lundi 8 mars 2010

Pour une Journée de la jeunesse

Nicolas Sarkozy a annoncé que Najlae Lhimer, cette jeune marocaine expulsée de France alors qu'elle venait porter plainte pour mauvais traitements, allait pouvoir revenir en France, «si elle le souhaite». Je m'en réjouis, et puisque c'est la Journée de la femme, j'en profite pour me poser deux ou trois questions très innocentes à partir de son cas.

Le Monde.fr titrait aujourd'hui : «Deux femmes expulsées au Maroc autorisées à revenir en France». Najlae Lhimer a 19 ans, la seconde, Salima Boulazahr, a 18 ans. Evidemment, je suppose qu'avec des jeunes filles * en âge de procréer, on peut parler de femmes. Mais mettons deux garçons (je choisis ce mot exprès) à leur place…

Je soupçonne que l'on aurait titré «Deux jeunes hommes…», voire «Deux adolescents…», et non pas «Deux hommes». Du reste, dans le corps de l'article, le rédacteur, après avoir parlé de Najlae, lycéenne sans papiers, s'est senti plus à l'aise de parler d'une jeune femme… Il aurait aussi bien pu parler de jeune fille .

Je ne tire évidemment aucune conclusion de ce genre de choix. Je suppose que l'auteur de l'article était sans malice, comme l'étaient ces journalistes de France-Inter qui, en d'autres circonstances m'ont fait sursauter en les écoutant. Autant qu'il m'en souvienne, il s'agissait à diverses reprises de gamines ayant eu des malheurs… Enlèvements, fugues, violences, interpellations…, peu importe, mais entendre qualifier des adolescentes de 12 à 15 ans de jeunes femmes (pour le coup on leur concédait la jeunesse) me sidérait.

Qu'est-ce qui pouvait bien passer dans la tête du journaliste, au moment où il parlait? Je crois le savoir: le désir de capter l'estime des jeunes auditeurs. De même qu'il m'est arrivé de batailler avec des éditeurs pour la jeunesse afin de conserver un «petit», associé à un personnage enfantin (on voulait me l'enlever, au prétexte que les lecteurs de dix ans veulent être traités comme des grands), de même la radio doit se soucier que les adolescentes et les adolescents se sentent considérés comme des femmes et des hommes.

Cet appauvrissement du langage ne s'applique d'ailleurs pas seulement au sexe féminin: j'ai entendu pareillement présenter des gamins sans un poil au menton en jeunes hommes. Il y a cependant une limite au ridicule dont les journalistes semblent garder conscience. Ce soir, aux informations, il était question d'un gosse perdu de 2 ans environ, et il a bien été précisé qu'il s'agissait d'un enfant, non d'un homme… Il est vrai que l'on ne doit pas encore se préoccuper de gagner des auditeurs dans les pouponnières, mais ça viendra.

* le but essentiel de ce clignotement est d'étrenner une balise coquette dont je viens d'apprendre l'usage sur Le boulet, un blog de mon confrère Gaël, que je remercie

22 commentaires:

HERMES a dit…

La manipulation passe par les mots, toujours par les mots. Rien d'innocent dans un mot, dans son clin d'oeil, à sa proximité avec un autre mot. Sur un blog ou un écrit, le mot reste la variable qu'on ajuste comme dans l'économie: Histoire de rentabilité. Puisqu'il semblerait que nous en soyions tous là, espérons que ceux qui aiment la langue et l'écriture aillent toujours au bout de cette passion et que l'écriture leur cloue le bec.

Jeffanne a dit…

Bien bel article qui remet les choses à leur place et peut-être aussi les bébés dans leurs berceaux... quoique... maintenant "tout petit" t'es "grand"

Perso j'ai eu la chance d'avoir toujours été grande puisque je n'ai pas beaucoup grandi... hi, hi... hé, pas l'air d'une adolescente quand même...

Le coucou a dit…

Hermes, «Rien d'innocent dans un mot, dans son clin d'œil, sa proximité avec un autre mot». Nous sommes encore d'accord, tant mieux!
Jeffanne, mais apparemment, vous avez un berceau dernier cri, connecté sur internet… Parfois le progrès me fiche le vertige!

CC a dit…

En effet, entendre appeler "jeune femmes", des ados de 14, 15 ans, ça doit faire mal aux oreilles ! (tout comme voir clignoter comme ça les mots, ça fait un peu mal aux yeux ! Mais c'est joli !)

En tout cas, c'est finement noté...

Bonne soirée !

Gularu a dit…

Héhé ! Le Coucou découvre le Blink blink !

Monsieur Poireau a dit…

Juste sur le clignotement, je m'excuse mais je l'ai utilisée il ya déjà longtemps ! Pour info, elle n'est pas visible sur certains navigateurs de marque Microsoft ! :-))

Monsieur Poireau a dit…

Hermes l'a déjà dit mais c'est bien de tordre le langage qui permet de faire passer certaines idées. Je trouve ainsi que le Coucou est un jeune blogueur très pertinent !
;-)))

Le coucou a dit…

CC, et encore, j'ai oublié le contexte exact de certains cas, mais il y avait de quoi décrocher son téléphone pour traiter le "journaliste" de crétin. Pour les clignotements, c'est l'amusement d'un jour.

