samedi 27 mars 2010

Une foule de rêve au N.S.D.

Bon, il est temps pour moi d'évoquer ici ce No Sarkozy Day que j'ai défendu bec et ongles… À l'heure où je m'attaque à ce billet j'ignore encore l'inconsistance exacte de la mobilisation nationale. Si j'en juge par le coup d'œil jeté sur Twitter où les blogueurs sérieux qui savent ce que démocratie veut dire, ont la dent dure et l'ironie véloce, il a été grand, le désintérêt pour la manifestation. On verra bien ce qu'il en est, quand les participants des villes importantes livreront leur sentiment…

Quoi qu'il en soit, je peux témoigner que chez moi ce fut un triomphe. Jugez en plutôt, à la vue de ces deux photos prises avec mon téléphone mobile… Voici d'abord le rond-point devant la sous-préfecture de Draguignan, qui tient lieu de place les jours où se forment les cortèges de protestation. À mon arrivée, il était deux heures moins dix, les lieux étaient absolument vides.


Vous souriez? Vous vous moquez peut-être, mais vous avez tort, car quelques poignées de minutes plus tard, à deux heures cinq, le même endroit était noir de monde. Une foule bon enfant et gouailleuse, qui gueulait «Sarko démission!» —ce qui était très mal, car contraire aux buts de cette journée, laquelle devait se limiter à dire non à Nicolas Sarkozy. Donc une masse compacte de nonistes, dont j'étais, qui devait bien comprendre cinq à six mille personnes se pressait là. En voici la preuve:


Je me demande quelle évaluation en fera la police, et c'est avec curiosité que je lirai la presse locale demain.

23 commentaires:

Aliciabx a dit…

Morte de rire mais, maintenant, les Français savent que l'on existe (enfin... pas beaucoup à Draguignan).
Affaire a suivre car ce n'est pas parce que l'on a perdu une bataille que l'on a perdu la guerre (je n'aime pas cette expression, d'ailleurs).

Aliciabx a dit…

Ps : je pense que certains doivent culpabiliser mais je ne citerai pas de noms...

Gwendal a dit…

Une centaine de personnes à Nice dans une humeur bon-enfant... Étant donné qu'à Nice on est en plein Sarkoland version Estrosi, je peux dire que c'est un bon résultat.
Compte-rendu dès demain avec photo à l'appui.

Pensez BiBi a dit…

Rire de BiBi mais loin de toute moquerie. On peut préférer au NSD son "Sarkozy Day" du 22 avril 2012...

http://www.pensezbibi.com/non-classe/clip-22-avril-2012-the-sarkozy-day-2252

HERMES a dit…

Le vrai NSD chargé de sens, c'était dimanche dernier. Mais l'illusion était sympathique.

Didier Goux a dit…

Mince ! pour le coup, je regrette presque mon billet ironique de cet après-midi : l'impression d'avoir tiré sur un corbillard...

Le coucou a dit…

Aliciabx, à suivre peut-être, sans doute… Il faudra voir si les nombreux déçus se démobilisent ou non. Pour ce qui est de désigner des fauteurs d'échec, je crois que c'est sans objet: c'est l'incapacité à sortir du web qui est en cause. Et donc la crédibilité auprès des médias d'un mouvement à l'écart des principaux partis…

Gwendal, en effet, réunir à Nice, des opposants à Sarkozy en nombre, relève du pari fou. J'attendrai ton compte rendu avec impatience!

Bibi, que faire d'autre sinon en rire? 2012 est encore loin, et accentuer le désamour entre Sarkozy et les Français n'est pas inutile! Il conserve une cote de confiance suffisante pour se relever d'ici là.

Hermes, en effet, mais les tempêtes populaires qui échappent aux prévisions —et souvent aux préparations—, sont aussi chargées de sens.

Didier, il ne faut pas avoir de regret, chacun dans son emploi… Et de toute façon, les croque-morts sont de joyeuse compagnie.

mona a dit…

Mince alors, je pensais trouver un peu de réconfort ici, car chez moi, y a des gens qui ne savent pas de quoi on parle !!! De toute façon, j'ai décidé sous mon toit, et ce dès le début, que ce serait NSD tous les jours, na ! Excellent, ton billet, j'ai adoré la photo, fallait l'imaginer...

Fidel Castor a dit…

c'est pas pour cafter mais le troisieme du deuxieme rang, il a dit "sacozy, maison"
A demain les coucous.

BA a dit…

Mais ... Mais ... C'est pas des vrais manifestants ! La photo est truquée ! C'est un scandale ! En revanche, voici une video extraordinaire qui, elle, n'est absolument pas truquée !

C'est une video datant du 10 septembre 2009. Nicolas Sarkozy s'expliquait sur sa décision d'instaurer la taxe carbone : "C'est une question d'éthique."

Regardez bien cette video extraordinaire jusqu'à la fin :

http://sarkofrance.blogspot.com/2010/03/sarkozy-et-la-taxe-carbone-je-vous-ai.html

Le coucou a dit…

Mona, il n'y a pas lieu de se désoler. Cette journée contribuera peut-être à faire davantage parler du NSD, et la prochaine fois davantage de monde se déplacera. Il y a des mouvements boule de neige, comme ça… Merci pour le compliment. :-)

Fidel, chut! oui, il y en avait parmi nous. D'ailleurs ils sont partout, mais ils veulent notre bien: c'est pour ça qu'il venaient faire la claque au NSD. À demain, avec plaisir (ah! je crois qu'il sera difficile…)

BA, non non, mon cher! Je ne mange pas de ce pain là, c'est une photo authentique.
Merci pour la vidéo, quoique je l'ai déjà regardée ce matin…

oblomov a dit…

Les Draguignanais parlent aux Dracénois ! (À moins que ça soit le contraire...)
5,000 manifestants selon les organisateurs, 5,000 bites selon la police...

dedalus a dit…

A Paris, je dirais plus de 2000 et moins de 5000 personnes. C'est-à-dire à peine plus que les visites sur mon blog ce samedi, suscitées par mes billets nsd.

