mercredi 5 mai 2010

Journée d'action pour défendre l'art et la culture

Demain 6 mai, sera une journée nationale de grève et d'action pour défendre l'art et la culture. Dans le prolongement des actions du 29 mars, une manifestation débutera à 14h30 qui se rendra du Cirque d'Hiver au Centre Pompidou… Les organisateurs appellent non seulement les artistes et tous les acteurs de l'action culturelle à les rejoindre, mais aussi les personnes attachées à la poursuite d'une politique culturelle de qualité.

En tête des évolutions que dénoncent les organisateurs de cette journée, on trouve le retrait de compétence des régions et départements en matière d'art et de culture. Prévu par la réforme des collectivités territoriales, il mettra notamment en péril l'organisation de nombreux festivals à travers le pays. Cette réforme est à rapprocher de la suppression de la taxe professionnelle qui, appauvrissant brutalement les départements, aura de lourdes répercussions sur la vie culturelle. Je me suis déjà fait l'écho ici à deux reprises des effets des transferts de charges non compensées par l'état sur les budgets locaux, à propos du Salon de littérature de la jeunesse en Seine-Saint-Denis…

On trouvera sur FaceBook le détail de cette journée d'action, je me contenterai d'y relever encore le quatrième point des menaces qui pèsent chez nous sur la culture. Il s'agit du Conseil de la création artistique, que préside Nicolas Sarkozy, président de la république, et digne héritier de l'honnête homme des lumières. Ce conseil, animé par M. Karmitz, est appelé à «exercer les prérogatives de la création artistique du ministère de la Culture», disent les signataires de l'appel. On voit donc naître un nouvel instrument de contrôle échappant aux règles normales de fonctionnement de l'état…

Il se trouve que sur le portail du gouvernement, on peut prendre connaissance de «dix projets pour la démocratisation de la culture» dévoilés par ce Conseil de la création artistique. On y trouve en 6e position l'intention de «Permettre l'accès de tous à l'art contemporain». Il y est écrit: «Frédéric Mitterrand et Marin Karmitz souhaitent aller à la rencontre des publics pour leur permettre d'accéder aux oeuvres du 20e siècle. Pour ce faire, ils ont demandé le soutien des élus locaux et des relais associatifs et éducatifs»

Tiens donc! Non seulement les collectivités locales seront privées de ressources et de la possibilité d'aider comme elles le souhaiteraient les activités culturelles de leur région, mais on leur dictera ce qu'elles doivent soutenir avec les trois sous qui leur resteront?
Le 6 mai, c'est demain. Manifestation à Paris et dans les grandes villes de province (détails par ici)

P-S: Epamin' est tellement en rogne, qu'elle a rédigé un billet presque politique! Rencontre à La Comète entre Corinne Lepage et des bloggeurs, elle est pour une 6e république… Lundi, Hypos revenait sur le 1er Mai et la responsabilité syndicale… Si vous aimez le théâtre et que vous êtes Parisien, il vous reste très peu de temps pour suivre les conseils avisés de Martine!

10 commentaires:

Gildan a dit…

Ça c'est dans "Mon Monde Des Pages" (sous "mes notes récentes") depuis quelques jours :

J'Y SERAI !
;^)

Didier Goux a dit…

ah, ah, ah ! Les petits subventionnés de l'action culturelle commencent à trembler pour leurs prébendes ? Tant mieux, tant mieux...

Et les festivals seraient en péril ? De mieux en mieux !

Le coucou a dit…

Gildan bravo, et n'écoute pas Didier!

Didier, on devrait vous subventionner pour l'animation que vous assurez dans la blogosphère.

Epamin' a dit…

Hihihi, c'est ça, je suis en rogne !
Merci beaucoup, le coucou, de déceler une analogie entre ma rogne et la chose politique...

Monsieur Poireau a dit…

Il rêve vraiment d'un pouvoir tout-en-un ce Sarkozy, une sorte de petit roi de république. On se demande vraiment ce qu'est ce comité Karmitz lors qu'il y a un ministère…
:-))

Lucie a dit…

" permettre l'accès de tous à l'art contemporain": qu'est-ce que ça veut dire?
Un centre d'Art contemporain dans chaque ville moyenne?

Didier Goux a dit…

Mais JE SUIS subventionné, qu'est-ce que vous croyez ? Le dernier modèle de sous-marin sarkozyste, c'est moi !

Sinon, sur le fond, je persiste et signe : tous ces "acteurs culturels" sont des pantins auto-couronnés.

Nicolas a dit…

Tiens Didier Goux voudrait voir la culture défendue et monopolisée par l'Elysée...

Le coucou a dit…

Epamin', pour moi elle est évidente, mais bon…

M. Poireau, chargé de mettre de l'ordre dans les arts la culture, apparemment, lorsqu'on aura privé les collectivités territoriale du droit de s'en occuper.

Lucie, je suppose qu'il s'agit de financer les visites aux musées, quelque chose dans ce goût…

Didier, ça ne m'étonne pas, que vous soyez déjà subventionné! :-D
Je ne partage évidemment pas votre jugement, il y a des manifestations culturelles régionales médiocres, mais il en existe aussi de grande qualité.

Nicolas, ah! tu as relevé l'anomalie!

Didier Goux a dit…

Nicolas : vous avez tellement tort que j'ai toujours été pour la suppression du ministère de la Culture et son remplacement par un simple organisme de conservation et d'entretien du patrimoine.