jeudi 29 avril 2010

Entêtement karachique

Falconhill et Nicolas commentaient hier un billet du nouveau blog d'Éric, s'attardant sur les huit habitudes du blogueur efficace. À la lecture des uns et des autres, je constate que, si je suis grosso modo d'instinct chacun des préceptes énoncés, le résultat d'ensemble ne suffit pas à me rendre le moins du monde efficace.

Néanmoins, appliquant en cette fin de matinée les deux premiers commandements de ces tables de la loi bloguesques, je remets sur le métier mes humeurs karachiques pour émettre une réflexion obstinée sur le possible scandale d'état croupissant dans un secret honteux.

Si nous étions en démocratie, il n'y aurait aucune considération au monde qui retiendrait nos gouvernants de révéler au grand jour la totalité des documents concernant l'affaire des ventes d'armes au Pakistan.

Le fait d'en dissimuler des éléments sous le secret d'état, de faire la sourde oreille aux demandes des députés de l'opposition est, en soi, un aveu de mauvaise conscience politique.

Que l'on ne vienne pas nous resservir le contre-argument dilatoire de la présomption d'innocence. Puisqu'il a des choses à cacher au peuple souverain, le pouvoir est au moins coupable de dissimulation. D'ailleurs tout pouvoir qui s'exerce dans le refus d'un contrôle total de la représentation nationale est suspect par essence.

Ce billet vous a plu? Vous pouvez le recommander :
Wikio

9 commentaires:

Nicolas a dit…

Putain ! Un billet à midi...

On est d'accord. Je l'ai d'ailleurs twitté pour tester ton truc.

Homer a dit…

ouah, et pis, sévère !

Le coucou a dit…

Nicolas, j'arrachais les mauvaises herbes autour de la maison quand l'envie de l'écrire est venue. Merci du tweet!

Homer, ouah! un commentaire à 13h29! Bonne journée.

FalconHill a dit…

"Possible scandale" : c'est bien, tu appliques la présomption d'innocence, youpi :)
J'applique ce principe dilatoire, parce que quand d'autres affaires, il n'y aucun état d'âme pour l'appliquer. Donc secret d'Etat ou pas, sensibilité politique ou pas, je ne vois pas pourquoi parce que dans un cas Sarkozy serait mouillé, on viendrait le servir à table.

Mais sur le reste, tu as complétement raison. Dans les démocraties autour de nous, ce genre de suspicion serait impossible. Et le secret d'Etat n'a pas à couvrir des scandales politiques.
Et au final c'est ça qui me gonfle : le "secret d'Etat" est en train de faire grossir tous les fantasmes, les rumeurs, de couvrir des puissants, et de donner des boules puantes à d'autres. C'est pénible...

Donc oui à la vérité. Mais non à l'accusation politique...

(et je le dis d'autant plus sereinement qu'en 1995', Balladur n'était vraiment pas ma tasse de thé...)

Homer a dit…

bah quoi, c'est la pause-blog-déjeuner !

Le coucou a dit…

Falcon, ben oui, pour le moment il n'y a que des soupçons, puisque l'enquête est suspendue à la production de documents bloqués par la volonté de l'exécutif…
Il y a une chose qui me trouble, par ailleurs: quand la gauche est au pouvoir, la presse de même sensibilité tient à montrer son indépendance, et fait preuve d'inflexibilité (cf: affaire du Rainbow Warrior, par ex) et la presse de droite, bien entendu se déchaîne.
Quand la droite est au pouvoir, de droite à gauche, c'est l'extrême prudence qui prévaut…
Ici, on peut au minimum accuser N. Sarkozy de cacher abusivement quelque chose.

Homer, très bien cette pause, je ne critique pas!

FalconHill a dit…

Concernant la période de gauche, c'est ton avis, que je ne suis pas sur de partager intégralement.

Mais tu as raison, cette opacité actuelle est de toutes manières sources de tous les soupçons. Et c'est pénible quand on souhaite connaitre la vérité, et pas les soupçons... Pénible et contre rpoductrice pour le clan en place : la transparence n'est elle pas, parfois, la meilleure des défenses ?

Bonne fin de semaine

Le coucou a dit…

Falcon, s'il y avait un contrôle incontournable du parlement, opposition incluse, nous n'en serions pas là! Bon week-end toi aussi! :-)

FalconHill a dit…

Coucou, nous terminons notre discussion sur un point d'accord indiscutable ^___^
(et j'aime ça, les choses sur lesquelles nous sommes d'accord plutôt que les points de divergence).

Salut ^^