutiennent cette démarche pour vous inciter à signer et faire signer cet appel.

(Attention : le site est submergé de demandes, il est nécessaire d'être patient et de ne pas renoncer au premier échec de connexion. Ma méthode : à l'affichage d'une «Internal Sever Error» ou «Service Temporarily Unavailable , je reviens aussitôt à la page précédente et je clique à nouveau sur «Pour signer l'appel»… Il m'a fallu recommencer deux ou trois fois et attendre 4 ou 5 minutes avant de franchir l'obstacle…)

15 commentaires:

GdeC a dit…

@le coucou :

1. pourquoi un certain site se nomme-t-il justement article 11 ?

2. Vauzelle avait lancé la même initiative, avec autant de succès, à propos de la défense des services publics. je ne crois pas que cela en ait beaucoup sauvé...

3. Mais bon, au bénéfice du doute, je soutiens aussi, soyons optimistes... Quoi ? il faut attendre, être patient ? Pfff;;;;; pas mon style, je me casse.

Le coucou a dit…

GdeC,
1- on se le demande !

2- le "référendum" sur la Poste avait néanmoins embarrassé un moment le pouvoir.

3- il faut d'abord être optimiste, avant de s'énerver.

GdeC a dit…

@le coucou : je suis les deux... désolé. Pour le référendum sur la poste, j'y ai participé en temps que seul et unique représentant du parti de gauche, à Lunéville... (54). Ce fut intéressant, il fallait affuter ses arguments, sur les marchés. Mais bon, je privilégie l'efficacité. Et là... Les gens sont bien trop j'm'en foutistes et moroses, ou foncièrement individualistes, je sais ce que c'est de tenter de leur bouger le cul...

mtislav a dit…

Il paraît que Sarkozy n'a pas sorti les décrets d'application de la disposition permettant aux je ne sais combien de citoyens et députés d'imposer ce fameux référendum. Sinon, c'est sans doute par là qu'il eût fallut que nous commençassions.

Quoiqu'il en soit, signons, signons !

Le coucou a dit…

GdeC,
on ne peut qu'espérer que les gens signeront en masse… Sans les gens, il est impossible de rien faire…

Mtislav,
oui, et c'était justement l'objet du billet que j'ai fait avant celui-ci…
Signons!

Danielle2 a dit…

j'informe ceux qui ne le savent pas que ségolène royal a lancé une pétition pour ce référendum qui a déjà obtenu 104 000 voix - pourquoi ne pas unir nos efforts, et pas jouer chacun dans son coin !!!

Le coucou a dit…

Danielle2
je me demande d'ailleurs si je n'avais pas déjà signé celui dont vous parlez… Je m'y perds… Vous n'avez pas tort de regretter la dispersion, mais c'est une réflexion qu'auraient dû se faire les initiateurs de l'appel…

Le coucou a dit…

GdeC,
au fait, hier soir je n'avais pas fait attention au contexte empoisonné créé par ton billet-pamphlet. J'espère que tu n'as pas commenté ici avec l'arrière pensée de me mettre en porte-à-faux ? Auquel cas tu t'égares: je n'ai pas de temps à perdre avec des querelles intestines. Tu restes bienvenu pour ferrailler à propos de politique, mais si tu viens pour de mauvaises raisons personnelles, abstiens-toi : Nicolas est mon ami.

Epamin' a dit…

"Sinon, c'est sans doute par là qu'il eût fallut que nous commençassions." (sic mtislav)

J'admire!
L'imparfait du subjonctif: le temps idéal pour le sujet traité:
1/ la perfection ne peut exister en politique et tout restera à jamais imparfait;
2/ on peut toujours exprimer des souhaits, des idées, des revendications...
Chapeau bas, maître Mtislav!

GdeC a dit…

@nicolas : tu me prêtes des intentions qui ne regardent que ton ami. Cela ne me ressemble aps. Lui seul est capable de penser que je puisse faire ce genre de choses pour ce genre de raisons. Je commente ou je veux et avec qui je veux (à moins qu'on ne me censure, comme seul le grand nicolas sait le faire).Mais puisque c'est ton ami, je respecte. je ne suis pas un tordu, moi.Quand j'ai quelque chose à dire, je le dis. ça plait ou pas, je m'en fiche...

GdeC a dit…

oups ? je voulais dire au coucou.. (hips)

Le coucou a dit…

Epamin'
fine grammairienne en plus !

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
andré martin a dit…

Suite à la promulgation de la loi Sarkozy-Medef sur les retraites, nous devons analyser quand et pourquoi cette bataille a été perdue. Dans un article intitulé « Des gagnants, des girouettes et une unité syndicale de façade» à l’adresse http://www.retraites-enjeux-debats.org/spip.php?article477 nous rappelons et analysons le comportement des principaux acteurs de cette bataille sociale.

Le coucou a dit…

André,
merci, j'irai lire…