jeudi 1 avril 2010

Dernières dépêches d'agences

Tôt ce matin, le président Sarkozy a demandé au Premier ministre de convoquer une séance du Parlement en extrême urgence cet après-midi.
Députés et Sénateurs devront se prononcer avant 21 heures, sur un texte de loi réduit à un seul article: «la loi TEPA est abrogée.» Nicolas Sarkozy souhaite signer le décret d'application un peu avant minuit, ce jeudi 1er avril, afin que dès demain les frontières soient fermées devant tout porteur d'un bouclier fiscal qui tenterait de s'enfuir. L'Élysée n'a fait aucun commentaire, c'est de la bouche d'une femme de charge que l'on a appris que le président a passé la nuit blanche, en méditation dans la chapelle du palais avant de prendre sa décision.


Monseigneur André Vingt-Trois, soucieux de pacifier la vie politique française, pourrait proposer à l'occasion des fêtes de Pâques l'instauration d'une nouvelle Trêve de Dieu. Du mercredi soir au lundi matin, les féodaux de tous les partis s'interdiraient l'usage du croc de boucher, des petites phrases empoisonnées, et plus généralement de la langue de bois. Des voix se font déjà entendre dans les milieux concernés pour décourager une telle initiative, «on veut nous réduire au silence !», aurait ainsi déclaré le sire Lefebvre.

On annonce que sera prochainement créé un poste de Commissaire à la réforme des sites internet gouvernementaux, dont le premier titulaire pourrait être Charles Henri Ferocias.

À l'occasion d'une rencontre en un lieu tenu secret, le président iranien M. Mahmoud Ahmadinejad, et le maréchal libyen M. Mouammar Kadhafi, ont décidé, sur proposition de ce dernier, d'en finir avec l'hostilité séculaire opposant Sunnites et Chiites. Pour ce faire les deux dirigeants s'apprêtent à annoncer prochainement au monde la signature d'un traité de fraternité, aux termes duquel la Libye prendra désormais le nom d'Iran, et l'Iran celui de Libye. Les deux pays procéderont en outre à un échange d'otages: le sort du Suisse Max Göldi dépendrait désormais du bon vouloir de Téhéran (Libye), tandis que celui de Clotilde Reiss passerait aux mains du caporal de Tripoli (Iran). Cette opération politico-religieuse aurait en fait pour but principal d'effectuer le premier attentat diplomatique international, semant un désordre sans égal jusqu'à ce jour dans les relations entre états. En effet, toutes les résolutions de l'ONU instaurant réprimandes ou sanctions deviendront caduques puisque visant tel pays qui n'est pas, ou plus, celui qu'on croyait…

8 commentaires:

Nicolas a dit…

Beaux poissons.

Le coucou a dit…

Nicolas, bonne pêche!

Homer a dit…

Après tout, pourquoi pas !? :-)

Ferocias a dit…

Beau rebond sur un commentaire laissé sur ton blog (pardon: blogue)!
Je trouve assez lamentable que le site de l'Elysée laisse apparaître des erreurs, pardon des fautes, dans l'utilisation de la langue française. Il doit bien y avoir un ou deux grammairiens UMP non?

Le coucou a dit…

Homer, ouvrons l'œil!

Ferocias,sans doute… J'aurais bien une théorie: c'est que les sites sont d'abord confiés à des diplômés en informatique. Il faudrait donc dire: il doit bien y avoir un grammairien informaticien à l'UMP? C'est peut-être beaucoup demander.

Epamin' a dit…

TEPA,
TEPA là, tant pis,
TEPA là, tant mieux,
t'es pas là?

Le coucou a dit…

Epamin', non j'T pas là! Bonne soiré quand même!

Monsieur Poireau a dit…

Quand on se souvient que ce gars voulait partir méditer dans un monastère à propos du poids de sa fonction. Il a fini dans les bras d'une pouffe à l'Elysée. C'est peut-être une réelle plaisanterie !
:-))