mercredi 9 septembre 2009

Être de gauche?

Sarkofrance a lancé une sorte de défi aux blogs de gauche, histoire d'estimer le degré de conviction de leurs auteurs. Il s'agit pour chacun d'entre eux (ou d'entre elles) de rendre publiques leurs principales attentes politiques. Joignant l'exemple à l'appel, il s'est attaqué lui-même au problème, nous fournissant du même coup une liste de propositions-phares difficiles à éluder, tant elles semblent importantes. Nicolas y a déjà répondu dans deux billets complémentaires, Romain aussi…

Pour ma part, je vais m'efforcer d'y répondre sans respecter le même ordre de priorité.



1— Suppression de l'élection du président de la République au suffrage universel. Je place ceci en tête, car aucune transformation profonde ne pourra se faire sans un changement décisif des institutions. Je suis pour que la désignation du président revienne au parlement, mais à une seule condition: c'est que soit immédiatement institué le Référendum d'initiative populaire. Un véritable référendum, pouvant porter sur la totalité des points de la vie politique, et obligatoirement organisé dès lors qu'un nombre raisonnable de citoyens le demande —indépendamment des élus.
Sans cette indispensable restitution au peuple d'une partie de sa souveraineté, je préfère élire directement le président moi-même, pour rappeler aux parlementaires que le roi, c'est un peu moi, seulement moi. Quitte, dans ce dernier cas, à ce que l'on rende le président révocable par le Congrès.
Parallèlement, comme le suggère Nicolas dans sa propre réponse, il va de soi que devraient être réformées toutes les pratiques actuelles, du haut en bas de l'organisation politique —interdiction du cumul des mandats, et application d'un seul et même code à toutes les communes de France, quelle que soit leur taille, par exemple.

2—Restaurer la Sécu dans son efficacité originelle, par la nationalisation de fait des Assurances-santé, comme le suggère aussi Nicolas, et plus largement de tout le secteur santé (à l'exclusion de la médecine de ville). Assurer son financement en taxant la totalité des revenus. Annuler toute les réductions de charges sociales.

3— Nationalisation des services de transports, de l'énergie, de l'eau. Nationalisation du secteur bancaire (avec indemnisation à échéance aussi lointaine que nécessaire).

4— Nationalisation de l'industrie d'armement, ratification des traités interdisant la fabrication et l'utilisation de certaines munitions, telles que les bombes à fragmentation.

5—Assujettir tout le monde à l'impôt sur le revenu, même de façon symbolique pour les Français les plus pauvres, après suppression de la TVA…

6— Rendre effective la séparation des pouvoirs, à commencer par la Justice, dont le budget doit être accru.

7— Maintenir la pluralité des médias, mais placer l'audiovisuel public sous la seule autorité d'un organisme indépendant, dont les membres pourraient être élus à la proportionnelle (en fonction des résultats aux législatives), parmi des candidats présentés par les partis.

8—Comme Nicolas encore, je trouve urgent de sauver la retraite par répartition, et l'âge du départ fixé à 60ans… Comment? Heu… Peut-être en récupérant une partie des bénéfices des sociétés.
Et puis, plutôt que de songer à faire bosser les gens jusqu'au cimetière, pourquoi ne pas faire cotiser les enfants dès la naissance, hein?

9— Donner le droits de vote aux élections locales à tous les immigrés résidant en France depuis au moins 3 ans. J'avoue être plus circonspect pour les élections nationales.

10— Sarkofrance place en 4e position le souhait de voir taxer l'héritage à 80%… J'approuve la proposition dans le cas des grosses fortunes, mais ce serait injuste pour la plupart des transmissions de patrimoines, qui sont modestes. De plus, les successions se réglant en général au premier décès dans un couple, taxer tout le monde à 80% aboutirait à ficher à la rue beaucoup de conjoints survivants. Il est préférable de fixer un seuil à ce genre d'imposition.

11—Compliquer la vie des exilés fiscaux notoires lorsqu'ils viennent sur le territoire —ce qui devrait devenir plus rare, avec l'avènement d'une justice indépendante…

12— Encadrer très sérieusement la mise en ligne de chaînes de blog, notamment par l'obligation d'en soumettre le thème à l'appréciation d'une commission dont je serais président, avec appartement de fonction dans le 7e arrondissement de Paris, berline et chauffeur, rémunération, etc.

Il va sans dire que plusieurs de ces propositions, comme la suppression ou l'affaiblissement substantiel de la TVA, relèvent des vœux pieux, si pour commencer, notre pays n'exigeait pas de renégocier les traités européens afin de leur donner une orientation plus sociale que commerciale…
image: mon paillasson

P-S. Je me demande s'il ne faudrait pas aussi remplacer la Star-Ac, à la télévision par un Interville démocratique?

18 commentaires:

David75 a dit…

Si je peux me permettre,,
Il faudrait utiliser une police de caractère un peu moins grosse pour les billet

babelouest a dit…

Eh ! Ensemble de propositions intéressant ! Je vais y réfléchir...

HERMES a dit…

Oui, dans l'ensemble. Avec 2 propositions essentielles La 1, sur les institutions - la plus importante:c'est ce qui cimente le reste! Et la 12, par démagogie, juste pour acheter le taulier!

Le coucou a dit…

David,
et comme ça, c'est mieux? Tu n'es pas le premier à me dire ça, alors, je viens de diminuer la taille de la police. Un peu à contrecœur, parce que j'avais fait ça pour me venger de tous les blogs où je me fais suer à déchiffrer des caractères minuscules…

Babelouest,
tu as tout le temps pour la réflexion: ce n'est pas pour demain, ni après…

Le coucou a dit…

Hermes,
pas la peine de m'acheter sur la 12, je viens te lire toujours par plaisir… quand je ne suis pas coincé par le temps. (Tiens, tu devrais lire ce billet de Martine et participer…)

David75 a dit…

ok pour la police de caractère c'est nettement mieux, écrire trop gros ou trop petit fait fuir de nombreux lecteurs.
je vais prendre un peu de distance pour ne pas avoir mal aux yeux .. Ou fuir

Nicolas a dit…

Je suis d'accord pour le point 12 à condition que l'on puisse se mettre d'accord, aussi, sur le partage des gonzesses.

