dimanche 13 décembre 2009

And the winner is…

J'escomptais un peu que Dedalus me fournirait une conclusion parfaite au rébus, comme la semaine dernière, mais alors qu'il m'avait fait espérer sur Twitter une belle parabole de bison sur la paille et de bête à cornes sans le sou qui pouvait mener loin —à un grand cocu de la politique, sait-on jamais—, son commentaire manque à l'arrivée. Évaporé… Et me voici donc obligé d'annoncer avec une austérité bien peu à la hauteur de l'exploit qu'il n'y a que deux valeureux gagnants ce dimanche. Fidel Castor et Philzone sont en effet les seuls à avoir proposé la bonne solution. Un bouquet de bravos pour chacun!


8 commentaires:

Epamin' a dit…

Un très grand bravo à eux deux...Quelle classe, quelle sagacité!

Le coucou a dit…

Epamin',
d'accord avec toi!

dedalus a dit…

et voilà, je disais ensuite avoir pensé à Sarkozy, en effet, pour la bête à cornes... puis y avoir renoncé, pour le côté fauché, sans le sou, sur la paille... mais alors la technologie m'a vexé, alors je l'ai boudée. na !

il reste que grand merci pour cette citation. tiens à ce propos, avoodware.com/blog permet d'accéder directement à mon blog... pour peu que cela soit ce qui est recherché.

promis Le Coucou, une prochaine fois je serai moins décevant.

Le coucou a dit…

Dedalus,
en fait, le merci est pour toi quand même, puisque tu m'as indirectement offert la conclusion… ;-)
Pour le lien sur l'onglet blog: je me suis limité au plus direct, mais… À bientôt.

Fidel Castor a dit…

2 vainqueurs pour le rebus ? j'ai une idée de rebus anti celui-du-coucou ou anti rebus du coucou, il faudrait que je fasse un effort pour poser mon idée sur le blog, merci a+

Le coucou a dit…

Fidel,
vous m'intriguez… Un anti-rébus… Vous donnez le nom et il faut décrire le dessin?

Monsieur Poireau a dit…

Je n'ai toujours pas compris le rébus ! C'était qui , J'ai du louper un épisode !
:-))

[Par mesure de rétorsion, je décide de ne plus donner que des mauvaises réponses, na ! :-)) ].

Le coucou a dit…

M. Poireau, ce n'était pas la gare Saint-Lazare, c'était une halle, ce n'était pas un veau, c'était un gaur…