Ce qui illustre bien à quel niveau se situe l'échec : le truc est resté sur internet, n'a pas réussi à convaincre de l'intérêt de descendre dans les rues, pour de la vraie, et manifester une inquiétude et une colère pourtant bien réelles.

S'il n'y a pas eu l'effet boule de neige qui crée les grandes mobilisations, c'est qu'Internet peut servir d'étincelle, mais sans carburant, le moteur ne saurait démarrer.

Mais le potentiel pour une réaction populaire au sarkozysme est bel et bien là, diffus et qui ne demande qu'à s'agréger.

Monsieur Poireau a dit…

Pas lu les commentaires.
J'avoue que les opposants véloces, prétenduement de gauche mais dans la branche chaise de bureau, m'énervent vraiment. Au mieux, ils devraient se taire plutôt que de se tirer autant de balles dans les pieds !
:-))

[Je vois que toute la foule était par chez toi en fait ! :-)) ].

Le coucou a dit…

Oblomov, tiens un lecteur du Post qui débarque ici, ça arrive donc! Vous êtes Dracénois, si j'ai bien compris, nous aurions pu au moins être deux à discuter le coup!

Dedalus, je suis d'accord avec ton point de vue. L'échec du mouvement vient d'être resté prisonnier du web. Et rien ne dit qu'il n'y aura pas de suites…

M. Poireau, je l'ai dit comme ça pour éviter d'être agressif, mais je n'en pensais pas moins ;-)

romain blachier a dit…

Que les intentions des organisateurs soient nobles ok mais bon 1 manifester contre un mec élu normalement mouais 2 croire que nombre de révolutionnaires de clavier vont transformer leur logorrhée en un truc concret mouais encore 3 manifester une semaine après un no sarkozy day plus concret (les régionales) mouais

Monsieur Poireau a dit…

La notion de "faut pas manifester, il a été élu" répétée à l'envi par les uns et les autres est assez rigolotte et ouvre des années de tranquillité à tous les despotes du monde ! Une bonne nouvelle pour les régimes dérapant, je trouve !
:-))

(Mes respects au général !!! :-)) ).

Gwendal a dit…

Oui, moi aussi j’aime assez cet argument sur la « légitimité » du président… Que l’UMP le répète sans cesse, passe encore. Il faut bien qu’ils se justifient. Mais que la gauche bienpensante s’y mette elle aussi ! Cela démontre qu’elle ne craint qu’une chose, qu’on lui fasse le même coup si un jour elle revient aux « affaires » (c’est le cas de le dire !)

C’est un argument qui n’a aucun sens. Ou plutôt si, il en a un… Il signifie que lorsque la moitié des français élit un président, l’autre moitié doit fermer sa gueule pendant cinq ans.
Bel exemple de sociale démocratie !

Le coucou a dit…

Romain, je respecte ton point de vue qui me semble être celui d'un élu. Cependant, j'ai pour ma part évoqué dans plusieurs billets sur le NSD les arguments que tu avances, et j'ai déjà répondu à ceux-ci. Le plus intéressant d'entre eux est le premier, qui cependant s'écroule de lui-même: aucune manifestation, aucune protestation n'est possible contre un élu, alors. Et de toute façon je camperai jusqu'au bout sur le fait qu'un peuple a le droit, et lui seul, de retirer quand il le désire la légitimité qu'il a accordée à un homme politique. Ne pas donner aux citoyens le moyen (référendum) d'exprimer ce retournement toujours possible, c'est les pousser dans la rue…

M.Poireau, entièrement de ton avis! :-)

Le coucou a dit…

Gwendal, tu commentais pendant ma réponse… Nous sommes d'accord, alors je n'ajoute rien. :-)

gauchedecombat a dit…

@le coucou : je n'habite pas une ville importante... Mais sur celle la plus proche, à peine une trentaine de manifestants. Misère...

geronimo a dit…

A Nantes, une manif est organisée suivi d'un apéro pik nik. Manif inter région ( bretagne/pays de loire). C'est vraiment regretable que Leslie et/ou Catherine ont refusé de le notifier dans chaque département concerné. Cette manif a été décidée quelques jours seulement après la première. Nous avons organisé celà car c'est le département où il y a eu le plus de participants. Jusqu'à 450 personnes se sont retrouvé à défiler, des gens non prévus de défilé ont rejoignent le cortège.
Pour ceux qui veulent participer, vous serez les bienvenus.
http://www.facebook.com/photo.php?pid=177531&id=100000300945485#!/group.php?gid=244407369911&ref=ts

Le coucou a dit…

Houps! ce billet bouge encore, puisque voilà
Gernonimo… Bonne chance!

Et du coup, je vois que j'ai oublié Gauchedecombat… Ça ne nous rajeunit pas! Mes excuses, l'ami, et bonne soirée!