Sur le point 7, je suis absolument d'accord pour que tout le monde soit assujetti à l'impôt sur le revenu, même de manière symbolique pour les plus pauvres : j'ai trop de potes qui considèrent certains droits comme normaux mais qui oublient que certains payent pour ça (et eux aussi, d'ailleurs, par l'intermédiaire de la TVA).

FalconHill a dit…

J'ai déjà répondu chez Nicolas, mais c'est vrai que je me sens en total désaccord avec ton premier point. Il me parait inconcevable que quelqu'un d'autre que le peuple désigne son chef. Aucune personne, même élue par mes voies, n'est légitime, à mon sens, pour désigner le Président de la République...
Sans doute est ce chez moi du gaullisme de base et basique, mais je l'assume avec plaisir :)

Sinon sur le reste, parfois je suis en phase et je signe. Parfois moins (nationaliser les banques me fait peur : je fais encore moins confiance en l'état pour une bonne gestion), mais parfois à fond (l'énergie doit être national et pas dans les mains du privé).

Ce que j'aime dans cette chaine, c'est aussi qu'elle montre que certaines valeurs sont considérés "de gauche" par les mecs de gauche, et "de droite" par les types d'en face. Et aussi qu'il y a plusieurs gauches, plusieurs droites aussi.
Et surtout que certaines valeurs, ou idée, pourraient être défendues par un camp, mais aussi par l'autre.

J'essaierai de répondre à cette chaine. Mettre là où je suis d'accord, et là où pas du tout.

Bonne journée à tous

Homer a dit…

Placer le Président face à ses responsabilités, et le sanctionner en cas d'échec, de promesse non tenue, de faute: voilà qui serait un réel progrès, non?

Le coucou a dit…

Nicolas,
sur le 12, étant donné mon statut matrimonial, je crois que l'accord serait facile à trouver…
Sur l'impôt sur le revenu (point 5 chez moi), je trouve scandaleux le fait que par le biais de la TVA, même les gens dépourvus de tout, comme SDF et clochards sont en fait assujettis à un impôt dissimulé, inique. Un impôt franc et quasi universel sur les revenus de tous ceux qui sont insérés dans la société d'une façon ou d'une autre, est évidemment la seule fiscalité honorable dans une république.

Falcon,
sur le président: pour parvenir à la démocratie (rappel: nous n'avons jamais été une démocratie, aujourd'hui moins qu'à toute autre époque), il n'y a aucun autre chemin que le référendum d'initiative populaire. S'il était instauré, n'importe quelle potiche, comme au temps des républiques précédentes, ferait l'affaire.
Néanmoins, la confiscation de la démocratie chez nous ayant encore de beaux jours devant elle, hélas, si l'on veut à tout prix maintenir l'élection d'un autocrate au suffrage universel, il est indispensable de le rendre responsable devant le parlement, et destituable.
Je suis d'accord avec toi sur le fait que certaines valeurs sont en fait simplement républicaines et, à ce titre, partagées par les gens honnêtes de tous les camps.

Homer,
voilà, il doit être au minimum rendu responsable de ses actes et dépouillé de la majeure partie de ses prérogatives régaliennes.

Monsieur Poireau a dit…

D'accord sur l'ensemble.
Le problème de la Justice est à discuter. Le passage par la votation entraine un risque de populisme…

Pour les nationalisations, sur le principe je suis d'accord. Le problème c'est qu'une trop grande maîtrise de l'Etat amène souvent une sorte d'ankylose bireaucratique, comme dans les ex pays de l'Est. La solution se trouve sans doute dans une part de privé pour l'initiative avec une forte répartition des richesses créées. A réfléchir ! :-)))

Le coucou a dit…

M. Poireau,
le risque de populisme me fait sauter au plafond: c'est l'argument dont se servent tous ceux qui profitent du système confiscatoire, ou en sont les clients! Mais bon…
Par contre, sur le risque de sclérose par un excès d'État,je suis de ton avis: il est réel. En fait, les nationalisations ne devraient porter que sur les secteurs indispensables à la collectivité nationale.

Monsieur Poireau a dit…

Le Coucou : pour le populisme, je pensais plutôt à ce qui se passe aux Etats-Unis avec les élections de juges. Il y a des dérives, par exemple à propos de la peine de mort, qui pourraient être arrêtées s'ils n'étaient pas élus.
Pour les autres cas auxquels tu fais référence,, je suis évidemment pour la démocratie !!!
:-))

Le coucou a dit…

Poireau, en fait je me doutais qu'on devait parler de choses différentes… ;-)

BA a dit…

http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/09/10/le-derapage-de-brice-hortefeux-a-l-universite-d-ete-de-l-ump_1238744_823448.html#ens_id=1238747

Brice Hortefeux, démission.

Le coucou a dit…

BA,
et oui! C'est le buzz du jour! ;-)

gauchedecombat a dit…

j'approuve particulièrement la 12ème proposition, sous réserve que le président de la comision, ce soit moi, et que le logement de fonction se situe dans ma ville à moi : Lunéville. Halte au parisiano centrisme !

Le coucou a dit…

Gauchedecombat,
bon, bon! Le vote des blogueurs tranchera, mais t'es pas sympa: pourquoi le provincial que je suis ne bénéficierait pas d'un pied-à-terre à Paris, hein?