jeudi 22 avril 2010

Sept choses que j'aime?

Au début, quand j'ai vu que Nicolas me faisait l'amitié d'un tag à propos d'une chaîne où je devais dévoiler sept choses que j'aime, j'ai eu peur. J'ai cru qu'il fallait trouver sept choses à aimer sur les blogs ou l'art de bloguer —mais si, c'est un art: quand les hommes ont inventé l'outil, ils n'ont pas trouvé tout de suite la pierre polie, et il n'empêche qu'il y a de beaux couteaux d'obsidienne marqués de percussions.

Donc sept choses à aimer sur les blogs, comme l'ont fait Nicolas ou See Mee, c'est beaucoup, surtout s'il faut être sincère. Et puis, j'ai jeté un coup d'œil aux billets des autres participants au défit, et je me suis un peu rassuré chez Ferocias. On peut parler aussi, tout simplement, de ce que l'on aime en général. Ferocias aime les livres, ça tombe bien, moi aussi. Et d'un!

Mais peut-on vraiment aimer quelque chose et le crier sur les toits? Parce qu'un blog, c'est un peu comme les toits du village… Pas vraiment les toits de la ville, enfin, du moins chez moi: il n'y passe pas des foules. Vous vous voyez grimper sur le toit et hurler: j'aime les bonsaïs! On vous prendra pour un allumé, ou un écolo-sadique en pleine crise. En tout cas, ça fait deux, parce que je les aime.

Mais ce qu'il y a de bien avec les blogs, c'est que vous pouvez aimer polir la pierre pour l'offrir à quelqu'un, et vous payer le luxe de le crier dans le vide sans embarrasser personne. Un réseau de blogueurs est un village idéal où tout le monde se dit bonjour en courant, où chacun se hâte de retourner à ses occupations géniales qui consistent en grande partie à attendre qu'on vous dise bonjour. J'aime bien la solitude du blogueur, c'est douillet, ça rappelle vaguement celle de l'écrivain qui bichonne son texte sans se demander si quelqu'un le lira un jour (cette blague!). Je la compte pour trois.

Non, mais sérieusement, pouvez-vous éprouver un plaisir intime, ce que recouvre le plus souvent le mot aimer, et le livrer à un public, brut de décoffrage? Pas moi, j'ai besoin de le transfigurer, s'il se peut, d'en réduire en tout cas la signification à un cercle limité. Avouer que j'aime le chocolat, c'est aisé et c'est exact. De même que j'aime énormément King Arthur, l'opéra d'Henry Purcell. «Le Chant des laboureurs» me remplit de bonheur, «Le Chant du froid» me glace d'une extase suicidaire. Ce qui ajoute tout de même quatre, et cinq éléments à mes amours publiques.

J'aime ces sympathies que les échanges entre blogueurs parviennent à tisser, du moins les plus réelles.

J'aime cette sensation pas si fréquente chez moi d'avoir réussi un bon billet, comme il peut m'arriver de ressentir une certaine fierté pour une seule page écrite dans la journée. Ce sont des plaisirs fugaces, parce que s'agissant de blogs, le billet est généralement promis à l'indifférence, et quant à l'écriture, il reste encore le plus souvent à parvenir au bout d'un long chemin…

Sauf erreur grossière, me voici venu à bout de la proclamation des sept choses que j'aime. Je constate avec soulagement que ce n'était pas impossible. Ce sera donc la conscience légère que je vais refiler la chose à Éric & Éric, à Elmone, à qui en voudra dans la sympathique bande de Ruminances, à Le-goût-des-autres, et Croukougnouche (qui n'est pas un volcan islandais)…

19 commentaires:

Epamin' a dit…

J'aime beaucoup ta comparaison entre un réseau de blogueurs et un sympathique village où tout le monde se dit b"bonjour" même si on n'a pas beaucoup de temps!

"Bonsoir le Coucou!"

Gildan a dit…

Et Gildan dit :
-" Bonsoir le Coucou, et bonsoir à tout le village"
"Coin tranquille!"
;^)

Le coucou a dit…

Epamin', que voilà un bonsoir agréable!

Gildan, merci, merci! Et ton "coin tranquille" tombe vraiment bien. Bonsoir toi aussi…

HERMES a dit…

Le lien sur "offrir" est vraiment superbe. Merci pour ce moment d'écriture et bonne soirée.

Eric a dit…

J'aime les chaînes. Euh...

Le coucou a dit…

Hermes, merci de l'avoir suivi, c'est rare!

Eric, mais oui, ça t'arrive, je t'ai vu enchaîné (je cherche la photo?)…

colibri a dit…

Je ferme les volets pour la nuit, et je te crie quand même "bonsoir" car de l'autre côté de la rue, je vois encore de la lumière chez toi ! Demain, je relirai cette gentille déclaration d'amitié pour ton village de blogueurs ainsi que les liens !

Le coucou a dit…

Colibri, Ah, la vie de village! Mais quel œil! En effet, j'étais encore là, je me préparais à éteindre… Merci du bonsoir et belle nuit!

See Mee a dit…

J'aime bien comme tu parles de ce que tu aimes !

Le coucou a dit…

See Mee, j'aime bien comme tu le dis! :-))

Ferocias a dit…

J'aime que tu parles de sympathie entre blogueurs plutôt que d'amitié. Le sentiment de sympathie me semble en effet plus approprié.

Le coucou a dit…

Ferocias, c'est du moins ce qui découle des meilleures relations virtuelles, mais je ne doute pas qu'il puisse naître aussi des amitiés, surtout si les gens se rencontrent ailleurs que sur la toile.

Monsieur Poireau a dit…

Bonjour !

[Il y a du vrai dans cette manière dele dire mais en même temps, les blogueurs ont aussi des relations dans la vraie vie. C'est plus compliqué !
Je n'y connais rien en classique mais ce que tu dis de Purcell me fait dresser l'oreille ! :-)) ].

Le coucou a dit…

M Poireau, heureusement que les citadins ont la possibilité de se rencontrer dans la vie, la virtualité seule finit par être pesante.
Le King Arthur de Purcell est une merveille. Les titres que j'ai donné en Français ne correspondent pas en fait à l'enregistrement que j'écoute parfois. Tu peux trouver sur YouTube le «Cold song», interprété par Klaus Nomi (c'est sympathique, émouvant car il est mort depuis, mais un peu pacotille aussi. Sans être mélomane, j'arrive à me rendre compte qu'il n'égale pas les grands ténors et contre-ténors) . Ce que j'ai appelé "le chant des laboureurs", une erreur de mémoire, s'intitule plutôt «Harvest Home» (la fin de la moisson). Je suppose qu'on peut l'entendre en extrait sur Youtube aussi…

Nicolas a dit…

Bond, j'aime Bond.

Et j'aime bien ton truc sur la solitude du blogueur.

Le coucou a dit…

Nicolas, Bond? J'aime mieux les filles qui l'entourent… Il y aurait beaucoup à dire sur cette solitude, mais c'est un blog politique. :-)

b.mode a dit…

Répondu ! Avec un peu de retard ! http://ruminances.unblog.fr/2010/05/01/le-taureau-par-les-cornes/

b.mode a dit…

arf non désolé, c'est là http://ruminances.unblog.fr/2010/05/02/2224/

Le coucou a dit…

Bernard merci!