Gularu, oui, je suis très blink blink, finalement!

M.Poireau, tant que tu ne m'expliques pas que c'est toi qui a inventé le blink blink, tout va bien. :-)) Invisible pour les microsofteux? Tant mieux, les esclaves contents de leur sort peuvent crever.

Monsieur Poireau a dit…

Le Coucou : ma remarque sur l'usage premier que je fis du blink était plus destinée au boulet qu'à toi. Tu n'es que la victime d'un vil manipulateur ! :-)))

Le coucou a dit…

M. Poireau arrheu! arrheu! arrheu! :-)))

Le coucou a dit…

M.Poireau, il me semble en effet que Gaël disait quelque chose à ton sujet…

Didier Goux a dit…

Je ne voudrais pas avoir l'air de défendre les journalistes (Dieu sait !), mais il faut avouer qu'il y a de quoi s'emmêler les pinceaux, dans toutes ces histoires de mots-qui-disent-autre-chose-que-ce-qu'ils-semblent-dire. Entre une adolescente de 14 ans qui devient une "jeune femme" et un homme de 30 ans qui reste un "jeune" lorsqu'il est délinquant, banlieusard et africain, reconnaissez que ça devient un peu compliqué.

Jeffanne a dit…

Le Coucou,
Voui, voui... n'est-ce pas !!!
.un berceau dernier cri (euh c'est vous qui le dites) j'ajoute alors et pour l'humour, avec :
. des doudous si doux,
. des "nids d'anges" tout soyeux...
voluptueux tout ça ? peut-être peut-être !!!

Si j'en crois Amélie Nothomb quand elle dit "
la volupté élève quelle qu'en soit la source",
je deviens de plus en plus grande...n'est-ce pas...

Le coucou a dit…

Didier,figurez-vous qu'en écrivant ces lignes, en vitesse, j'ai pensé que vous pourriez faire cette remarque, mais c'est déplacer mon sujet qui voulait simplement pinailler sur la Journée des fillettes, jeunes filles et femmes…

Jeffanne, Amélie a dit ça? Je ne consentirai à la lire, peut-être, que si elle change de chapeau.

Gaël a dit…

@Monsieur Poireau oui tu l'avais utilisé il y a bien longtemps ce clignotement, mais impossible d'en trouver une trace via google ou autre...

@le coucou trés joli billet !

Monsieur Poireau a dit…

Gael : je me suis posé la question aussi de comment le retrouver mais bon…
Si quelqu'un sait comment faire une recherche dans un blog mais spécifiquement dans le html, ça m'intéresse !
:-)))

ZapPow a dit…

Pour info, le blink blink n'est pas visible non plus avec Safari.

Jeffanne a dit…

C'est quoi qu'vous voulez-tous ??? là...
clignoter dans les cas d'urgence !!!!

Jeffanne a dit…

Le Coucou...

Quoi !!! vous n'aimez pas les chapeaux... pourtant si vous voyez le mien vous succomberiez à la tentation... euh.... sans plus de précision... faut jamais rentrer dans les détails... qui disent... les autres...

le-gout-des-autres a dit…

Le Coucou, jeune homme, tu dis ça parce que tu n'as pas compris qu'il n'y a plus d'enfant qui commette une bêtise et qu'il faut rappeler à l'orgre.
Il n'y a plus que des mineurs délinquants qu'il faut absolument punir sévèrement.
Tu vas voir que bientôt un jugement ne pourra plus exciper de "lexcuse de minorité" pour prévoir une sanction éducative en milieu ouvert au lieu d'une peine de prison ferme.
C'est vachement plus efficace, en effet. Tu n'as qu'à examiner les statistiques de la délinquance juvénile aux USA pour t'en convaincre.
Reste plus qu'à les tuer.
D'après les partisans de la méthode forte, "au moins ça évite la récidive"...

Le coucou a dit…

Gaël, merci!

M. Poireau, c'est bizarre qu'il soit impossible de le trouver par une recherche de la balise, ça n'existe pas? Avec Firefox, tu peux chercher dans le code de la page affichée, mais c'est donc limité…

ZapPow, je n'ai pas essayé avec Safari, tiens. De toute façon ce n'est pas important! ;-)

Jeffanne, mon but était simplement de faire joujou un soir avec un truc html à ma portée…
J'aime bien certains chapeaux, pas celui d'Amélie N. Elle empoche assez de droits d'auteur pour s'en offrir un plus beau (j'espère qu'elle ne le fera pas, je n'ai pas envie de la lire). Par contre, je ne doute pas que le vôtre soit charmant.

le goût-des-autres, tu as vu? Tu as fait une faute de frappe révélatrice: rappeler les enfants à «l'orgre»… On est tenté de lire à l'ogre, eh, eh! Sur un autre registre que Didier, tu n'as pas tort non plus, quant aux jeunes délinquants —tiens, les adolescents ont en général droit au qualificatif de "mineurs", pour rester dans l'esprit de mon billet. On entendra peut-être un jour: «un homme mineur qui conduisait sans permis une voiture volée…"

Epamin' a dit…

Bel article!
J'aime beaucoup travailler avec mes élèves sur l'impact d'un titre de une et leur ouvrir les yeux sur la manipulation par l'image et par le mot.