mercredi 3 septembre 2008

Edvige arrive, Sine revient, Martine aussi, et Xavier s'amuse

Aujourd'hui, mes préoccupations partent dans tous les sens…, difficile de structurer un billet. Alors, voilà ce qui me tenait à cœur en ce jour maussade où le ciel grisaillait sur le village, chiche en soleil et plus pingre encore en pluie —après un août de savane, on aimerait bien voir arriver la flotte.

Il y a d'abord le plus important, la mise en place du fichier Edvige que le gouvernement a autorisé par décret, sans débat, au mois de Juillet. Avec Edvige, c'est une super police crypto-judiciaire et politique qui va se mettre en place. Les mineurs y seront fichés dès treize ans à la première connerie, et tant pis pour eux si c'était aussi la dernière. Les syndicalistes, les membres d'associations remuantes y trouveront naturellement leur place, et à vrai dire rien n'empêchera d'y loger n'importe qui… Lisez donc ceci sur le sujet, et signez, faites signer la pétition exigeant l'annulation du décret d'autorisation d'Edvige.

Avec la rentrée scolaire, se prépare un joli tour de passe-passe, semble-t-il, dont les jeunes enseignants, que Xavier Darcos a si benoîtement encouragés d'une prime, vont faire les frais. On les soulage de deux heures hebdomadaires pour mieux travailler, mais comme il n'y aura pas suffisamment de profs pour compenser leur absence (les élèves, eux, auront cours normalement), les jeunes enseignants en question devront s'y coller en heures supplémentaires… Mathieu, qui est prof, vous explique cela en détails sur son blog.

Plus qu'une semaine avant la sortie de «Siné Hebdo», le canard qui fiche la trouille à l'équipe de Charlie. Enfin, je suppose qu'ils dorment mal, à l'idée de cette parution. Pour n'avoir pas osé défendre leur collègue et ami contre le patron, il faut bien qu'ils soient timorés. Il est d'ores et déjà possible de s'abonner pour soutenir Siné dans sa nouvelle aventure. À 80 ans, chapeau ! Des précisions sur le Nouvel Obs et le site de Siné Hebdo.

Les socialistes continuent leur défilé de mode, aujourd'hui c'était le tour de Martine Aubry de montrer ses atours de fiancée au pays. Eh oui ! au pays autant qu'aux militants : elle était invitée de France Inter ce matin, par exemple. Cette manière de se rappeler aux bons souvenirs des français en général, prouve que notre opinion de simples sympathisants, voire d'opposants, présente un certain intérêt. Il y aura certainement un sondage, un de ces quatre matins, dans lequel il serait utile de grimper un peu. Pas trop, j'espère, car pour ma part, à la différence de certains qui refusent de choisir entre les candidats à la direction du PS, sans souhaiter de mal à Mme Aubry, qui a enfanté les 35 heures, un progrès réel, je préfère voir Ségolène Royal l'emporter, et de beaucoup.

2 commentaires:

claire a dit…

Bonjour à tous,
Jean-Louis, je n'arrive pas à signer la pétition via Safari, l'adresse est introuvable.
Peux-tu vérifier?
Merci. J'apprécie toujours autant la qualité de tes billets bien que je sois allée rarement sur le blog le mois dernier.

Le coucou de Claviers a dit…

Bonsoir Claire,bonsoir tout le monde.
Désolé, mon lien était pollué par un aide-mémoire… Je l'ai réparé. JL