dimanche 23 mai 2010

Neuf inspirés pour Pentecôte

J'apprécie le coup de main que l'on me donne de temps en temps pour rédiger le billet des résultats au jeu du rébus, parce qu'il faut sortir au même moment de la modération des commentaires, publier ces derniers, y répondre, et faire des liens pour présenter les gagnants. Chaque fois j'oublie un truc quelque part, surtout quand les réponses sont nombreuses, ce qui n'a pas été le cas de ce dimanche, ouf!

Le coup de main m'est donc venu aujourd'hui de l'ami Rimbus, lequel nous tient le discours idoine à un rébus si limpide que Nefisa, adepte de l'effort intellectuel intense, m'a engueulé. Comment se fait-il que tant de visiteurs n'aient pas songé à ce passage de l'histoire européenne que nous avons tous appris par cœur à l'école? Écoutez Rimbus, les cancres :

«[…]maréchal syldave et ministre de la défense du Roi Muskar XII (dit "Le bon") né à Klow en 1885 et mort mystérieusement à Schnôk en 1949 d'une indigestion de Szlaszeck aux champignons. Une commission d'enquête en 1952 a écarté toute implication des services secrets Bordures dans le décès de ce héros de la guerre Borduro-Syldave de 1937. Il a été fait maréchal à titre posthume. On peut encore voir sa statue sur la place de l'hôtel de ville de Zwiët dont il a assuré la défense pendant le terrible siège de novembre 1937, au cours duquel il perdit un œil…»
Notez bien, que si votre mémoire s'obstine dans la déficience, ce n'est pas très grave, parce que Rimbus a oublié de fournir à la fin la bonne réponse.

Dedalus aussi, figurez-vous ! Ou plutôt, cet animal s'est débrouillé pour me plonger dans l'embarras en donnant une réponse juste, quoique objectivement fausse. Si j'étais susceptible, je penserais qu'il s'est fichu de ma poire, l'air de dire : «j'ai trouvé, mais je ne le dirai pas…» Sales jeunes, insolents ! La prochaine fois, j'en avertis solennellement les habitués, la réponse sera la seule bonne possible, ou comptée pour fausse. De même que les lectures lacunaires de ceux qui m'imaginent casant un prénom bancal, au lieu de se pencher quelques minutes sur l'origine de Léon, par exemple…

Nefisa, la plus vive du jour, ne s'y est pas trompée, comme Vlad, Anne de mars, Lol, Dedalus le pendard, Mtislav, la Famille Castor, et Hermes —grâce à une réponse de normand…

8 commentaires:

Yann a dit…

Alors évidemment c'était trop facile mais je me suis pis les pieds et les neurones dans l'ovale noir,que j'imaginais en blakowsky mais ça ne voulait rien dire. Ce lion a 6 pattes m'a déconcerté. Décidemment ce dimanche, c'était trop facile et moi trop barré. Bravo jean-Louis, bien joué.

Gildan a dit…

Je savais bien que ça se terminait par "ski"!
;^)

Gildan a dit…

D'ailleurs j'avais : Lionel Jospinski...dans la tête tout l'après midi!!!
;^)))

Le coucou a dit…

Yann, ah! je n'avais pas pensé que la forme du fond pouvait troubler… Et les six pattes, c'est pour suggérer le trot tout en restant dans l'esprit "héraldique" du lion. Merci de ta visite et bonne semaine!

Gildan, dommage quand même: tu tenais un quart de la solution! ;-)

Nouvel Hermes a dit…

Normand! Non, le coucou m'insulte! Je m'explique: Le lion pète (gaz), il parle (ton)et on peut aussi bien voir 2 fers que 2 skis: conclusion, j'ai doublement gagné! Gaston Deferre et Léon Totski (En se grattant bien la tête je suis sûr qu'on peut en touver un 3e...)
Bonsoir et à bientôt!

Le coucou a dit…

Hermes, si je peux me permettre de contester ta version, j'observerai: 1-le lion ne pète pas, sinon, il aurait en plus des corps aux pieds douloureux, vu que les vapeurs concernent chaque patte. 2- Il ne parle pas, mais tire la langue, comme le lion des armoiries de Belgique, dont il est inspiré. Tu n'irais tout de même pas jusqu'à suggérer que nos amis Belges sont d'incorrigibles bavards?
Pour les fers, je concède qu'il peut y avoir confusion également avec des aiguilles à tricoter, des vrilles à creuser les macaroni, des gratte-dos et bien d'autres chose encore! Bonsoir! :-))

balmeyer a dit…

Bon, y'a du progrès : j'avais trouvé ski... et du coup "Poniatovski" ne sortait pas de ma tête...

Moi aussi le lion à 6 pattes m'a troublé, je cherchais un truc en "dragon", "saint georges", etc... Mais bon, y'a du progrès.

Le coucou a dit…

Balmeyer, alors on mettra dans ton carnet de rébus à faire signer par ton fils: «de l'application, mais manque de concentration. Peut mieux faire!» :-)