dimanche 6 décembre 2009

Elle et Manu font un rébus

«Lui on le connaît, il s'appelle Manuel. Ses potes l'appellent Manu. Il aime bien sa salopette parce qu'il peut y accrocher le tournevis que lui avait offert son père, à l'occasion de sa première journée de travail. Son père était plombier, comme lui. Il est mort maintenant. Un malheureux accident de travail...

Elle non, on ne la connait pas. C'est Elle, tout simplement. Elle est apprentie plombier. Elle refuse qu'on dise plombière, elle trouve ça con. Son bleu de travail et ses outils sont neufs. Aujourd'hui, c'était sa première journée d'apprentissage et elle est parvenue à déboucher son premier lavabo. Pour fêter ça, Manu lui a proposé d'aller danser. C'est un prétexte, il est tombé amoureux, Manu. D'Elle.

La nuit touche à sa fin. Tout le monde est parti se coucher. La piste de danse est vide. Seuls, Elle et Manu dans les bras l'un de l'autre continuent de danser des valses endiablées. Ils ne se parlent pas. Les yeux dans les yeux, ils s'aiment et le savent.»

C'est la lecture du rébus du dimanche par Dedalus. Elle me plaît bien, ça doit être ce qui s'est passé, entre ces deux là… Pourtant, cette ode à l'artisanat ne débouche pas sur l'interprétation parfaite, il y a une fuite dans la soudure entre le prénom et le nom. Quel dommage! Le plus rapide à donner sa réponse avec succès fut Rimbus —sans fournir d'explication, ce qui rend la lecture de Dedalus aussi valable—, suivi par Berthe qui, elle, n'oublie rien, puis Yann, et Madame.b de retour dans le jeu avec une solution impeccable. Un anonyme a trouvé aussi… Ont suivi Nico93, la famille Castor, Éric citoyen, Epamin', Elmone, Céleste, Bérénice (dont le blog est devenu inaccessible), CC, Olivier … Soit quinze gagnants, un record ici, et la preuve que mes rébus ne sont pas si difficiles!



9 commentaires:

elmone a dit…

On va dire que celui-ci était plus facile que les autres semaines. La preuve ... J'ai trouvé pour la seule fois à ce jour !

Epamin' a dit…

Question:
C'est-y toi, le Coucou, qui fais les biaux dessins des rébus ou bien tu les trouves à droite, à gauche?
Si c'est toi, le Coucou, tu as une très jolie plume pour écrire et pour dessiner. Clap, clap!

Le coucou a dit…

Elmone,
la seule fois, vraiment? Il me semblait que tu avais déjà trouvé…

Epamin',
heu, oui, c'est moi qui gribouille. C'est déjà compliqué de trouver l'idée du rébus (ma femme participe, heureusement), s'il fallait en plus dénicher sur une image qui corresponde, ça deviendrait coton (et j'indiquerais la source, bien entendu).

mathRo7i a dit…

Ah mince, j'avais la réponse mais sans doute me suis je emmêler les pinceaux gauche droite pour valider et celle ci est restée en "blanc"
Es macho :-) (varonil) politico socialista francés, la prochaine fois je consulterais le manuel...

Le coucou a dit…

MathRo,
dommage! Oui, il ne faut jamais négliger le manuel. C'est ce que font tous les pilotes dans un atterrissage difficile: ils ouvrent le manuel sur les genoux. Bonne soirée! :-))

dedalus a dit…

Heureux que ma petite histoire ait pu te plaire. Et merci pour cette sympathique mise en exergue.

Monsieur Poireau a dit…

Vraiment et sincèrement, mon cerveau doit être cablé d'une autre manière ! J'ai pensé au plombier polonais, à quelqu'un qui raye le parquet mais tous les politiciens le font, je n'ai pas compris ils étaient dans le noir… bref ma cervelle fait ce qu'elle peut avec ce qu'elle a pour les rébus : pas grand chose !!!
Mais j'essaie, je participe et Courbertin me dit que ça reste l'essentiel ! :-)))

CC a dit…

Ah ! oui ! c'était plus facile que d'habitude ! Bises !

Le coucou a dit…

Dedalus,
comme tu m'offrais sur un plateau une analyse judicieuse et sympa du rébus, j'ai sauté dessus. Merci à toi de m'avoir autorisé à utiliser ce commentaire.

M. Poireau,
Tu as trouvé une fois, et frôlé la solution une autre, alors… En tout cas, merci de ta participation, en effet! ;-)

CC,
le hasard, et ça permet de ne décourager personne, même pas Poireau! :-))