mardi 13 avril 2010

La rumeur, les étoiles, la vie!

Ces temps-ci, les cheminots ont beau faire, et la réforme des retraites pointer des oreilles de louve inquiétantes, la vie politique française tourne autour de la rumeur. Redisons-le: ce genre de coup d'œil sous les jupes de la république n'entre pas dans les mœurs de notre pays. Les Français s'en moquent, Dieu merci, et il a fallu que l'Élysée s'en mêle pour que cela prenne du corps.

On s'est aperçu avec étonnement que cette rumeur gravitant autour du pouvoir, qui aurait dû s'en éloigner doucettement avec de la patience, lui arrivait dans la figure. Une nouveauté, étonnante comme une récente constatation des astronomes qui étudient les exoplanètes…

Quelques unes des exoplanètes découvertes ces dernières années ne gravitent pas autour de leur étoile dans le sens habituel —le même que celui de l'étoile! Ces capricieuses tournent en effet en sens contraire, ce qui bouleverse pas mal d'idées reçues. Vous ne voyez pas le rapport avec la rumeur? Tant pis.

Donc, comme vous pourrez en prendre connaissance en des termes plus doctes que les miens sur de nombreux sites, dont Le Temps, ces planètes posent un problème. On croyait qu'elles s'étaient formées à partir du disque d'accrétion gravitant autour de l'étoile, sur le même axe, et pas du tout!

Ces planètes géantes auraient migré de plus loin, à travers leur système, changeant d'orbites, et, on peut le supposer, faisant le ménage parmi les autres planètes. Les plus petites de ces dernières n'auraient donc eu aucune chance de survie: pour elles, c'était soit l'éjection du système, soit la chute dans la gueule ouverte de leur étoile… Enfin, ce n'est pas très scientifique comme image, mais bon, en fait mon but était d'en revenir aux rumeurs…

Une rumeur sympathique pour une fois. Imaginez-vous qu'un blogueur scientifique s'apprête à convoler prochainement avec une blogueuse politique de ma blogosphère observable —celle que je fréquente, veux-je dire… Je ne sais pas s'ils vont encore graviter longtemps dans cette galaxie familière, mais comme j'ai pris plaisir à les lire pendant pas mal de temps, je tenais à leur souhaiter beaucoup de bonheur dans leur coin de ciel.

10 commentaires:

Gildan a dit…

Ce sont pas des scientifiques copains du 1er Ministre Tarcisio Bertone, j'espère!
Si oui, j'y crois pas !
;^(

HERMES a dit…

Ouh la la.... Je sens de la science fiction là-dedans. Non? Le dernier paragraphe est par contre du message pour "initiés"! Be happy!

A moins que le net, le blog et la vie soient une ballade dans les étoiles. Pourquoi pas!

Le coucou a dit…

Gildan, j'ai suivi ton lien dans la journée, mais j'ai un peu oublié: emploi du temps chargé. Ah! Voilà, j'y suis! Rien à voir…


Hermes, sauf erreur, j'ai vu un commentaire d'applaudissements sur le blog de Jon qui émanait de toi… Bonne soirées à vous deux!

Homer a dit…

Joli texte, la tête dans les étoiles...

Marie Laure a dit…

C'est un billet de circonstance : Vivre la tête dans les étoiles, rêver le nez en l'air, s'appercevoir que la vraie vie peut ressembler à de la science fiction ou à une bluette à l'eau de rose ... :-) Merci pour tes vœux et, pour ta dernière question, nous resterons présents sur la blogoboule dont on adore le microclimat ;)

jon a dit…

Merci au coucou pour tes bons vœux et ce billet astronomique qui les accompagne !

Je dois l'avouer toutefois, mon activité sur le web a plus été cantonnée à la politique qu'aux sciences (mon activité principale de départ il est vrai).

Quoi qu'il en soit, comme le dit bien ma dulcinée ci-dessus commentant, nous resterons présents, n'en doutez pas !

Encore merci !
Cyril

Nicolas a dit…

Je ne sais pas de quoi sont formés les planètes. Ni les Comètes (voir PMA...).

Le coucou a dit…

Homer , merci.

Marie Laure, la tête dans les étoiles et les pieds sur terre, c'est ce que te souhaite.

Jon, je sais que le Pavé et le reste sont plus politiques que scientifiques, mais il m'a toujours semblé y trouver la rigueur qui s'attache à la seconde activité. À bientôt sur les blogs, donc!

Nicolas, de houblon, voyons!

Monsieur Poireau a dit…

Pas lu les commentaires.
J'avais lu un article intéressant sur un français qui avait calculé l'avenir du système solaire. Là où tous les autres considéraient comme négligeable un risque de 0 et quelques pour cent, il avait suivi cette piste (puisque scientifiquement, elle est non nulle) pour prévoir la disposition planétaire à venir avec les risques de sortie d'orbites !
:-))

Le coucou a dit…

M. Poireau, j'ai dû lire ça aussi, ce que tu dis me rappelle quelque chose…