mercredi 17 juin 2009

Adèle et l'empereur


Mon cher papa, ma chère maman,
vous avez raison de trouver que j'écris pas assez souvent: à votre place je dirais pareil, mais allez pas penser que je suis une mauvaise fille oublieuse, non! C'est que j'ai trop de taf, ici. Vous imaginez pas comment c'est, le boulot, au palais!
Rien que ce matin, l'empereur a fait couper la tête d'un bailli du midi, je sais plus d'où il était, j'ai jamais été forte en géo. Un qui avait pas fait brancher assez vite à l'égout les ouatères de la maison aux parents de la grande Lala (surtout répétez pas que j'ai dit «la grande Lala», parce que c'est un surnom qu'on lui donne entre nous, à l'office, vu que son Nicolas lui arrive à peine au menton).
Faut dire que c'était dégoûtant! La dernière fois que Leurs Majestés ont été en weekend là-bas, il paraît que la fosse sceptique débordait et, pour les besoins d'état, le Bien Aimé a été obligé d'aller au jardin avec une pelle. À sa place, moi aussi j'aurais vu rouge. C'est pas la peine d'être empereur si qu'on doit faire la grosse comme un SDF! Bon, en tout cas, quand ce pauvre monsieur Nicolas 1er s'énerve un peu, après il me faut trois heures pour récurer la cour, y a plein de sang partout, entre les pavés aussi, je vous dis pas le boulot!
Remarquez, comme dit maman, y a des avantages, aussi: la tête a été pour moi. Je serai obligée de partager avec le majordome, parce qu'il faut trouver un débouché en ville. La fois d'avant, le bon Saint Henri nous avait racheté la tête du bailli de La Jambe, il voulait la mettre de côté jusqu'à Halloween pour ses mioches. Sinon, au palais, il n'en veulent plus, tout le monde a la sienne, montée en lampe de bureau…
Tout à l'heure, après cette pause à vous écrire, il faudra que je nettoie le costume noir du Bien Aimé, qui est taché de jaune d'œuf, après son voyage au Bagon. Vous avez dû en entendre parler, l'empereur a été en Afrique pour l'enterrement de leur roi. Ça a été un vrai triomphe, mais là-bas, ils ont l'habitude de lancer des œufs sur les personnes qu'ils aiment, un peu comme nous aux mariages, avec du riz…
Dès que j'aurai fini le costume, je dois aller au château de Servailles, faire le ménage de la grande salle du congrès. Faut que j'astique le trône, que je passe l'aspirateur sur le tapis rouge… Tout doit être impeccable pour le discours de l'empereur aux représentants du peuple Franchois. J'espère que la grande Lala m'emmènera avec elle, ce jour-là, des fois elle aime bien avoir une ou deux domestiques pas trop loin, au cas où. Si j'y vais, je regarderai dans la salle par un trou de serrure: ça m'amuserait trop de voir quand les trois pesteux de l'opposition vont baiser les fesses de l'empereur avant le discours! J'espère que je pourrai vous raconter ça en détails!
Bon, c'est pas tout ça, mon cher papa, ma chère maman, mais avant que je puisse me coucher ce soir, après mes trois «Notre Nicolas…», fière d'avoir bien travaillé , j'ai encore une montagne de boulot devant moi.
Alors, je vous embrasse bien fort.
Votre fille aimante,
Adèle

P-S. sources d'inspiration de ce billet: Sarkofrance, Hypos, M.Poireau, Gaël, Falconhill, Intox2007, Ruminances, Nicolas

21 commentaires:

Rimbus a dit…

Bravo ! Du grand art !

Le coucou a dit…

Rimbus,
merci doublement, pour ici et pour le twitt.

Monsieur Poireau a dit…

Eh c'est même pas vrai parce que les sdf d'abord, ils n'ont même pas de pelle pour aller au jardin !
:-)

Filaplomb (éditeur de bonnes nouvelles) a dit…

Le pire, c'est peut-être qu'il y a éffectivement de zélé(e) employé(e) pour suivre !

Gaël a dit…

vivement qu'Adele ecrive une nouvelle fois à ses parents

FalconHill a dit…

Un excellent billet. Bravo, et merci.
(Ca fait du bien des blogs comme ça...)

Nicolas a dit…

Le Coucou est en forme ! C'est un bonheur.

Le coucou a dit…

M. Poireau,
tu as raison, nom d'un chien! Les SDF n'ont pas de pelle, mais c'est surtout parce qu'ils n'ont pas de jardin.

Filaplomb,
ces domestiques-là n'aiment pas forcément leurs maîtres, mais ils manquent rarement de zèle au service.

Gaël, je lui ferai la commission… :-)

Falconhill,
merci à toi, et à ton blog qui chante autrement, mais juste.

Nicolas,
merci. Si j'osais, je dirais que tu es en forme et que c'est un bonheur… Allez, j'ose!

HERMES a dit…

Concurrence déloyale! Comment écrire après ça!

Le coucou a dit…

Hermes,
la concurrence c'est toi, faut pas pousser! ;-)
(tu ne réponds jamais aux mails?)

MACAO a dit…

Du très joli clavier avec touches neuves je mets sur mon blog et j'envoie des "petites mains" comme sa majesté l'aurait surement demandé!!!
Magnifique j'ose plus écrire après ça!

b.mode a dit…

magnifique !

Homer a dit…

Très très bon billet ! Merci !

Le coucou a dit…

Macao,
allez, au boulot! C'est des prétextes pour lézarder.

B.mode, merci.
Homer, toi aussi, merci ;-)

Eric citoyen a dit…

Elle n'est pas prudente , elle va finir en mort-Adèle !

@ + Bésitos

MACAO a dit…

oh putaing j'ai loupé la mort Adèle bravo Eric!

Claudio Pirrone a dit…

Bon, après ça je peux arrêter d'écrire :-))

Le coucou a dit…

Eric,
j'en reste sans mot! :-))

Macao,
eh oui! D'ailleurs ça m'étonne de toi, ça!

Claudio, c'est gentil de vouloir renoncer à la concurrence, mais ce serait bien dommage, à lire ton blog!

Nicolas007bis a dit…

Une prose fort bien troussée et très réjouissante, compliments !

la pecnaude a dit…

Y avait-il, comme chez ce bon Louis 14eme des apothicaires pour évaluer la consistance, la couleur, l'odeur ? Mon voisin s'étonne que sa haie de buis pousse + à certains endroits, il y déverse régulièrement son azote urinaire... Au pied de quelle plante note Auguste a-t-il déposé son engrais biologique ?

Le coucou a dit…

Nicolas007bis,
merci (ton comm. m'avait échappé).

lapecnaude,
on ne sait, l'info n'est pas donnée. Peut-être dans une vigne…