samedi 19 décembre 2009

Quiz de Coucou

Comme la semaine dernière, l'humeur de ce samedi n'est pas vraiment au billet…Ce doit être un effet de l'approche des fêtes, et de ma répugnance à mêler le Père Noël au débat sur l'identité nationale et ses séquelles. Ainsi peut-on songer à interdire le port de la burqa sans associer à ce vêtement la houppelande du rouge barbu? Ne tombe-t-il pas au premier chef sous l'interdiction du «lancer de nains»? Et que dire de son attelage de rennes, à une époque où l'on songe sérieusement à taxer les pets des ruminants pour lutter contre les émanations de méthane?
Quoi qu'il en soit, c'est à un modeste quiz de la semaine du Coucou que j'invite à nouveau le lecteur…

Lundi,
le fantôme puant de Pinochet était évoqué ici, car on venait d'avoir la confirmation que le dictateur, de son vivant, avait fait empoisonner Eduardo Frei Montalva, ancien leader démocrate-chrétien qui lui faisait de l'ombre.
Il s'agissait d'un billet publié dans le cadre d'un partenariat avec:
a—L'Assiette anglaise?
b—Courrier International?
c—Crise dans les médias?

Mardi,
Ah! mardi j'ai dû trop dormir, parce qu'il n'y avait pas de note sur le Coucou —comme la semaine précédente. J'aurais pourtant volontiers réagi aux vapeurs d'une certaine dame au parlement européen, comme le fit Gwendal. L'idée ne me vint même pas comme le tenta M. Poireau ce jour là, de faire écrire le billet par ma compagne.
L'article de Gwendal concernait:
a—Mlle Ciguë?
b—Carla Bruni?
c—Rachida Dati?

Celui de M. Poireau:
d—le féminisme exacerbé de sa compagne?
e—le machisme?
f—une crampe coraco-mandibulaire?

Mercredi,
j'ai appris à la lecture de Courrier International, encore lui, qu'une particularité de notre vie publique étonne les étrangers, ou du moins le journaliste suédois auteur de l'article. Il s'agit de:
a—l'usage immodéré que nous faisons du mot: «démocratie»?
b—la place occupée chez nous par la culture classique?
c—le culte voué au président Sarkozy?

Jeudi,
pour justifier l'expulsion vers Kaboul de neuf Afghans, Frédéric Lefebvre émettait l'avis qu'ils devraient assumer leur devoir et se battre, plutôt que de se réfugier chez nous. Parmi les premiers, le Coucou suggérait à M. Lefebvre de prendre:
a—la tête d'une brigade internationale pour combattre en Afghanistan?
b—des leçons de trombone à coulisse?
c—une purge, pour en finir une bonne fois?

Vendredi,
tandis que sur certains blogs on pariait sur l'intelligence du lecteur, ou l'on se penchait sur le narcissisme de M. Sarkozy, dans beaucoup d'autres, dont le mien, on publiait le palmarès des Nicolas d'Or, qui fit grand bruit. À qui fut décerné le Nicolas d'or de la casserole politique de l'année?
a—Jacques Chirac?
b—Charles Pasqua?
d—personne?

Samedi…
Ah! Samedi, c'est aujourd'hui. De quoi parler: du Père Noël, de la Conférence de Copenhague? Bah!



Source image, d'après "Kind Hearts and Coronets", en Français "Noblesse oblige" (détourné d'une photo de ma collection personnelle)


4 commentaires:

BA a dit…

Les Hauts-de-Seine mettent fin à la prime de Noël des RMIstes.

Elle était versée depuis 1999 dans le département. La "prime de Noël", versée par le conseil général des Hauts-de-Seine aux RMIstes, ne sera pas reconduite cette année.

http://lci.tf1.fr/economie/social/2009-12/les-hauts-de-seine-mettent-fin-a-la-prime-de-noel-des-rmistes-5600638.html

Rappel :

Le président du conseil général des Hauts-de-Seine est Patrick Devedjian (UMP) depuis le 1er juin 2007.

Le coucou a dit…

BA,
il a loupé le Nicolas d'Or de la dernière abjection de l'année, Devedjian!
Ah! merci pour le lien que j'ai vu en commentaire ce matin, je ne sais plus où…

Nicolas a dit…

J'ai tout trouvé ! J'attends maintenant le rébus...

Le coucou a dit…

Nicolas,
bravo, et bonne chance!